TousAntiCovid : tout ce qu’il faut savoir sur l’application anti-covid

 

TousAntiCovid est la nouvelle application de traçage du gouvernement pour lutter contre l’épidémie de Covid 19 et alerter les Français s’ils sont de potentiels cas contacts. Fonctionnement, intérêt, nouveautés par rapport à StopCovid, question des données personnelles et de l’impact sur la batterie, nous revenons sur tous ces points dans ce dossier.

tousanticovid

Le 22 octobre 2020, le gouvernement lançait l’application TousAntiCovid. Il s’agit en fait d’une version revampée de StopCovid, qui n’a pas su convaincre le public français et qui a été remise au goût du jour. TousAntiCovid arrive pour la seconde vague de Covid-19, un nouveau confinement, et semble déjà plus populaire que son prédécesseur avec plus de 4 millions de téléchargements en quelques jours. Passons en revue tout ce qu’il faut savoir sur ce service.

A quoi sert et comment fonctionne TousAntiCovid ?

Le principe de l’application reste inchangé par rapport aux objectifs de StopCovid : il s’agit d’une app de traçage dont le but premier est d’avertir l’utilisateur s’il a été en contact avec un individu testé positif au Covid-19. Celle-ci fonctionne avec le Bluetooth, qui doit rester systématiquement activé sur le smartphone. La plateforme peut alors déterminer avec quels autres smartphones sur lesquels TousAntiCovid est installé votre propre mobile a été proche et donc savoir qui s’est croisé avec qui. L’application prend en compte les contacts à moins d’un mètre pendant au moins 15 minutes pour ne pas bombarder les utilisateurs de fausses alertes.

Quand une personne est testée positive au nouveau coronavirus, alors elle peut se déclarer comme infectée sur l’application, qui va alors prévenir les individus qui ont été en contact avec elles durant une durée prolongée pendant la période de contagiosité (qui débute à partir des 48h précédent la date de début des symptômes ou sept jours avant son test positif si la personne est asymptomatique). L’utilisateur averti peut alors s’auto-confiner par précaution et passer un test pour savoir s’il a contracté le virus.

Ce mode de fonctionnement induit qu’une large part de la population adopte TousAntiCovid pour qu’elle puisse se révéler vraiment efficace. Actuellement, l’objectif de 20 millions d’utilisateurs actifs est très loin d’être atteint puisque seuls 4,4 millions de téléchargements ont été effectués (sachant qu’un utilisateur peut avoir téléchargé l’app plusieurs fois, ou l’avoir téléchargé, mais ne pas s’en servir). La France a du mal à communiquer sur son appli et cela affecte grandement sa capacité à aider à lutter contre l’épidémie de Covid-19. À titre de comparaison, Corona-Warn-App, le pendant allemand de TousAntiCovid, a été téléchargée par environ 22% de la population outre-Rhin. L’Irlande est aussi l’un des bons élèves avec un taux de 26%.

Comment télécharger TousAntiCovid sur Android et iOS ?

tousanticovid

TousAntiCovid est bien entendu une application gratuite. Elle est disponible sur le Play Store pour les smartphones Android et sur l’App Store pour les possesseurs d’iPhone. Pour les utilisateurs qui avaient déjà installé StopCovid sur leur mobile, il leur suffit de mettre à jour l’application pour obtenir TousAntiCovid, qui est une update importante de son prédécesseur, mais pas une toute nouvelle appli qui repart de zéro.

Les fonctionnalités sont en théorie les mêmes sur Android et iOS, mais dans les faits, l’application fonctionne moins bien sur iOS. En effet, les équipes de développement ont pris la décision de se passer des protocoles de Google et Apple pour des soucis d’indépendance envers les deux géants. Et si le traçage reste possible sur Android sans les outils fournis par Google, il est par contre bien moins performant sur iOS, beaucoup plus fermé. TousAntiCovid n’a ainsi pas tous les accès à la puce Bluetooth BLE qui équipe les iPhone. Conséquence : les iPhone ont bien du mal à communiquer entre eux et l’efficacité du système en est forcément remise en cause.

Concrètement, voici ce qu’il faut prendre en compte au regard des difficultés éprouvées par l’app sur iOS. Un iPhone et un smartphone Android peuvent communiquer normalement, même quand l’app est en arrière-plan sur les deux appareils, car le mobile sous Android va pouvoir « réveiller » l’appareil d’Apple. Dans le cas de deux iPhone, deux situations sont possibles :

  • Si les deux iPhone ou l’un des deux iPhone ont l’application ouverte en premier plan, l’échange de données fonctionne bien.
  • Si les deux iPhone ont seulement l’application qui tourne en arrière-plan, la communication ne s’exécute pas. À moins qu’un smartphone Android soit suffisamment proche pour réveiller l’un ou l’autre iPhone.

Sachant que dans la plupart des cas, l’appli reste en arrière-plan, il y a donc des situations dans lesquelles elle ne pourra pas faire son travail.

Télécharger TousAntiCovid pour Android sur le Play Store

Télécharger TousAntiCovid pour iPhone sur l’App Store

Nouveautés de TousAntiCovid par rapport à StopCovid

L’efficacité de StopCovid fut décevante notamment à cause du faible parc d’appareils sur lesquels elle était installée. Pour rendre la rendre plus attractive et prétendre relancer l’intérêt des Français autour de l’app, plusieurs fonctionnalités ont été ajoutées à TousAntiCovid.

D’abord, il devient désormais possible de désactiver l’application manuellement. Quand vous êtes chez vous, vous n’en avez a priori plus besoin et vous évitez ainsi qu’elle ne tourne en fond pour rien.

Ensuite, elle tient un nouveau rôle d’information. Dès l’écran d’accueil, un menu mis en évidence permet d’accéder aux « chiffres clés » de l’épidémie, mis à jour quotidiennement. Le nombre de nouveaux cas recensés en France est par exemple présenté. Des données affinées au niveau des villes et des départements devraient faire leur apparition prochainement.

tousanticovid

D’autres informations comme le nombre d’utilisateurs de TousAntiCovid ou le volume de notifications envoyées à de potentiels cas contacts font également partie de la panoplie de l’application. Cette dernière renvoie également vers deux autres services mis en place par le gouvernement :

  • Dépistage Covid : Une carte qui indique grâce à la géolocalisation les centres de dépistage les plus proches. Elle exploite aussi l’aspect collaboratif en indiquant un estimation des temps d’attente en fonction des retours des utilisateurs. Utile pour choisir le centre de dépistage à la fois proche et qui ne vous fera pas attendre trop longtemps. Dépistage Covid fonctionne dans toute la France, excepté en Guyane.
  • MesConseils Covid : Un questionnaire pour savoir quoi faire en cas de symptômes du Covid-19, pour soi-même ou pour un proche, en fonction de la situation familiale, professionnelle et l’état de santé.

Enfin, un lien permet d’accéder à l’attestation de déplacement pour le couvre-feu. Elle n’est cependant plus très utile en l’état avec les nouvelles mesures annoncées par Emmanuel Macron et les dispositions du gouvernement. Attestation de déplacement dérogatoire, justificatif de déplacement professionnel, justificatif de déplacement scolaire… nous vous expliquons dans un autre article où et comment télécharger les dérogations de sortie.

TousAntiCovid et attestation de déplacement

Mais bientôt, ces attestations seront bien moins contraignantes à trouver et remplir. Toutes les deux semaines, TousAntiCovid doit recevoir une mise à jour pour effectuer des ajustements et intégrer de nouvelles fonctionnalités. Dans une prochaine mouture, il sera possible de compléter l’attestation de déplacement directement sur l’application, ce qui va constituer un gain de temps et de praticité pour les utilisateurs. Une fois le formulaire rempli, l’appli génère un QR code qui vous sera demandé par les forces de l’ordre en cas de contrôle.

Une fois disponible, cette solution sera clairement la plus efficace pour créer une nouvelle attestation rapidement. Elle pourrait même inciter à elle seule de nouveaux utilisateurs à installer TousAntiCovid.

Avec TousAntiCovid, la France coupée de l’Europe

tousanticovid

La Commission européenne a lancé une initiative visant à créer un réseau européen regroupant les données de chaque application nationale. Les applications de l’Allemagne, de l’Italie et de l’Irlande sont déjà ainsi reliées, en attendant que d’autres pays rejoignent le mouvement, en commençant par la République tchèque, le Danemark, la Lettonie et l’Espagne. La France elle, ne pourra jamais en faire partie. Comme expliqué plus tôt, TousAntiCovid ne repose pas sur les protocoles de Google et Apple, alors que c’est le cas chez nos voisins. Au sein de l’Union européenne, seule la Hongrie est dans un cas similaire. L’appli française ne peut donc pas être connectée aux autres et être intégrée à cette grande infrastructure qui est en train de se mettre en place.

Ce manque d’interopérabilité force notamment les utilisateurs français à installer et activer à la fois TousAntiCovid, mais aussi son équivalent dans le pays où ils se rendent. Les frontaliers sont particulièrement concernés.

TousAntiCovid et le respect de la vie privée

L’isolement de la France s’explique par sa volonté de garantir à ses citoyens la sécurité de leurs données personnelles. C’est le principal argument à une solution basée sur un protocole maison plutôt qu’en misant plus simplement sur les API de Google et Apple. Pour mettre en place cette initiative, la France s’est reposée sur des acteurs nationaux publics et privés : Inria, ANSSI, Orange, Dassault…

TousAntiCovid ne stocke aucune autre donnée que l’historique de proximité du smartphone. Celui-ci peut de plus être effacé manuellement à tout moment par l’utilisateur. L’application a été développée de sorte à rendre impossible l’identification d’un utilisateur ou de savoir qui il a croisé et où il s’est rendu.

Le problème de batterie avec TousAntiCovid

tousanticovid autonomie batterie

L’autonomie des smartphones est forcément impactée par l’application, qui requiert d’être active en arrière-plan et de laisser le Bluetooth allumé. La Direction générale de la santé (DGS) l’admet elle-même, parlant d’environ « 15 minutes de durée (NDLR : d’autonomie) en moins par jour, selon les téléphones« .

Pour limiter le drainage de la batterie par l’application, il est recommandé de n’activer TousAntiCovid que lors des situations à risque, dans un lieu fermé avec une concentration importante d’individus par exemple (transports, commerce…). La DGS elle-même explique qu’un tel usage est suffisant, mais il faut bien sûr ne pas oublier de réactiver l’application dès que l’on se trouve dans un lieu ou une situation propice à la circulation du virus.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos dernières applications !
google messages 42 mise jour apk
Android Messages va chiffrer vos SMS de bout en bout comme Telegram

Google travaille actuellement sur le chiffrement des messages pour les utilisateurs d’Android. La firme américaine veut protéger les conversations privées, mais également utiliser une nouvelle norme, passant du SMS au RCS, plus flexible. La question de la protection de la…

google photos
Google Photos annonce la fin du stockage gratuit et illimité dès 2021

Google Photos va mettre un terme au stockage gratuit et illimité de photos. Dès le 1er juin 2021, les nouvelles photos des utilisateurs seront décomptées de l’espace de stockage de 15 Go alloué à Google Drive, Gmail et Photos. Pour les utilisateurs ayant…

Capture
Google Street View : vous pourrez bientôt ajouter vos propres panoramas

Google Street View pourrait prochainement s’enrichir d’une nouvelle fonctionnalité intéressante appelée driving mode. Elle pourrait permettre aux utilisateurs d’ajouter eux-mêmes des panoramas sur l’application en cas de manque. Google Street View a changé la manière dont nous nous repérons dans…

whatsapp
WhatsApp pourra lire vos messages lorsqu’un utilisateur vous signale

Whatsapp va changer sa politique de signalement des abus et pourra bientôt lire vos messages lorsqu’un autre utilisateur vous accuse de comportements inappropriés. L’application propose une option pour dénoncer toute forme d’abus et souhaite aller plus loin afin de renforcer…