Maj. le 10 juin 2019 à 10 h 47 min

Le 16 mai 2019, Asus créait la surprise en dévoilant le Zenfone 6, son nouveau smartphone haut de gamme. Pour se démarquer, le constructeur a imaginé un modèle original équipé d’un module photo rotatif. Mais ce n’est pas son seul atout. Nous l’avons testé.

test asus zenfone 6

Dans l’océan de constructeurs de smartphones, Asus a bien du mal à trouver sa place. Pourtant excellente sur le marché du PC, la marque ne parvient pas à trouver la bonne recette. Le directeur général France le reconnaît sans tabous : malgré de bons produits, Asus a commis plusieurs erreurs par le passé (gammes trop larges, distribution trop variée, etc.). Le Zenfone 5 incarne parfaitement ces rendez-vous manqués. Pourtant excellent à bien des égards, son lancement décalé par rapport à son annonce lui a valu une entrée trop discrète sur le marché.

En 2019, la marque dit avoir retenu les leçons du passé et adopte une nouvelle stratégie. Avec le Zenfone 6, elle opère un retour aux sources. Son nouveau smartphone incarne la passion des ingénieurs pour la technologie. Pensé pour répondre à toutes les attentes des technophiles, le Zenfone 6 adopte les standards haut de gamme de 2019 : écran sans encoche, excellente autonomie, bon appareil photo et logiciel repensé.

Pour se distinguer de la concurrence, les ingénieurs de la marque ont développé Flip Camera, un module photo rotatif unique sur le marché. Mais cette prouesse technologique n’est pas le seul atout du Zenfone 6. Les ingénieurs ont redoublé d’efforts pour que leur bébé rivalise avec les meilleurs smartphones de sa catégorie. Nous avons eu la chance d’utiliser le Zenfone 6 pendant plusieurs semaines. Découvrez notre test complet !

 Notre test complet du Zenfone 6 en vidéo

Prix et date de sortie du Zenfone 6

Le Zenfone 6 est commercialisé à partir de 499 euros en deux coloris : Midnight Black et Twilight Silver. À l’heure où nous écrivons ces lignes, seule la version 6GB/128 Go à 559 euros est disponible sur l’Asus e-Shop et dans les magasins Fnac. Les modèles 6GB/64Go (499 euros) et 8GB/256Go (599 euros) débarqueront en exclusivité sur la boutique en ligne Asus à partir de mi-juin. Grâce à ce positionnement, Asus rivalise avec des ténors du marché comme le Mi 9 de Xiaomi ou encore le OnePlus 7.

test asus zenfone 6 prix

Fiche technique

 Zenfone 6
Dimensions159.1x75.44x (8.4-9.1) mm
Poids190 g
Ecran6,4 " LCD Full HD+
Définition1080 x 2340 pixels, 19.5:9 ratio
Capteur d'empreintesOui (au dos)
SoCSnapdragon 855 (7 nm)
Mémoire interne64/128/256 Go
microSDOui, jusqu'à 2To
Double SIMOui
RAM6/8 Go
Capteur photo principalDouble :
- 48 MP, f/1,79 (26mm)
- 13 MP grand angle (11mm)
- Zoom optiquezoom x2 (58mm)
Capteur photo secondaireDouble :
- 48 MP, f/1,79 (26mm)
- 13 MP grand angle (11mm
OSAndroid 9 Pie + Zen UI 6
ConnectivitéWi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac, WiFi Direct, hotspot, Bluetooth 5.0, A2DP, LE, aptX HD
NFCOui
Port infrarougeOui
Batterie5000 mAh
Recharge rapideQuick Charge 4.0 (18W)
Recharge sans filNon
Recharge sans fil inverséeNon

Un design original

Le premier adjectif qui nous vient en tête en regardant le Zenfone 6 est « original ». De face comme de dos, le smartphone d’Asus ne ressemble à aucun autre. À l’arrière, en dehors de sa coque en verre (protégée par une couche Gorilla Glass 3), on distingue rapidement son lecteur d’empreintes en forme de carré aux coins arrondis. Ce choix permet à Asus de réduire les coûts et de garder plus de place sous la coque pour d’autres composants jugés plus importants. S’il se veut discret, le capteur se révèle parfois difficile à atteindre. Cela est dû à sa taille réduite plutôt qu’à son placement. On aurait préféré un lecteur plus grand et arrondi pour plus de confort. Pour compenser, Asus propose la reconnaissance faciale moins sécurisée mais aussi moins rapide à cause de la rotation du module (nous y reviendrons).

test asus zenfone 6 design
test asus zenfone 6 lecteur empreintes

D’après ses études, Asus estime que l’écran figure parmi les principaux critères de choix des utilisateurs. Ils souhaitent en effet manipuler des smartphones avec une face avant totalement recouverte par l’écran, sans poinçon ni encoche. Le Zenfone 6 intègre donc une dalle au format 19,5:9 qui recouvre 92% de la face avant. Pas d’encoche, pas de trou, juste un écran… et de très fines bordures.

Avec un tel format, où loger le capteur photo frontal ? Certains constructeurs optent pour le poinçon (View 20, Galaxy S10+), d’autres pour un module rétractable (OnePlus 7 Pro). Asus a de son côté développé Flip Camera, un module photo rotatif qui a nécessité plus de quatre ans de travail.

test asus zenfone 6 date sortie

Le double capteur photo que l’on observe au dos du smartphone pivote sur lui-même à 180° soit pour déclencher la reconnaissance faciale, soit pour réaliser des égoportraits de qualité (nous y reviendrons). Dans les deux cas, le module se retrouve au-dessus de l’écran lorsqu’il se déplie et donne au Zenfone 6 des allures de Wall-E. Notons que le smartphone résiste à 50 000 cycles de rotations.

Replié, le module semble plus disgracieux. Cela s’explique notamment par l’utilisation de matériaux robustes (notamment du Liquid Metal) afin de résister aux désagréments du quotidien. D’ailleurs, Asus a intégré une technologie de détection des chutes. Lorsque le smartphone glisse des mains ou commence à tomber, le module photo se rétracte automatiquement. L’écran, lui, est recouvert d’une protection Gorilla Glass 6. En revanche, la structure du module empêche une certification IP. Le constructeur assure néanmoins que son smartphone résiste aux éclaboussures ou à la pluie.

test asus zenfone 6 flip camera

test asus zenfone 6 flip camera arriere

test asus zenfone 6 flip camera wall e

Pour le reste, Asus dit avoir écouté les recommandations de sa communauté. Sur la tranche inférieure, aux côtés de l’USB-C et du haut-parleur, on trouve le jack 3,5mm. Sur la bordure gauche, le triple slot renferme deux emplacements nanoSIM et un emplacement microSD. En bonus, le constructeur intègre Smart Key, un bouton physique situé sur la tranche droite et dédié par défaut à Google Assistant. Le constructeur offre la possibilité de personnaliser ce bouton.

test asus zenfone 6 smart key

Légèrement bombé au dos, le Zenfone 6 tient bien en main. Il se révèle toutefois plutôt massif (159,1 x 75,44 x 8,4-9,1 mm), lourd (190g) et n’atteint pas le niveau de finitions d’un OnePlus 7. Néanmoins, il fait jeu égal avec un Mi 9 de Xiaomi. Surtout, il brille par son originalité et Asus l’assume. Aucun autre smartphone ne ressemble au Zenfone 6, et ça fait du bien !

Écran LCD très lumineux

En dehors de son excellente intégration, la dalle Nano Edge Display brille par sa qualité d’affichage. Bien qu’Asus ait choisi la technologie LCD, l’écran se révèle confortable. Il n’atteint pas le niveau d’une dalle OLED qui se démarque par l’excellence de ses contrastes. Néanmoins, la justesse des couleurs et la bonne luminosité lui permettent de se hisser parmi les meilleurs écrans LCD du marché.

test asus zenfone 6 ecran

Certains déploreront sans doute le choix d’une définition Full HD+ (et non QHD+). N’oublions pas que sur ce format d’écran (6,4 pouces) la différence reste imperceptible à l’oeil nu. Surtout, le Zenfone 6 coûte moins de 500 euros.

test asus zenfone 6 design menton

Au quotidien, l’écran du Zenfone 6 se révèle agréable. Il séduira les amateurs de multimédia (en particulier de vidéos et de jeux) grâce à son format sans bordure ni encoche. Là encore, Asus démontre tout son savoir-faire pour intégrer du matériel de qualité sans alourdir la facture.

Performances haut de gamme

Sous le capot, le Zenfone 6 renferme des composants haut de gamme. Le processeur Snapdragon 855 (gravé en 7nm) de Qualcomm est accompagné de 6 ou 8GB de RAM (comme notre modèle de test) et de 128 ou 256 Go de stockage UFS 2.1 (extensible via microSD). La puce Adreno 640 se charge de la partie graphique.

test asus zenfone 6 performances

Nos bonnes premières impressions lors de notre prise en main d’une préversion à Taiwan se confirment. Le Zenfone 6 figure parmi les smartphones les plus performants du marché. À l’instar du Mi 9 de Xiaomi ou du OnePlus 7, il rivalise avec les modèles premium de Samsung (Galaxy S10+), Huawei (P20 Pro) ou Apple (iPhone XS Max). Sur certains benchmarks, il surclasse même le OnePlus 7 Pro, référence en la matière.

test asus zenfone 6 benchmarks

Avec le mode Booster l’IA, Asus permet au Zenfone 6 de se surpasser. Toutefois, on cherche le lien avec une quelconque intelligence artificielle. En réalité, il autorise le smartphone à exploiter davantage de ressources pour booster les performances. Ce mode se révèle particulièrement pratique pour les jeux aux graphismes poussés comme Fortnite ou PUBG. L’utilisateur peut profiter d’une qualité optimale sans aucun ralentissement ou bug. En revanche, ce mode réduit l’autonomie du smartphone.

Au quotidien, le Zenfone 6 répond donc parfaitement aux exigences d’une utilisation intensive. Les animations et transitions sont fluides, la gestion du multitâche efficace. Rien ne résiste à la puissance du Zenfone 6. Notons que le smartphone peut très légèrement monter en température lors de longues sessions de jeu ou de retouche photo/vidéo. Mais la chaleur se dissipe vite et ne dérange en rien l’expérience globale.

Interface : Zen soyons zen

Asus fait table rase du passé et cela se ressent dans son approche logicielle. Avec Zen UI 6, le constructeur reprend les ingrédients du succès de OnePlus. Le Zenfone 6 embarque une version quasiment pure d’Android (ici 9.0 Pie et la mise à jour de sécurité du 1er avril 2019), avec quelques fonctions maison ici et là. Pour y parvenir, la marque a commencé par supprimer une grande partie de ses bloatwares et applications doublons : -43% par rapport au Zenfone 2.

test asus zenfone 6 interface

La charte graphique de Zen UI 6, revue et corrigée, se veut fluide et légère. Les icônes minimalistes et en transparence dénotent avec ce que proposait la marque par le passé. Mention spéciale au mode sombre dont on ne peut plus se passer. Notons également qu’Asus propose deux modes de navigation par gestes : un inspiré des Pixel de Google, l’autre venue tout droit de One UI (Samsung). Enfin, Asus intègre trois fonctions très utiles au quotidien :

  • Smart Key : personnalise les fonctions du bouton physique dédié par défaut à Google Assistant. Au choix il peut déclencher : Ne pas déranger, la sourdine ou le vibreur, la rotation automatique, la lampe torche, une capture d’écran, ou l’appareil photo.
  • Smart Volume : la puissance des sonneries varie selon le contexte. En réunion, elles ne sonnent pas, en concert elles sonnent plus fort. Cette option prend en charge les applications tierces.
  • Génie du jeu : permet d’améliorer les performances en jeu et de streamer les parties

Cerise sur le gâteau, le Zenfone 6 est inscrit au programme bêta d’Android Q. Il recevra également Android R. Asus promet que son smartphone figurera parmi les premiers à recevoir les mises à jour majeures.

Son stéréo DTS Headphone X

Sur le segment des smartphones à moins de 500 euros, les constructeurs ont tendance à négliger la partie audio. Asus prend le contrepied et intègre des haut-parleurs stéréo à son Zenfone 6. À titre de comparaison, le P30 Pro de Huawei se contente d’un son mono…

test asus zenfone 6 audio

Sans impressionner, la qualité audio du Zenfone 6 se révèle très bonne. Si le son présente parfois des résonances métalliques, l’ensemble reste équilibré. Asus intègre un Assistant audio permettant de choisir parmi cinq profils d’écoute : normal, personnalisé, vocal, rock, pop. Pour chaque option, l’utilisateur peut optimiser la qualité de son selon ses goûts (basses, aigus, voix, etc.) grâce à un égaliseur complet.

test asus zenfone 6 assistant audio

Avec des écouteurs, la qualité audio se révèle bien meilleure grâce à une compatibilité DTS Headphone X ™ 7.1. Cette technologie favorise l’immersion notamment lors du visionnage de vidéos ou de sessions de jeu. Les adeptes du genre apprécieront la présence d’un jack 3,5 mm. En revanche, l’absence de compatibilité aptX HD ou LDAC risque de chagriner les habitués des casques et écouteurs sans fil. Pour 499 euros, on ne peut pas tout avoir.

Jusqu’à trois jours d’autonomie !

Selon Asus, l’autonomie figure parmi les premiers critères de choix chez les utilisateurs. L’épaisseur du Zenfone 6 (9,2mm) s’explique donc en partie par l’intégration d’une batterie généreuse de 5000 mAh. Toutefois, pour parvenir à intégrer un tel composant dans un châssis de cette taille, les ingénieurs ont fait preuve de créativité. Pour gagner de la place, ils ont imaginé une carte mère plus petite que celle intégrée aux modèles concurrents. Par un procédé que la marque a souhaité garder secret, les ingénieurs ont réussi à créer une carte mère deux fois plus petite en la repliant sur elle-même. Bluffant ! Le pari se révèle payant puisque le Zenfone 6 s’impose comme le smartphone le plus endurant de sa catégorie.

Comptez deux jours d’autonomie pour les utilisateurs les plus connectés et jusqu’à deux jours et demi pour un usage standard. Lors de notre test, nous avons pu par exemple l’utiliser tout un week-end (du vendredi soir au dimanche soir) sans passer par la case recharge, en l’utilisant de manière intensive (GPS, photos, réseaux sociaux, quelques vidéos). Le Zenfone 6 se permet même de surclasser les modèles haut de gamme les plus endurants comme le P30 Pro de Huawei.

test asus zenfone 6 autonomie

La batterie du Zenfone 6 est le fruit d’un travail d’ingénierie poussé. Les grosses batteries se rechargent habituellement plus lentement afin d’éviter les problèmes de surchauffe (coucou Samsung). Cela s’explique notamment par l’intégration d’un séparateur anodes/cathodes plus fin qui évite de stresser les cellules.

Le défi des ingénieurs d’Asus était de mixer grosse capacité et charge rapide. La structure de la batterie couplée à un chargeur de 18W permet au Zenfone 6 de se recharger aussi vite qu’un smartphone équipé d’une batterie de 3300 mAh et d’un chargeur de 27W pour une journée d’utilisation. Au-delà, la recharge ralentit pour éviter la surchauffe. En moyenne, la température atteint les 25°C, contre 45°C chez les modèles concurrents. En pratique, 30 minutes de recharge suffisent au Zenfone 6 pour gagner 40% d’autonomie, soit une journée d’utilisation intensive. Pour une recharge complète, il faut s’armer de patience puisqu’elle dure environ 2h.

L’ensemble des optimisations effectuées par les ingénieurs permettent d’allonger la durée de vie de la batterie (x1,5). Asus promet qu’après deux ans d’utilisation, sa capacité passe de 5000 à 4550 mAh. À titre de comparaison, une batterie de 3300 mAh passe à 2871 mAh sur la même période.

En l’absence de recharge sans fil, le Zenfone 6 propose la recharge inversée par câble. Un petit plus bienvenu.

Un appareil photo qui fait flipper

Toutes les photos sont disponibles en qualité optimale sur notre compte Flickr.

Alors que la plupart des constructeurs multiplient le nombre de capteurs, la Flip Camera du Zenfone 6 se contente d’un double module composé de :

  • un capteur photo SONY IMX 586 de 48 MP (26mm)
    • photosites de 1,6 um en 12 MP et 0,8 um en 48 MP
    • ouverture de l’objectif f/1,79
  • un capteur ultra grand-angle (125°) de 13 MP avec correction de la distorsion (11mm)
    • double flash LED
    • autofocus à détection de phase (0,03s)

La technologie Quad Bayer (comparable au Pixel bining) et un mode HDR+ complètent l’ensemble. Asus a développé un algorithme qui modifie la mosaïque de couleurs avec une dominance de vert. La marque explique que cela permet de capter plus de lumière.

test asus zenfone 6 flip camera ouverte

Dans de bonnes conditions, le Zenfone 6 se révèle très bon. Il tient aisément la comparaison avec le Mi 9 ou le OnePlus 7, ses concurrents directs. De manière générale, il surclasse même le smartphone de Xiaomi. Il brille surtout par ses excellents contrastes et ses nombreux détails. Néanmoins, les couleurs trop saturées manquent de réalisme. Par exemple, les roses rouges que nous avons photographiées deviennent roses flashy. Notons que le zoom x2 (58mm) reste exploitable : les clichés ne manquent pas de détails même si on observe un léger bruit. En revanche, le mode grand-angle ne convainc pas : le traitement trop agressif laisse apparaître une forte distorsion et beaucoup de bruit.

Normal

Zoom x2

Grand angle

Bien évidemment, la grande originalité du Zenfone 6 réside dans son module photo rotatif. Avec Free Angle Shooting, Asus autorise l’ajustement de l’angle à la volée soit depuis l’application caméra, soit en appuyant sur les boutons volume + et volume –. On peut ainsi capturer des scènes impossibles à photographier avec un autre smartphone. Reste que ce dispositif pose des questions de vie privée puisqu’il rend possible la capture de sujets sans que personne ne s’en aperçoive.

Le mode Panorama exploite pleinement le potentiel de la Flip Camera. L’utilisateur n’a qu’à positionner le smartphone vers le point de départ et shooter. Le module tourne sur lui-même afin de capturer un panorama. Et comme il peut atteindre un angle de 180°, l’utilisateur peut figurer sur ce panorama. Asus offre la possibilité de capturer des panoramas verticaux. Cette fonction se révèle particulièrement efficace pour capturer des édifices comme des tours, des buildings ou des gratte-ciel. Notons tout de même que les résultats ne séduisent pas toujours à cause d’une trop forte distorsion et une tendance à la surexposition.

Enfin, avec Motion Tracking, l’utilisateur peut filmer un sujet en mouvement. La caméra le détecte et le capteur suit ses déplacements. Si sur le papier ce mode semble intéressant, dans les faits, il se révèle capricieux. Le sujet ne doit pas se déplacer trop vite pour que le tracking fonctionne, et la rotation saccadée ne permet pas d’obtenir un rendu fluide.

Asus cède lui aussi à la tendance des portraits, et il s’en tire plutôt bien. Si les contours sont la plupart du temps précis (attention aux arrière-plans trop détaillés), les effets de flou se révèlent parfois agressifs. Surtout, sur les portraits capturés en contrejour, l’arrière-plan ressort brûlé. Mais pour un smartphone de cette gamme, les résultats restent convaincants.

Le module rotatif permet d’utiliser les capteurs principaux pour shooter vos plus beaux égoportraits. La qualité des selfies est donc comparable à celle du module principal. Cela permet à Asus de proposer le meilleur selfiephone du marché. D’ailleurs, DxO Mark lui a attribué la meilleure note sur ce critère, loin devant les modèles les plus haut de gamme.

Autoportrait

Grand-angle

Normal

Grand-angle

Lorsque la luminosité baisse, la qualité des clichés se dégrade. Rien de surprenant sur un smartphone à ce prix. Asus s’en tire tout de même plutôt bien et dote son Zenfone 6 d’un Super Night Mode pour améliorer la qualité globale. Cette option permet de rendre les clichés plus lumineux lorsque l’environnement est vraiment sombre. En revanche, les photos restent inexploitables même pour les réseaux sociaux (bruit, grain, etc.).

Notre avis sur le Zenfone 6

Comment ne pas craquer pour ce Zenfone 6 ? Asus réussit à proposer un modèle à la fois original et performant dans tous les domaines. Sans être le meilleur sur tous les critères, il rivalise avec les références du marché dans bien des domaines. Son écran LCD lumineux, ses performances de haut vol, son autonomie record, son logiciel totalement repensé, sa qualité audio et son appareil photo unique au monde en font un smartphone à part. L’ensemble des prouesses technologiques impressionne au regard du prix : 499 euros. Asus a imaginé le Zenfone 6 comme le héros d’une reconquête. Nous le voyons plutôt comme le symbole d’une renaissance.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Test du OnePlus 7T Pro : une mise à jour qui coûte cher

OnePlus a dévoilé le OnePlus 7T Pro ainsi que les derniers détails sur le 7T lors d’une conférence à Londres. Nous avons eu la chance d’utiliser la version Pro plusieurs jours avant son annonce officielle. Découvrez notre test complet en avant-première.

Test du Samsung Galaxy Fold : le futur, c’est maintenant !

Dévoilé pour la première fois en février 2019, le Galaxy Fold arrive enfin sur le marché. Le premier smartphone pliable au monde est passé entre nos mains pendant quelques jours. Découvrez notre test complet du smartphone du futur !

Test OnePlus 7T : un peu plus près des étoiles

Comme chaque année, OnePlus décline son smartphone en version « T ». En 2019, le constructeur propose deux modèles (7T et 7T Pro) qui promettent de belles améliorations. Suffisamment pour aller titiller les ténors du marché ? Nous avons testé le 7T en avant-première.

Test de l’Asus ROG Phone 2 : le smartphone gaming ultime

Dévoilé en Chine à l’été 2019, le ROG Phone 2 est officiel en Europe et en France. Lancé en deux versions, nous avons pu le tester en avant-première. Découvrez nos impressions sur le dernier smartphone gaming d’Asus.

Test du Samsung Galaxy A80 : tu me vois, tu me vois plus

Le Galaxy A80 est un ovni dans la gamme Galaxy A de Samsung. Son capteur rotatif monté sur slider fait toute son originalité. Mais il dispose d’autres atouts. Nous l’avons testé pendant plusieurs jours. Découvrez notre verdict.

Test du Black Shark 2 : le smartphone gaming presque irréprochable

Avec son Black Shark 2, Black Shark souhaite titiller Asus et Razer, les références du marché des smartphones gaming. Bourré de technologie, il a l’avantage d’être plus abordable que ses concurrents. Mais est-il plus intéressant ? Réponse dans notre test complet.

OnePlus 7 Pro : notre avis après un mois de test

En 2019, OnePlus souhaite rivaliser avec les meilleurs du marché grâce au OnePlus 7 Pro. Nous l’avons testé au quotidien pendant plus d’un mois. Découvrez toutes nos impressions.

Test du Honor 20 : du neuf avec du View

Honor a dévoilé sa nouvelle gamme Honor 20. Nous avons utilisé en avant-première le plus abordable des deux modèles présentés. Découvrez notre test complet du Honor 20.

Test de l’Oppo Reno : comme un requin dans l’eau

Avec le Reno, Oppo s’attaque au milieu de gamme. Ecran OLED sans encoche, design réussi et performances correctes : le Reno d’Oppo serait-il le modèle parfait ? Réponse dans notre test !

Test du Sony Xperia 1 : un cinéma dans votre poche

Avec le Xperia 1, Sony propose une expérience multimédia unique sur le marché. Grâce à un écran au format 21:9 (le même qu’au cinéma) il souhaite rester au plus près des créateurs de vidéos. Nous l’avons testé pendant plusieurs jours et il a plus d’un atout dans son sac.

Test du Realme 3 Pro : la nouvelle référence des smartphones à 200 euros

Realme débarque en France avec un premier modèle baptisé Realme 3 Pro. La nouvelle marque chinoise attaque le marché par le bas avec un modèle à 199 euros. Comme ses concurrents, le constructeur mise sur un excellent rapport qualité-prix. Nous avons testé le Realme 3 Pro pendant quelques jours. Découvrez nos impressions.