Android 14 : nouveautés, smartphones compatibles, date de sortie, tout savoir sur la mise à jour

Android 14 est la nouvelle version majeure d'Android. Si le système d'exploitation mobile de Google a atteint une certaine maturité, nous sommes toujours excités à l'idée de découvrir les nouvelles fonctionnalités et les changements d'interface apportés par une mise à jour importante. Bien entendu, l'update vient aussi avec son lot de correctifs de sécurité et de bugs ainsi que d'optimisations améliorant encore l'expérience sur smartphone et tablette.

Pixel 6

Après une année de transition avec Android 13, une version qui aura surtout consolidé les bases posées par Android 12 en termes d'interface via le design Material You, Google a lancé Android 14. Cette mise à jour n'offre pas un bouleversement aussi profond qu'Android 12, mais suit plutôt les traces d'Android 13 en proposant des améliorations d'UI, de nouvelles fonctionnalités et des optimisations sans révolutionner l'expérience outre mesure. Nous avons tout de même droit à bon nombre de nouveautés avec cette version majeure d'Android.

En interne, le petit nom donné à Android 14 est Upside Down Cake, ce qui signifie gâteau renversé en français. Comme le veut la tradition depuis les débuts du système d'exploitation mobile, chaque mise à jour est affublée d'une appellation de dessert, et l'on descend d'une lettre de l'alphabet à chaque fois. Par exemple, Android 13 était Tiramisu, Android 12 est connu comme Snow Cone et Android 11 sous la dénomination Red Velvet Cake. Mais depuis Android 10, Google a arrêté d'utiliser ces noms dans sa communication et son marketing, les noms de dessert étant alors réservés pour ses équipes et non pour le grand public. Mieux vaut donc retenir que la prochaine grande mise à jour nous apporte Android 14 et non Upside Down Cake.

Quand Android 14 sera-t-il disponible ?

Android 14 a été annoncé le 4 octobre 2023, en même temps que les Pixel 8. C'est légèrement plus tard qu'à l'accoutumée. Arrivé à la mi-septembre, l'OS ne montrait toujours aucun signe de vie, jusqu'à ce que la rumeur selon laquelle Google aurait reporté la sortie au 4 octobre commence à circuler.

Notez que seuls quelques smartphones, en majorité des Pixel peuvent installer Android 14 pour le moment. Si vous souhaitez malgré tout installer sa version bêta, nous vous avons préparé un guide pour vous aider tout au long du processus. Le Xiaomi 13 Pro a lui aussi droit à la mise à jour depuis le 11 octobre.

Quels sont les smartphones compatibles avec Android 14 ?

Les constructeurs communiqueront en temps voulu la liste de leurs modèles de smartphones qui bénéficieront d'un passage à Android 14. Ce qui est certain, c'est que les Google Pixel seront les premiers servis et donneront le coup d'envoi du lancement officiel de la mise à jour. En attendant, nous connaissons déjà la liste des smartphones qui peuvent installer l'OS dès aujourd'hui :

  • Pixel 4a
  • Pixel 4a (5G)
  • Pixel 5
  • Pixel 6
  • Pixel 6 Pro
  • Pixel 6a
  • Pixel 7
  • Pixel 7 Pro
  • Pixel 7a
  • Pixel 8
  • Pixel 8 Pro
  • Xiaomi 12T
  • Xiaomi 13
  • Xiaomi 13 Pro

Pixel 7 Pro

Les fabricants de smartphones Android sont de plus en plus prompts à déployer les mises à jour vers la dernière version du système d'exploitation, et sur un plus grand nombre d'appareils. Samsung, par exemple, promet désormais 4 ans de mises à jour Android et 5 ans de correctifs de sécurité sur ses mobiles haut de gamme (Galaxy S, Fold et Flip). En outre, l'attente est de plus en plus courte entre deux mises à jour. Samsung pourrait ainsi déployer Android 14 encore plus rapidement sur ses smartphones en 2023. Des marques comme Xiaomi, Oppo, OnePlus et Vivo se montrent également sérieuses quant à la question du support logiciel.

Nous vous indiquerons dans cet article quels modèles précisément auront droit à Android 14 dès que les constructeurs se seront prononcés sur le sujet. En attendant, nous savons déjà quels smartphones ne seront pas éligibles à cause de leur ancienneté, plusieurs smartphones Galaxy dont le support s'arrête cette année, notamment.

Xiaomi a déjà commencé à déployer Android 14 sur les 3 modèles cités plus haut. En revanche, le constructeur mentionne qu'il y a encore du travail à faire dessus pour une expérience fluide. Même s'il s'agit d'une version dite “stable”, mieux vaut attendre encore un peu avant de l'installer. Au moins le temps des premiers retours.

Comment installer Android 14 ?

Si vous êtes équipés d'un smartphone compatible, vous recevrez une notification dès que la mise à jour sera disponible sur votre appareil. Il vous suffira alors d'accepter de l'installer, et toute la procédure sera exécutée automatiquement, en toute transparence. Pour participer au programme bêta, vous devrez vous inscrire sur le site de Google (quand celui-ci sera mis en ligne) et choisir le smartphone sur lequel vous souhaitez essayer la version de test. Rendez-vous ensuite dans les paramètres de mise à jour du téléphone pour la télécharger et l'installer.

Quelles sont les nouveautés d'Android 14 ?

Découvrez les fonctionnalités qui ont intégrées Android 14, en plus des habituelles optimisations de performance, légers changements d'interface, corrections de bugs et patchs de sécurité.

Localiser votre smartphone même s'il est éteint

Google s'est enfin décidé à proposer une fonctionnalité offerte sur les iPhone depuis déjà un certain temps : la localisation de l’appareil même si celui-ci n’a plus de batterie. Cette application « Localiser » à la sauce Android 14 ne devrait fonctionner que sur les appareils disposant d’une puce Bluetooth constamment activée.

Les passkeys sont supportées nativement

Les passkeys sont des clés physiques qui, très bientôt, nous permettront de dire adieu aux mots de passe. Les géants de la Silicon Valley poussent pour que nous adoptions cette méthode d'identification plus sûre, plus pratique, et moins contraignante. Android 14 supporte nativement cette technologie, et les gestionnaires de mots de passe tiers tels que Dashlane pourront également en tirer parti.

Un nouveau geste de retour en arrière prédictif

Le geste de retour en arrière prédictif permet d'obtenir un aperçu de l'écran précédent avant de revenir à celui-ci par balayage. L'utilisateur peut ainsi éviter de tomber accidentellement sur une page ou une application sur laquelle il ne souhaite finalement pas revenir.

Android 14 nouveautés
Crédit : Google

Concrètement, amorcer le geste de retour en arrière va rappeler à l'utilisateur vers quel écran il est en train de se diriger, lui laissant la chance d'abandonner le geste en cours de route pour annuler le retour à l'écran précédent. Cette fonction est particulièrement utile sur les smartphones équipés d'un écran pliable (cela tombe bien, Google devrait justement annoncer son Pixel Fold cette année) mais peut aussi se montrer efficace sur un mobile classique.

Le support natif du codec vidéo AV1 sur les smartphones

Plusieurs commits repérés dans AOSP laissent suggérer que Google veut imposer aux constructeurs de smartphones l'adoption du codec vidéo AV1 avec Android 14. Celui-ci serait ajouté au VideoCodecTest de la procédure de tests de compatibilité Android, qui sert à déterminer si un appareil peut prétendre au système d'exploitation mobile. Si cela se confirme, les nouveaux terminaux qui souhaitent embarquer Android 14 préinstallé et avec les services Google seraient obligés de prendre en charge l'AV1.

L'AV1 est un codec vidéo libre de droits développé par l'Alliance for Open Media, dont Google est l'un des membres et fondateurs. Si la firme de Mountain View aimerait que plus de smartphones le supportent (ce n'est le cas que de rares modèles actuellement), c'est parce que ce codec vidéo est bien plus performant que les codecs les plus populaires actuellement, comme le VP9 et le H264. L'AV1 repose sur une technologie de compression supérieure qui permet d'économiser une grande quantité de bande passante sans dégrader la qualité. Une aubaine pour le groupe américain, propriétaire de YouTube et qui est forcément très intéressé par une diminution de la bande passante nécessaire pour sa plateforme de vidéos.

Les appels d'urgence par satellite

Android ne devrait pas tarder à emboîter le pas à Apple, qui a récemment proposé les appels d’urgence par satellite avec sa série iPhone 14. Hiroshi Lockheimer, vice-président senior des plateformes et des écosystèmes de Google, a vendu la mèche : « C'est fou de penser aux expériences des utilisateurs pour les téléphones qui peuvent se connecter aux satellites. Lorsque nous avons lancé le G1 en 2008, il était difficile de faire fonctionner la 3G et le WiFi. Maintenant, nous concevons pour les satellites. Cool ! Nous sommes impatients d'aider nos partenaires à intégrer tout cela dans la prochaine version d'Android ! », a-t-il révélé.

Android 14 offrira donc la connectivité par satellite, mais il faudra du temps à Google pour proposer une bonne expérience à un grand nombre d'utilisateurs. Mais une fois que ce sera le cas, la promesse de pouvoir contacter les secours depuis n'importe où sans réseau téléphonique est des plus attractives.

Santé Connect débarque nativement sur Android 14

L'application Santé Connect est l’œuvre commune de Google et Samsung, qui collaborent sur le système pour montres connectées WearOS. Encore en bêta, elle permet de centraliser ses données de santé, fitness et de remise en forme en provenance d'autres applications spécialisées, telles que Fitbit, Google Fit ou Samsung Health. Santé Connect est aussi une API, et elle débarque nativement sur Android 14 pour une meilleure intégration des fonctionnalités de santé. C'est une excellente nouvelle puisque cela signifie que les fabricants et développeurs tiers vont pouvoir en profiter également, contribuant à la création d'un écosystème des données de santé sur Android plus pertinent. De quoi rattraper légèrement le retard qu'accuse Android sur iOS en matière de santé.

Une compatibilité avec le système de fichiers NTFS

La question de la prise en charge des solutions de stockage externe (hors microSD) sur Android est souvent épineuse. L'année dernière, Google a fait un pas en avant avec le support par Android 13 du système de fichiers exFAT, qui permet notamment, par rapport au standard FAT32, la gestion des fichiers dont la taille est supérieure à 4 Go. Android 14 va encore plus loin en autorisant le NTFS (New Technology File Syst), rendu disponible il y a peu sur Linux (sur lequel est basé Android) via le passage au kernel 5.15. Cela rendr plus simple l'utilisation d'un disque dur ou d'une clé USB sur un appareil Android.

Android Beam, c'est fini

Mise de côté depuis déjà plusieurs générations, la fonctionnalité Android Beam va être définitivement supprimée d'AOSP avec la mise à jour Android 14. Pour une grande majorité d'utilisateurs, cela n'aura aucune incidence puisque Nearby Share propose la même possibilité de connecter deux appareils entre eux sans fil pour effectuer des transferts de données, et plus encore. Le retrait d'Android Beam d'AOSP sera toutefois problématique pour les fabricants de smartphones qui ont recours à la version open source d'Android sans licence Google. En effet, l'option Nearby Share ne fait pas partie d'AOSP mais est intégrée aux Google Mobile Services (GMS).

Une marque comme Huawei, par exemple, ne peut prétendre aux GMS suite aux sanctions américaines à son encontre. Elle est donc privée de Nearby Share, et donc bientôt d'Android Beam si elle veut faire passer ses mobiles à Android 14. Mais soyons rassurés, rien n'empêche les constructeurs de développer leur propre fonction de transfert de fichiers de type Nearby Share ou Android Beam. C'est d'ailleurs le cas sur le HarmonyOS de Huawei. Mais bien souvent, la compatibilité et l'efficacité avec les smartphones Android d'autres marques ne sont pas optimales.

Des photos plus lumineuses et réalistes

Android 14 va également introduire un nouveau format de photo : l'Ultra HDR. Les smartphones capturant des clichés dans ce format obtiendront des images plus lumineuses, plus réalistes et avec une plus grande gamme de couleurs selon Google. L'application Photos prendra notamment en charge Ultra HDR pour l'affichage, la sauvegarde, l'édition, le partage et le téléchargement.

Ultra HDR Google

Une meilleure protection contre les applications obsolètes

Android 14 commencera à bloquer l'installation d'applications qui ciblent les anciennes versions d'Android. Cette modification empêche les utilisateurs de charger des fichiers APK spécifiques par sideloading et empêcherait également les magasins d'applications d'installer ces mêmes applications. En bloquant ces applications obsolètes, qui ne reçoivent plus de mises à jour depuis longtemps, Google entend évidemment freiner la propagation des applications malveillantes sur Android, qui sont un véritable fléau pour les utilisateurs.

Des smartphones en guise de webcam

Google travaille sur sa propre alternative à Camo et à la « Continuity Camera » d’Apple. Pour l’instant nommée « DeviceAsWebcam », celle-ci fera exactement ce que son nom indique, c’est-à-dire vous permettre de brancher un appareil Android à votre ordinateur et de l'utiliser comme une webcam. Contrairement à « Continuity Camera » d’Apple, qui ne fonctionne uniquement qu’entre les appareils iOS et macOS, il ne semble pas y avoir de limite à l'utilisation de votre appareil Android en tant que webcam, car il existe des options telles que le standard “USB Video Class” ou “UVC” chez Android, ce qui pourrait lui permettre de fonctionner avec une grande variété d’appareils différents.

Une gestion plus poussée des autorisations

Google laisse les utilisateurs d'Android décider si une application peut accéder à des photos bien spécifiques plutôt qu'à l'ensemble de leur bibliothèque. Trois options sont proposées pour autoriser l'accès aux photos : « Autoriser l'accès à toutes les photos », « Sélectionner les photos » pour choisir les images une par une, et « Ne pas autoriser ». Il en sera de même pour les permissions d'affichage des notifications en plein écran, que les utilisateurs pourront accorder au cas par cas, de façon encore plus granulaire.

Un meilleur contrôle des volumes

Google a réintroduit la possibilité de gérer individuellement les volumes de sonnerie du téléphone et des notifications. Les Pixel ont proposé cette fonctionnalité pendant un temps avant de la retirer. Android 14 devrait ainsi permettre de configurer séparément ces derniers.

Android 14 veut se débarrasser des notifications persistantes…

Android 14 vous permettra enfin de rejeter des notifications qui ne pouvaient pas être rejetées auparavant. Cela inclut par exemple les icônes persistantes des applications d'arrière-plan qui ne disparaissent pas d'un simple glissement de doigt.

… Et donnera un plus grand contrôle sur celles qui s'affichent en plein écran

Android 14 laissera les utilisateurs choisir si une application peut ouvrir une notification en plein écran, au cas par cas. Ce type d'affichage est normalement réservé aux informations vraiment urgentes, mais il peut parfois être gênant. Google vous laissera donc minimiser la taille de l'Alarme, par exemple. Une mesure qui aidera également les utilisateurs à lutter contre l'affichage intempestif de publicités. En effet, de nombreux développeurs avaient détourné la permission USE_FULL_SCREEN_INTENT de son usage initial pour afficher des bannières publicitaires parfois envahissantes.

Android 14 s'adapte aux spécificités des smartphones pliables

Google, avec le Pixel Fold, mais aussi Samsung, avec les Galaxy Z Flip 5 et Z Fold 5, aimeraient vraiment que 2024 soit l'année où le grand public adoptera massivement les smartphones pliables. Malheureusement, au-delà du facteur forme, ces derniers n'offrent pas une expérience utilisateur radicalement différente, jusqu'à présent. En effet, les développeurs ne disposaient pas auparavant de l'API permettant d'exploiter simiultanément tous les écrans des foldables. Cela a changé, le 1er novembre 2023, avec la sortie de l'API WindowManager qui redonne le contrôle sur cet aspect là de l'expérience utilisateur aux développeurs.

Plus de personnalisation sur la barre des tâches

Android 14 se dote de quelques améliorations du côté de la barre des tâches. Bénéficiant tout d'abord d'un nouveau design plus compacte, il est également possible de la déplacer sur le bas de l'écran. Par ailleurs, une option permettrait de la faire disparaître lorsqu'elle n'est pas utilisée au bout d'un certain temps.

Un “Emoji Lab”, un nouveau créateur de fonds d'écrans

Sur les smartphones Pixel, il est désormais possible de créer vos propres fonds d'écrans.  Au-delà d'une simple collection de fonds d'écran intégrés, l'Emoji Lab permettra d’accéder à un processus de création simple en trois étapes.

Android 14 introduira également l'AI Wallpaper (fonds d'écran générés par l'IA) qui permettra à chaque utilisateur de posséder un fond d'écran créé en fonction des suggestions du système ou des requêtes qu'il formule lui-même. Les possibilités sont nombreuses et permettent d'obtenir un fond d'écran unique.

La fonction Cinematic Wallpaper permettra de créer une image en 3D à partir d'une photographie standard, et de l'utiliser comme fonds d'écran dynamique.

Une émulation de la LED de notification

Si votre smartphone ne bénéficie pas d'une LED de notification,  Android 14 vous permettra d'émuler la fonctionnalité. Vous pouvez activer les “notifications flash de l'appareil photo” ou les “notifications flash de l'écran” indépendamment ou simultanément en allant dans Réglages > Accessibilité > Notifications flash.

Une application Google Wallet plus utile et pratique

Google va inciter les utilisateurs à vraiment envisager Google Wallet comme service de paiement mobile et d'identification. Si le géant de Mountain View n'est pas parvenu à nouer des partenariats aussi solides qu'Apple avec les banques traditionnelles françaises, c'est sur le plan de la gestion des cartes, de fidélité notamment, que l'entreprise envisage de se démarquer. Il se murmure que les ingénieurs de Google travaillent à afficher leurs cartes de fidélité à l'écran en fonction de leur géolocalisation. Un retour aux sources pour Google Wallet en somme, puisque cette fonctionnalité était présente aux débuts de ce produit, en 2014. Dans le même ordre d'idées, en synergie avec l'app Messages, Google Wallet pourra stocker les cartes d'embarquement des voyageurs prenant l'avion. Une petite astuce qui permettra à ces derniers d'éviter de passer par la case enregistrement à l'aéroport.

L'enregistrement vidéo de votre écran s'améliore

Google va introduire une fonctionnalité permettant d'enregistrer seulement une application en vidéo, offrant ainsi une expérience plus pratique et confidentielle aux utilisateurs. Les utilisateurs auront la possibilité d'enregistrer l'ensemble de l'écran, ce qui était jusqu'à présent le cas par défaut, ou de choisir d'enregistrer une seule application. Les notifications entrantes resteront invisibles sur l'enregistrement final.

De nouvelles fonctionnalités d'économie d'énergie

Pour augmenter l'autonomie de son smartphone, il existe déjà l'option Économie d'énergie que l'on retrouve dans les Paramètres. Cette dernière va se doter d'une nouvelle fonctionnalité une fois activée : elle va assombrir le fond d'écran et passer les icônes d'applications en mode sombre sur le fond d'écran. Sur les smartphones avec écran OLED notamment, cela permettra de réduire la consommation d'énergie.

android 14 ecran assombri
À gauche, avec l'option activée. À droite, sans l'option activée. Crédits : Captures Android Police

 

Toujours dans le registre des optimisations invisibles mais diablement efficaces, on citera également le gel des applications mises en cache, qui d'après les propres dires de la compagnie, réduisent de 50 % les cycles de CPU des applis dormantes. C'est autant de gagné en consommation d'énergie.

Un avertissement en téléchargeant des mises à jour en dehors du Play Store

Android 14 introduira un système d'avertissement pour les utilisateurs qui tentent de télécharger des mises à jour pour les principales applications Google via des APK, afin d'améliorer la sécurité et de prévenir les accidents potentiels. L'API “propriété des mises à jour” permettra aux boutiques d'applications de revendiquer la propriété des applications installées et de réguler les mises à jour ultérieures. Ainsi, lorsque d'autres boutiques d'applications essaieront de mettre à jour une application revendiquée par une autre boutique, les utilisateurs recevront un avertissement pour choisir de continuer ou d'annuler l'installation de la mise à jour. Cette fonction vise à éviter les complications causées par les mises à jour effectuées en dehors du Google Play Store, améliorant ainsi la sécurité générale d'Android.

Un second profil secret pour garder ses applications et données sensibles

Aperçue dans la première bêta d'Android 14 QPR2, la fonctionnalité Espace privé ressemble à celle que l'on peut trouver sur les smartphones Oppo ou Huawei. Elle permet de créer un profil parallèle au principal sur son smartphone. Dedans, vous pouvez y mettre des applications et des données privées à ne pas mettre à la portée de n'importe qui par exemple, en protégeant l'accès par biométrie ou code PIN. C'est comme avoir un deuxième mobile sur son mobile.

Finalement, l'Espace Privé serait là pour y placer des applications à protéger des regards indiscrets, mais rien d'autre. C'est ce que montre en tout cas les derniers éléments découverts. On apprend également que la fonctionnalité ne verra probablement pas le jour du temps d'Android 14. Elle devrait être prête pour Android 15 cela dit.

Fini l'appui sur une application pour voir ses notifications

Sans doute parce que trop peu de monde utilisait cette fonction, Android 14 supprime la possibilité de voir les notifications d'une application via son icone. Cela nécessitait un appui long sur une appli pour voir apparaître un aperçu de sa notification la plus récente. Désormais, vous verrez uniquement les raccourcis vers certains fonctionnalités ou vers les “Infos sur l'appli”.

Des bloatwares qui ne consommeront plus de batterie ou de ressources

Même s'il n'est toujours pas possible de supprimer simplement les applications préinstallées sur son smartphone, Android 14 veut quand même en limiter l'impact. L'idée est que le système va repérer les applis de ce genre à l'allumage du mobile et les mettre en sommeil tant que vous ne les ouvrez pas manuellement. Résultat : elles n'ont quasiment aucun effet sur l'autonomie de l'appareil. En revanche, les fabricants pourront inscrire les leurs sur une liste blanche pour qu'elles ne soient pas concernées par la fonctionnalité.

Convertir une carte SIM en une e-SIM va devenir un jeu d'enfant

Google développe une nouvelle fonctionnalité appelée “Convert to eSIM” qui permettra aux utilisateurs d'Android de passer d'une carte SIM physique à une eSIM sans contacter leur opérateur de téléphonie mobile. Initialement repérée dans Android 14 Developer 1, la fonctionnalité n'a pas atteint la version stable mais est réapparue dans la version Android 14 QPR 2 Beta 3, déployée sur les appareils Pixel. Cette fonctionnalité est positionnée dans les paramètres de la carte SIM, et vise à simplifier le processus de conversion en élargissant potentiellement la prise en charge de l'eSIM à davantage d'opérateurs et de régions. Cela devrait donc être différent de l'approche iOS qui limite de telles conversions lors de la configuration initiale ou du transfert de données à partir d'anciens iPhone.

Des smartphones plus durables ?

À cause de l'expiration de certificats racine, d'anciens smartphones sous Android peuvent être privés d'accès à de nombreux sites web sécurisés en cas d'absence de mise à jour OTA déployée par le fabricant pour procéder au renouvellement de ces certificats (ou à l'ajout de nouveaux certificats). Depuis les débuts d'Android, la gestion de ces certificats s'effectue au niveau de la partition système du mobile. Une situation qui avait contribué à faire craindre que les smartphones sous Android 7 ou une version antérieure ne puissent plus accéder aux sites HTTPS ayant recours à l'autorité de certification Let's Encrypt à partir de 2021, avant qu'une solution ne soit finalement trouvée.

Avec Android 14, Google veut modifier la manière dont les certificats racines sont administrés afin d'éviter ce genre de déconvenues. Ils feront désormais partie du module Conscrypt Mainline, qui peut quant à lui être mis à jour directement depuis la plateforme Google Play. Il n'y aura donc plus besoin d'attendre une mise à jour OTA du fabricant, qui n'arriverait probablement jamais étant donné le support limité des smartphones dans le temps.

Dans le même ordre d’idées, il se murmure qu’Android 14 pourrait accueillir le « Repair Mode » dès la mise à jour de décembre 2023. Cet outil, déjà proposé dans la surcouche One UI de Samsung, par exemple, facilite la procédure à suivre lorsque vous souhaitez confier votre smartphone à un réparateur, mais que vous voulez éviter qu’il ait accès à vos applications et données. Plutôt que de réinitialiser votre appareil (et de tout réinstaller quand vous le récupérez), ce mode n'affiche qu’une version « vierge » de votre téléphone sur laquelle le professionnel peut travailler sans vos codes d’identification.


Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !