Mate 30 et Mate 30 Pro : c’est officiel ils ne sortiront pas en France, mais rien n’est perdu

Maj. le 20 septembre 2019 à 15 h 17 min

Les Mate 30 et Mate 30 Pro ne sortiront pas en France. Notre envoyé spécial sur place à Munich explique que les nouveaux smartphones n’ont ni applications Google, ni d’applications américaines, ce qui le rend totalement inadapté au marché. Huawei France caresse tout de même l’espoir de le lancer dans l’hexagone d’ici la fin de l’année. 

huawei mate 30 pro design photos officielles

C’est donc officiel : Huawei ne lancera pas le Mate 30 et le Mate 30 Pro en France. Empêtré dans une guerre commerciale qui s’enlise, le constructeur chinois est victime de son placement sur la liste d’Entités américaine – une liste qui blackliste Huawei des technologies et marché américains. Ce qui pose une série de problèmes côté logiciel : les Mate 30 restent sous Android, mais n’ont aucun service Google ou d’applications de la suite G Suite (Play Store, Google Maps, Google Calendar, etc…). Vous n’y trouverez pas non plus aucune applications d’origine américaine : dites adieu à Facebook, Instagram, Twitter, Snapchat et consorts !

Mate 30, Mate pas en France

Huawei y propose néanmoins son équivalent du Play Store, App Gallery. Il compterait plus de « 11 000 applications parmi les plus populaires ». Huawei a pour cela débloqué une enveloppe de 1 milliard de dollars pour travailler avec les développeurs. Dont une dizaine en France : notre envoyé spécial sur place Bruno Mathieu raconte par exemple que ces devs français y ont porté Deliveroo. Mais il ajoute immédiatement que, dans les faits, on n’y trouve pas encore grand chose d’utile.

Huawei France a néanmoins expliqué à notre envoyé spécial qu’ils travaillent avec tous leurs partenaires pour essayer de lancer quand même le smartphone avant la fin de l’année dans l’hexagone. Néanmoins, cela semble, de notre point de vue, mal engagé. Cela suppose en effet une levée des sanctions d’ici là alors que le conflit entre les Etats-Unis et la Chine ne semble pas encore près d’une issue. Or, il semble que cette assertion ne soit pas sans arrières-pensées.

D’abord parce que les prochaines négociations entre la Chine et les Etats-Unis auront lieu en novembre : le constructeur a donc tout intérêt à se préparer dans tous les cas au meilleur scénario possible, c’est à dire celui qui lui permettrait de lancer son produit partout dans le monde avec les services et applications de Google. Ensuite, parce que novembre rime avec fêtes (et achats) de fin d’année. Une période donc très stratégique pour redonner un coup de collier aux ventes du constructeur.

Lire également : Huawei, Android, ARM et Trump – le point sur la situation

Du coup, si Huawei France rejetait à ce stade tout espoir de sortie d’ici la fin de l’année, il se priverait d’une opportunité importante, quand bien même les chances que cela arrive sont très minces…

 

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei : Donald Trump accepte de lever une partie des sanctions

Donald Trump a finalement accepté de lever une partie des sanctions à l’encontre de Huawei. En marge d’un nouveau sommet entre Washington et Pékin, le président américain a décidé d’accorder des licences de vente à certaines sociétés américaines. Dans ces conditions, le…

Huawei promet que la 6G sera 100 fois plus rapide que la 5G

Huawei assure que le futur réseau 6G sera 100 fois plus rapide que la 5G, dont le déploiement en est encore à ses balbutiements. Lors d’une interview, Richard Yu, PDG de la division mobile de la firme, a pour la première fois…

Huawei et Qualcomm peuvent de nouveau faire affaire malgré les sanctions

Huawei peut de nouveau s’approvisionner chez Qualcomm malgré les sanctions : le fondeur américain vient en effet d’obtenir une licence du gouvernement américain et compte bien sécuriser un contrat d’approvisionnement pluriannuel. Néanmoins des limites restent en place sur ce que…