L’Inde veut appliquer une taxe de 30% sur les NFT et les cryptomonnaies

 

Ce mardi 1er février, le ministère indien des Finances a présenté un projet de loi visant à taxer de 30 % les transactions en cryptomonnaies ainsi que la vente de NFT. Cette proposition arrive dans un contexte où les devises digitales s’imposent de plus en plus dans le pays, qui manquent pour l’heure de régulation.

bitcoin billets
Crédits : Unsplash

Face à l’engouement suscité par les cryptomonnaies, les gouvernements du monde entier commencent à réagir. Au vu des dérives engendrées dans certains pays, notamment des nombreuses pénuries d’électricité, il est urgent pour les États où les mineurs s’installent d’appliquer une réglementation claire. En Inde, la montée en puissance est exceptionnelle : la plateforme WazirX a annoncé avoir géré l’échange de plus de 43 milliards de dollars en 2021, une hausse de 1735 % par rapport en 2020.

« L’ampleur et la fréquence de ces transactions ont rendu impératif de prévoir un régime fiscal spécifique », a déclaré Nirmala Sitharaman, ministre des Finances en Inde. Ce mardi 1er février, celle-ci a présenté un projet de loi qui vise à taxer de 30 % toute transaction impliquant des cryptomonnaies et des NFT. « Aucune déduction au titre de toute dépense ou allocation n’est autorisée lors du calcul de ce revenu, à l’exception du coût d’acquisition », a-t-elle précisé. « En outre, la perte résultant du transfert d’un actif numérique ne peut être compensée par aucun autre revenu ».

Sur le même sujet : NFT — il gagne des millions d’euros en vendant de simples selfies

Les cryptomonnaies et les NFT bientôt taxés en Inde

En France, une proposition similaire a également été énoncée en 2018. L’intérêt est évident, au vu de la popularité grandissante de ce nouveau mode de paiement, ainsi que de l’explosion auprès du grand public des NFT, un marché qui pèse aujourd’hui 22 milliards de dollars. En outre, la banque centrale indienne a annoncé le lancement d’une nouvelle monnaie digitale. Cette « Central Bank Digital Currency » (CBDC) est testée depuis plusieurs mois et devrait être déployée dans les prochaines semaines.

« L’introduction d’une CBDC donnera un grand coup de pouce à l’économie numérique. La monnaie numérique conduira également à un système de gestion des devises plus efficace et moins coûteux », a commenté Nirmala Sitharaman. Toutefois, la proposition de taxe a jeté un froid auprès des investisseurs. Tout en reconnaissant les cryptomonnaies comme légales, le gouvernement donne la sensation de vouloir en récupérer sa part du gâteau.

Source : TechCrunch



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !