Bitcoin : qu’est-ce que c’est, comment investir et gagner de l’argent

 

Le Bitcoin est la plus célèbre cryptomonnaie du marché. Conçue par le mystérieux Satoshi Nakamoto, la devise numérique continue de prendre de la valeur d'année en année. C'est le moment de tout savoir sur la cryptomonnaie, de sa création à aujourd'hui.

bitcoin record

Le terme Bitcoin est l'assemblage de deux mots d'origine anglaise : bit (l'unité de donnée binaire) et coin (monnaie dans la langue de Shakespeare). La monnaie virtuelle a été évoquée pour la première fois en 2008 par un individu (ou un groupe d'individus) qui se fait appeler Satoshi Nakamoto. Il s'agit d'un pseudonyme. Nous ignorons encore à l'heure actuelle à qui nous devons vraiment la création du Bitcoin.

Toutefois, les internautes ne se sont pas fait prier pour mener leur petite enquête. Au fil des années, plusieurs noms se sont succédé, certains plus crédibles que d'autres. Il faut dire que Satoshi Nakamoto a mystérieusement disparu au début des années 2010, ne laissant que très peu d'indices derrière lui. Certains pensent même qu'il aurait pu être enlevé par la CIA pour le faire taire.

Quoi qu'il en soit, ce mystérieux Satoshi Nakamoto s'impose aujourd'hui comme l'un des plus grosses fortunes du monde. La personne, ou le collectif de personnes, qui se cache derrière ce pseudonyme, fait partie des 50 individus les plus riches du monde. On estime que Satoshi Nakamoto détient actuellement, par le biais de son propre wallet sur la blockchain, 980.000 bitcoins, soit plus de 58 milliards d'euros.

C'est quoi une cryptomonnaie ?

Le Bitcoin ne fonctionne pas comme l'Euro, le Dollar ou le Livre Sterling, il s'agit d'une cryptomonnaie. Le Bitcoin est une unité monétaire numérique qui ne dépend d'aucune autorité et d'aucune institution financière. Aucun organisme centralisé ne régule donc la cryptomonnaie. C'était d'ailleurs l'objectif avoué de Satoshi Nakamoto dans le white paper du Bitcoin : échapper aux institutions financières et proposer une monnaie entièrement indépendante. De cette façon, il est impossible de dévaluer une monnaie virtuelle.

Bitcoin
Crédits : Unsplash

Si le Bitcoin n'est régulé par aucune institution et par aucune banque, la monnaie n'échappe pourtant pas à certaines règles. En l'absence d'autorité pour réguler le Bitcoin, sa valeur est en effet entièrement déterminée par la loi de l'offre et de la demande. C'est pourquoi son cours est aussi variable. Mais c'est aussi pourquoi il est possible de faire des gains colossaux en l'espace de seulement quelques heures. Notez qu'il est aussi possible de perdre de l'argent. In fine, la valeur du Bitcoin repose sur la confiance qu'on lui attribue.

N'en déplaise aux détracteurs de la devise, le Bitcoin s'est imposé comme une véritable monnaie ces dernières années. Le BTC remplit en effet les trois fonctions de la monnaie telles que définies par Aristote : moyen d'échange, unité de compte et réserve de valeur.

Lire aussi : Impôts 2022 > comment bien déclarer vos revenus en cryptomonnaies

C'est quoi la blockchain ?

On pourrait croire que les transactions réalisées avec du Bitcoin échappent à tout contrôle. Ce n'est pas le cas. Afin de garantir la sécurité de ses utilisateurs, les créateurs du Bitcoin ont inventé la technologie blockchain. La blockchain (ou chaîne de blocs en français) se trouve au cœur du principe même du Bitcoin.

La blockchain est la technologie qui permet de stocker et de transmettre des informations de manière totalement transparente et 100% sécurisée. La blockchain est une immense base de données constituée de toutes les transactions réalisées par ses utilisateurs. Lorsque deux personnes échangent du Bitcoin via la blockchain, leur transaction est encodée sur le réseau blockchain puis verrouillée.

Cette transaction est appelée “bloc”. La chaîne de blocs est constituée de toutes les transactions, et donc de tous les blocs conçus par les utilisateurs. Les autres utilisateurs n'ont pas accès à ce bloc et ne peuvent donc pas modifier son contenu. Vous l'aurez compris : personne ne peut s'emparer de vos bitcoins. Contrairement à ce que de nombreux internautes pensent, le Bitcoin n'est pas anonyme. La technologie est pseudonyme. Il reste très facile de remonter jusqu'à un internaute en retrouvant son wallet sur la chaîne de blocs.

Tous les développeurs actifs du réseau de la blockchain valident et se portent garants de chaque échange. Pour qu'un individu puisse modifier une chaîne de blocs, il a besoin de l'aval de tous les autres membres de la blockchain. C'est impossible. Si l'autorité est décentralisée, elle n'est pas pour autant inexistante. De même, la Blockchain n'est pas stockée sur des serveurs uniques mais sur tous les ordinateurs du réseau. Chaque utilisateur stocke donc une partie de la chaîne de blocs sur son appareil. Chaque appareil du réseau est appelé “noeud”.

Comme l'importe quel autre programme informatique, le protocole Bitcoin se met régulièrement à jour pour améliorer son efficacité. Fin 2021, la blockchain Bitcoin a reçu la mise à jour Taproot. Cette mise à niveau d'ampleur va rendre les transactions simples indiscernables des transactions impliquant plusieurs signatures, ce qui améliore la confidentialité du réseau, et réduire le coût des transactions.

Le Bitcoin n'est pas la seule cryptomonnaie à fonctionner par le biais d'une blockchain. La plupart des 5 000 cryptomonnaies répertoriées par CoinMarketCap fonctionnent grâce à la blockchain, comme le LiteCoin, l'Ether et sa plateforme Ethereum, ou encore le Dogecoin, le Shiba Inu ou le BNB.

Comment le Bitcoin est-il créé ?

Le processus qui permet de créer du Bitcoin s'appelle le minage. Il s'agit d'un ensemble de calculs informatiques très complexes qui permettent de chiffrer chaque transaction. C'est grâce au minage que les échanges réalisés en bitcoins sont ultra sécurisés. Pour miner du Bitcoin, vous allez devoir vous armer d'un équipement informatique puissant, un ASIC.

Bitcoin
Crédits : Dmitry Demidko / Unsplash

Autrement dit, le Bitcoin n'est que le résultat d'un calcul informatique de grand ampleur réalisé par des centaines d'ordinateur. Comme pour l'argent et l'or, et pour toutes les monnaies d'échange traditionnelles, la quantité de Bitcoin qu'il est possible de miner est limité. Satoshi Nakamoto a volontairement imposé une limite dans le code du Bitcoin. Il en effet impossible de dépasser les 21 millions d'unité de Bitcoins : le code informatique des blocs de la blockchain ne le permet tout simplement pas. On estime que la limite ne sera atteinte qu'en 2140. C'est cette rareté intrinsèque qui confère au Bitcoin sa valeur. Notez que 19 millions de bitcoins ont déjà été minés.

Quel est l'impact du minage de Bitcoin sur l'environnement ?

Le minage de Bitcoin nécessite de laisser tourner de puissantes machines en continu. Sans surprise, ce procédé consomme énormément d'électricité. D'après une analyse réalisée par le New York Times, il faut actuellement “13 ans d'électricité domestique”pour miner un seul BTC.La consommation électrique du Bitcoin équivaut à celle d'un état américain comme celui de Washington. Elle dépasse même la consommation d'énergie de la Finlande, un pays de 5,5 millions d'habitants. D'ailleurs, la plus grande ferme de minage des USA consommerait autant d'énergie d'un demi-réacteur nucléaire.

bitcoin conso
Crédits : Université de Cambridge

La reine des cryptomonnaies consomme même 7 fois plus d'électricité que toute l'infrastructure de Google. C'est moins que le secteur bancaire. La cryptomonnaie consommerait 113,89 TWh/an, soit deux fois moins que le secteur bancaire (238,92 TWh/an) et l'extraction d'or (240,61 TWh). C'est pourquoi certaines ONG, comme Greenpeace, réclament un changement drastique du code du BTC.

Cependant, on soulignera que la plupart des fermes de minages de Bitcoin s'appuient sur de l'énergie verte et renouvelable, comme l'énergie hydroélectrique. De plus, de nombreux acteurs du secteur oeuvrent actuellement à réduire l'empreinte écologique du minage. C'est le cas de Tesla, qui s'est associé avec deux experts du secteur pour miner du Bitcoin avec l'énergie solaire. Malgré tout, même le krach des cryptomonnaies en 2022 n'est pas parvenu à faire baisser de manière convenable l'empreinte environnementale du Bitcoin. En juin, la monnaie consomme toujours autant qu'un pays comme l'Argentine.

Comment acheter du Bitcoin ?

Bitcoin
Crédits : Unsplash

Pour acheter un Bitcoin, ou une fraction de Bitcoin (les satoshis ou sats), c'est assez simple. Il vous suffit de vous rendre sur une plateforme d'échange en ligne. La plupart de ces plateformes sont accessibles via une application disponible sur le Google Play Store ou sur l'App Store. Parmi les plus connues, citons Coinbase, Crypto.com ou encore l'incontournable Binance. Sur ces plateformes, vous pourrez échanger vos Bitcoins, les convertir en euros, en Ether, en USDT (une cryptomonnaie dont le cours est stable) ou en BNB. La plupart des exchanges proposent de déposer de l'argent avec une carte de crédit ou via virement bancaire.

Comment gagner de l'argent grâce au Bitcoin ?

Il existe plusieurs méthodes pour faire fructifier les Bitcoins que vous avez acheté. Les experts ont défini plusieurs manières pour investir dans la cryptomonnaie. En fonction de vos objectifs, de votre mise de départ et de votre appât du gain, vous allez devoir définir votre tactique d'investissement. De même, vous pouvez décider de miser sur du court terme ou sur du long terme. Avant de poursuivre, on vous rappelle que chaque investissement comporte un risque.

Si vous désirez miser sur le long terme, on vous conseillera la méthode du “Hold”. Déposez une petite somme en Bitcoin, oubliez-la quelques années et revenez ensuite voir si votre mise de départ a fait des petits. Rien ne vous empêche de jeter un coup d'oeil sur le cours et les tendances de temps à autre mais dans tous les cas, vous ne revendrez pas vos Bitcoins. Dans cette tactique, vous définissez au préalable une somme à partir de laquelle vous envisagerez de vendre.

Une autre méthode d'investissement populaire est le DCA (Dollar Cost Average). Cette pratique consiste à déposer régulièrement une somme définie sur un wallet. Vous pouvez par exemple investir tous les mois 15 ou 50 euros. Cette tactique permet de lisser le prix d'entrée des investisseurs et de ne pas sortir une grosse somme d'un coup. De nombreuses plateformes permettent d'investir en DCA, dont la firme française StackinSat.

Plus risquée mais parfois plus fructueuse, la méthode du trader consiste a acheter et à vendre dans un cours laps de temps. Vous achetez une fraction de bitcoins quand le cours est au plus bas, et vous revendez quand le cours est au plus haut.  Pour parvenir à vos fins, vous allez devoir tenter de prédire le cours du marché. Si vous avez les nerfs solides, vous pouvez tenter le coup. Attention : c'est de loin la méthode la plus risquée !

Que puis-je acheter avec du Bitcoin ?

bitcoin accepté

Ne croyez pas que le Bitcoin ne sert qu'à spéculer. La cryptomonnaie peut aussi permettre de faire des achats en ligne. Actuellement, plus de 100 000 sites web dans le monde laissent d'ailleurs leurs clients payer avec des bitcoins. Les enseignes qui acceptent le Bitcoin en guise de paiement affichent un avertissement  « Nous acceptons les bitcoins » ou « Bitcoin accepted here ». 

Dans quels pays le Bitcoin est-il interdit ?

bitcoin chine
Crédits : Pixabay

Craignant que les cryptomonnaies ne facilitent le blanchiment d'argent et participent au financement des groupes terroristes, certains pays ont légiféré contre le Bitcoin. C'est surtout le cas de la Chine. Le gouvernement chinois a  interdit les paiements en cryptomonnaies. La Chine interdit à toute plateforme étrangère de fournir des services aux investisseurs résidents en Chine. Les plateformes d'échange comme Coinbase, Binance, Kraken ou encore Bitfinex ne sont pas autorisées à fournir des services aux ressortissants chinois.

D'autres nations du monde, comme l'Inde ou le Nigeria, se sont ouvertement affichées hostiles aux cryptomonnaies. Plus récemment, le Kosovo a préféré interdire le minage de Bitcoin après avoir subi des pannes de courant à cause du minage. L'Europe a bien failli prendre une décision similaire pour endiguer la consommation énergétique des fermes de minage mais le texte de loi a finalement été amendé.

Par contre, d'autres pays ont plutôt décidé d'adopter la cryptomonnaie. C'est le cas du Salvador. Dans ce pays d'Amérique du Sud, le Bitcoin est reconnu comme un moyen de paiement. Il est possible d'acheter un café ou un McDo avec du Bitcoin. Tous les commerçants du pays doivent permettre aux habitants de régler leurs achats avec la cryptomonnaie. Le gouvernement salvadorien a même lancé sa propre app pour payer facilement avec du BTC, le Chivo Wallet, et prévoit de créer la première ville 100% dédiée au Bitcoin. Notez que de nombreux pays dans le monde, (en Amérique du Sud et en Afrique), envisagent d'emboîter le pas au Salvador.

En attendant, beaucoup se trouvent dans un entre-deux. Face à l'engouement général, plusieurs pays tentent tant bien que mal de réguler les cryptomonnaies. Début 2022, l'Inde a présenté un projet de loi visant à appliquer une taxe de 30% sur toutes les transactions impliquant une devise numérique, notamment lors de la vente de NFT.

bitcoin russie

En miroir de l'Inde, la Russie a pris le parti de considérer les cryptomonnaies comme de simples monnaies étrangères, tels que l'euro ou le dollar. Le pays offre ainsi au Bitcoin et aux autres devises numériques le statut de monnaie. Un cadre réglementaire sera également mis en place. En parallèle, le Kremlin envisage d'accepter le Bitcoin comme moyen de paiement pour son pétrole et son gaz. De son côté, l'Ukraine a pris le parti de légaliser complètement les cryptomonnaies.

La France avait déjà évoqué une idée similaire dès 2018 étant donné que 8% des Français détiennent des cryptomonnaies et que 30% envisagent de se lancer sur ce marché. Les devises numériques se sont d'ailleurs invitées dans le débat présidentiel, avec la prise de position ferme d'Eric Zemmour.

Où en est le cours du Bitcoin ?

Depuis sa création, le cours du Bitcoin n'a cessé de progresser, entraînant une explosion de la valorisation du marché des cryptomonnaies. Depuis fin 2020, le cours est notamment boosté par les investissements massifs de firmes comme Tesla ou MicroStrategy. Le géant des voitures électriques détient d'ailleurs 2 milliards de BTC. En novembre 2021, le cours de la devise numérique est finalement passé au dessus des 60 000 dollars. Le cours du Bitcoin a connu un pic jusqu'à 69 000 dollars avant de baisser à nouveau. En mai, le cours du BTC est repassé sous les 33 000 dollars, augurant une phase de baisse.

Les experts estiment néanmoins que la devise numérique pourrait atteindre les 100 000 dollars dans les mois à venir. En effet, Mick McGlone, stratège principal chez Bloomberg, s'attend à ce que le cours de la devise numérique dépasse les 100 000 dollars en 2022. Tom Lee, cofondateur de Fundstrat et analyste de Wall Street, table même sur un cours atteignant les 168 000 dollars dès le premier semestre 2022. Le contexte économique actuel devrait pousser les personnes à investir dans des actifs alternatifs, comme le Bitcoin et les cryptomonnaies, et dans les valeurs refuge traditionnelles, comme l'or et les métaux précieux.

Malheureusement, le temps leur aura donné tord. Depuis début 2022, le Bitcoin et les autres cryptomonnaies sont en chute libre, la faute à un contexte économique et géopolitique pour le moins incertain. Résultat : au moins de juin le Bitcoin passe sous la barre des 19 000 dollars, une première plus d'un an. Les experts s'attendent même à ce qu'il descende jusqu'à 10 000 dollars avant de se stabiliser. Au global, c'est tout le marché des cryptomonnaies qui subit une crise sans précédent.

Cela n'empêche pas certains analystes de voir la valeur du bitcoin exploser bien plus rapidement. C'est par exemple le cas de Anthony Scaramucci, fondateur de la société d’investissement SkyBridge Capital, qui estime que le Bitcoin devrait atteindre les 500 000 dollars dans les 5 années à venir. ARK Investment Management, une firme d'investissement américaine, abonde dans le même sens. Dans son dernier rapport “Big Ideas 2022”, la société prédit qu'un Bitcoin pourrait valoir un million de dollars en 2030.

Concernant un avenir plus proche, le cabinet d'analyses Grayscale Investments assure que le cours du Bitcoin remontera d'ici 4 à 6 mois. La société fonde ses prédictions sur les précédentes chutes de la valeur du BTC, qui durait généralement entre 250 et 300 jours.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !