HarmonyOS : Huawei annonce son alternative à Android

Maj. le 12 août 2019 à 10 h 25 min

Huawei a officialisé HarmonyOS, son alternative à Android. Celui-ci est compatible avec tous les appareils imaginables : smartphones, tablettes, ordinateurs, télévisions, montres et objets connectés. Une Smart TV avec HarmonyOS sera lancée dès 2019. Puis suivront les smartwatches, les bracelets connectés et les ordinateurs portables en 2020. Si Huawei en a la possibilité, il veut par contre rester sur Android sur ses smartphones et tablettes.

harmony os

Ce sera finalement HarmonyOS. Voici le nom choisi par Huawei pour son système d’exploitation maison, un véritable écosystème compatible avec les smartphones, tablettes, ordinateurs, télévisions, montres et objets connectés en tout genre. Une alternative à Android bienvenue alors qu’on ne sait toujours pas si Huawei va pouvoir continuer d’utiliser sa licence Android dans le futur.

HarmonyOS est officialisé, Huawei tient son alternative à Android

Comme Android, HarmonyOS est un projet open source. Il est basé sur un micro-kernel, comme Google Fuchsia qui est toujours en cours de développement. C’est cela qui permet au système d’être aussi flexible et de s’adapter à tous les types d’appareils. Huawei promet une optimisation bien plus efficace que chez la concurrence, avec notamment un système peu gourmand en ressources. Un précédent rapport d’il y a plusieurs semaines évoquait déjà des performances bien au-dessus de celles proposées par Android et iOS.

HarmonyOS sera compatible avec les applications Android. Il n’y aura bien sûr pas de Google Play Store, mais cela va permettre aux utilisateurs de retrouver directement toutes leurs apps favorites, même si leurs développeurs ne publient pas de version spécialement adaptée au système de Huawei.

Huawei fait savoir que les langages C/C++, Java, Javascript, HTML 5 et Kotlin sont supportés. Le fabricant va fournir un support SDK pour le développement de services et applications tiers. On pouvait s’en douter étant donné la politique de Huawei vis-à-vis du root ces dernières années, celui-ci ne sera pas permis sur HarmonyOS. Le constructeur estime qu’il s’agit d’une question de sécurité, et qu’Android et tous les autres systèmes basés sur Linux souffrent du root. Une déception pour les bidouilleurs, mais il s’agit sans doute d’une sage décision. Huawei ne peut pas vraiment se permettre des polémiques sur la sécurité de son OS vu la situation dans laquelle il se trouve et préfère tout verrouiller, comme Apple le fait avec iOS depuis très longtemps. Même Google tend vers cette solution depuis quelques années.

Date de sortie

On va retrouver HarmonyOS sur un appareil commercialisé dès 2019 avec la Honor TV, dont on parle depuis plusieurs mois déjà. Ensuite, le système d’exploitation viendra équiper les montres et bracelets connectés du groupe, ainsi que certains modèles d’ordinateurs portables, à partir de 2020. En 2021, ce sera le tour des enceintes et casques connectés. Puis en 2022, Huawei annonce des lunettes de réalité augmentée sous l’OS.

Pour les smartphones et tablettes, Huawei indique vouloir continuer à utiliser Android. HarmonyOS constitue cependant une roue de secours si aucun accord n’est trouvé avec les États-Unis pour récupérer une licence Android. Pour rappel, Huawei est actuellement placé sur la liste des entités et ne peut pas collaborer avec les entreprises américaines ou utiliser leurs technologies, sauf autorisation spéciale. Le constructeur a obtenu un répit jusqu’à la fin du mois d’août 2019, on ne sait pas comment va évoluer la situation passée cette date.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei, Android, ARM et Trump : le point sur la situation

Depuis mi-mai les mauvaises nouvelles s’enchainent pour Huawei : la firme est sous le feu de sanctions américaines qui l’excluent de facto du marché et des technologies d’entreprises basées aux Etats-Unis. Google, ARM, plusieurs fondeurs et quantité de partenaires ont…

Huawei accusé de vendre clandestinement des smartphones aux États-Unis

Huawei est accusé d’avoir tenté de vendre clandestinement des smartphones sur le marché américain. Afin de contourner les restrictions imposées par le gouvernement des États-Unis, le constructeur chinois aurait tenté d’écouler des appareils déguisés, sans le logo de la la marque, en…

Mate 30 : Huawei prépare un chargeur sans fil ultra rapide

Les Huawei Mate 30 et Mate 30 Pro pourraient être compatibles avec une recharge sans fil ultra rapide de 30W. En tout cas, le constructeur tente de certifier un chargeur 30W. Après la recharge sans fil inversée, Huawei s’attaque à…

Huawei prépare déjà le déploiement de la 6G !

Huawei travaille déjà sur la 6G alors que la 5G en est encore à ses balbutiements. Soucieux de conserver son leadership dans le domaine des infrastructures réseau, face à des rivaux comme Ericsson et Nokia, le groupe chinois a ouvert un important…

Huawei pris en flagrant délit d’espionnage ?

Des salariés de Huawei se seraient livré à des activités d’espionnage sur demande des gouvernements d’Ouganda et de Zambie. Ces derniers voulaient surveiller les communications d’opposants politiques, ce qu’ils ne parvenaient pas à faire eux-mêmes par leurs propres moyens. Les…

Huawei va lancer son concurrent à Google Maps en octobre 2019

Huawei a donné quelques détails sur Map Kit, qui doit devenir son concurrent à Google Maps. Au programme : circulation en temps réel, réalité augmentée et système de navigation sophistiqué. Le lancement est prévu pour octobre 2019. Le 9 août…

Huawei va se réorganiser pour survivre aux sanctions américaines

Huawei va devoir se réorganiser pour survivre aux sanctions décrétées par le gouvernement américain, estime Ren Zhengfei, fondateur du groupe chinois. Dans un mémo interne, l’homme a exposé la stratégie de la firme pour les cinq années à venir. Bien…

Huawei : Donald Trump refuse toujours de lever les interdictions

Huawei n’est toujours pas sorti d’affaire. Malgré les promesses formulées lors du G20, Donald Trump refuse toujours de lever les sanctions à l’égard du constructeur chinois. Pour le moment, Washington n’accordera donc aucune licence de vente à une entreprise sur…