FTX : la débâcle continue, après la faillite, la bourse d’échange est victime d’un piratage

 

Quelques heures après la mise en faillite de FTX, des transactions financières douteuses ont été opérées sur les comptes de la compagnie. Le montant des sommes envolées s'élève à 600 millions de dollars.

Une main tient un Bitcoin / Crédit : Unsplash

Les acteurs du marché des cryptomonnaies vivent une année noire. Le marché des cryptomonnaies s’effondre de nouveau. La deuxième bourse d’échange de monnaies virtuelles, FTX, est officiellement en faillite. En cause, sa mauvaise gestion des fonds de ses clients et à des soupçons de conflits d’intérêts tout d’abord, mais aussi parce que Binance, la plus grande plateforme d’échange en volume, a annulé le la fusion-acquisition qui aurait permis de sauver les meubles. Ce revers de fortune s’est évidemment accompagné d’une dégringolade des cryptomonnaies dans leur ensemble.

À lire – Bitcoin : qu’est-ce que c’est, comment investir et gagner de l’argent

Les fonds restant dans les caisses de FTX doivent normalement servir à rembourser ce qui peut l’être aux débiteurs et actionnaires de l’entreprise. Or des rumeurs d’opérations financières douteuses viennent ternir encore un peu plus l’image de la bourse d’échange et de ses responsables. Plus de 447 millions de dollars de monnaies virtuelles auraient été détournés des comptes de FTX vers des destinations inconnues. Ces derniers ont annoncé sur Telegram avoir été victimes d’un piratage de grande ampleur.

Les derniers fonds disponibles de FTX ont été siphonnés par des hackers

John Ray, l’administrateur temporaire de la compagnie nommé le temps de liquider FTX a assuré que l’entreprise ferait tout pour sécuriser tous les actifs. La teneur du message envoyé aux anciens clients de la compagnie laisse bien peu d’espoir de recouvrer un jour les sommes perdues : « FTX a été hacké. Les applications FTX sont des malwares, effacez-les. Le chat est ouvert. Ne vous rendez pas sur le site de FTX, il pourrait télécharger des chevaux de Troie ».

À lire – Ethereum : une entreprise envoie 390 millions d’euros à la mauvaise personne et frôle la catastrophe

FTX a donc fermé boutique, et ses clients se retrouvent avec des portefeuilles de cryptos vides. En définitive, ce sont bien eux les grands perdants de cette affaire. Il n’est pas interdit de penser que ces transactions sont le fait des employés de la compagnie, ou même de son ancien patron, Sam Bankman-Fried, considéré il y a peu comme un génie de la finance. Les hackers ont agi si promptement et de manière si efficace que, selon de nombreux experts, ils ont forcément du bénéficier de relais au sein de l’entreprise. Une enquête menée par les autorités compétentes américaines et FTX a été lancée.

À lire – Bitcoin : la justice américaine saisit l’équivalent de 3 milliards de dollars à un malfaiteur du dark web



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !