Conférence Huawei : les annonces attendues (Mate 30 / Mate 30 Pro et Freebuds 3)

Maj. le 19 septembre 2019 à 16 h 58 min

Après Apple, c’est au tour de Huawei d’annoncer ses nouveautés pour la rentrée 2019. Sur fond d’incertitudes, le géant chinois tentera malgré tout de créer l’évènement en dévoilant les Mate 30 et Mate 30 Pro, ses nouveaux smartphones haut de gamme. D’autres produits devraient faire partie de la fête, dont les Freebuds 3 déjà présentés à l’IFA de Berlin.

huawei mate 30 conference

Avec celles de Samsung et d’Apple, les conférences de Huawei sont sans doute les plus suivies au monde. Pour cette édition 2019, les enjeux semblent plus importants que jamais. Sous la pression du gouvernement américain Huawei ne peut plus commercialiser de smartphone sous Android. Pourtant, le constructeur maintient le lancement mondial des Mate 30 et Mate 30 Pro le 19 septembre 2019. L’ambiance promet d’être… particulière. Rumeurs aidant, les produits annoncés pourraient se faire voler la vedette par Harmony OS, le système d’exploitation maison dévoilé par Huawei cet été. Sortez les popcorns !

Huawei Mate 30 et Mate 30 Pro

Ils seront les stars de la conférence. Comme chaque année Huawei dévoilera ses nouveaux smartphones haut de gamme. En 2019, les Mate 30 et Mate 30 Pro auront la lourde tâche de succéder aux excellentes Mate 20 et Mate 20 Pro. Toutes les informations à leur sujets ont fuité ces dernières semaines. Nous avons même pu découvrir une prise en main vidéo de la version Pro. Sans surprise, ils devraient intégrer le Kirin 990, dernier processeur haut de gamme de la marque dévoilé lors de l’IFA de Berlin. Fidèle à sa réputation, Huawei poursuit ses efforts dans la photo : le Mate 30 Pro s’équiperait ainsi d’un quadruple capteur dont deux de 40 MP et un zoom x5, le tout certifié Leica.

huawei mate 30 pas sortie europe

Ce lancement aura sans doute une saveur particulière. Toujours dans le viseur du gouvernement américain, le constructeur ne peut pas commercialiser de smartphone équipé d’Android. Certaines rumeurs mentionnent même une commercialisation qui exclurait les pays européens dont la France. Deux solutions s’offrent alors à la marque. Elle peut lancer ses Mate 30 sous Harmony OS, son système d’exploitation maison, mais cette hypothèse semble improbable. Huawei peut également livrer son smartphone nu avec une version basique d’Android (AOSP). L’utilisateur devra ensuite installer EMUI 10 et le Play Store à l’aide de fichiers APK. Bien que l’expérience d’utilisation ne soit pas optimale, cette pirouette reste la plus probable.

Huawei Watch GT2

A Munich, le numéro 2 mondial dévoilera également la Huawei Watch GT2, sa nouvelle montre connectée. Cette annonce ne fait aucun doute puisque le constructeur lui-même a publié un teaser sur son compte Twitter. La courte vidéo laisse entrevoir une montre orientée sport : on s’attend donc à un appareil endurant. Le choix de l’OS pose moins de problèmes avec ce type de produit : boudé par les constructeurs Android Wear pourrait aisément laisser la place à un système propriétaire : Harmony OS ?

Freebuds 3

Dévoilés lors de l’IFA de Berlin, les Freebuds 3 seront sans doute le produit le plus attendu après les Mate 30. Huawei s’est « inspiré » des Airpods d’Apple et propose des écouteurs true wireless prometteurs. Déclinés en deux coloris (noir et blanc), les Freebuds 3 promettent une qualité de son incomparable sur ce type de produit. Ils sont les premiers écouteurs (non intras) avec réduction de bruit active et intègrent une technologie de reconnaissance de la voix. Notre première prise en main à l’IFA nous a convaincus. Reste à connaître la date de sortie et (surtout) le prix des Freebuds 3.

Huawei TV

A l’intar de Honor, Huawei pourrait présenter une TV connectée. D’ailleurs, nombreux sont les observateurs à se demander pourquoi le géant chinois n’a pas dévoilé son téléviseur avant Honor. Peu avant l’IFA ce dernier avait dévoilé l’un des premiers produits sous Harmony OS, le système d’exploitation maison de Huawei. Si la présentation d’une TV Huawei semble étonnante, plusieurs indices crédibles vont en ce sens. D’abord le géant chinois se lancerait dans un marché en vogue chez les constructeurs de smartphones. OnePlus par exemple s’apprête à lancer sa OnePlus TV avec Oxygen OS. Dévoiler le premier produit sous Harmony OS lors d’une conférence mondiale permettrait également à Huawei d’envoyer un message fort au gouvernement américain qui continue à lui mettre des bâtons dans les roues.

Harmony OS

harmony os applications

Comment parler de Huawei sans aborder Harmony OS ? Dévoilé durant l’été, le nouveau système d’exploitation du géant chinois suscite de nombreuses interrogations. D’un côté la marque assure que ce système est destiné à la convergence des tablettes, PC, TV et objets connectés (mais pas des smartphones). De l’autre, à chaque attaque du gouvernement américain, il crie haut et fort qu’il dispose déjà d’un système pour remplacer Android. La conférence de Munich sera donc l’occasion d’éclaircir certains points. Enfin, on l’espère.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei : Donald Trump accepte de lever une partie des sanctions

Donald Trump a finalement accepté de lever une partie des sanctions à l’encontre de Huawei. En marge d’un nouveau sommet entre Washington et Pékin, le président américain a décidé d’accorder des licences de vente à certaines sociétés américaines. Dans ces conditions, le…

Huawei promet que la 6G sera 100 fois plus rapide que la 5G

Huawei assure que le futur réseau 6G sera 100 fois plus rapide que la 5G, dont le déploiement en est encore à ses balbutiements. Lors d’une interview, Richard Yu, PDG de la division mobile de la firme, a pour la première fois…

Huawei et Qualcomm peuvent de nouveau faire affaire malgré les sanctions

Huawei peut de nouveau s’approvisionner chez Qualcomm malgré les sanctions : le fondeur américain vient en effet d’obtenir une licence du gouvernement américain et compte bien sécuriser un contrat d’approvisionnement pluriannuel. Néanmoins des limites restent en place sur ce que…