Avec le Mate 20 Pro Huawei oblige Apple et Samsung à vite réagir

Maj. le 27 octobre 2018 à 14 h 57 min

Les Mate 20 et Mate 20 Pro sont des produits très haut de gamme technologiquement très avancés : le Mate 20 Pro est le premier, par exemple, à pouvoir recharger un autre smartphone posé dessus. Huawei, qui vend désormais plus de smartphones qu’Apple, et est juste derrière Samsung, a fait de son événement de présentation une véritable offensive envers la concurrence. Qui, comme vous allez le lire dans cette tribune, a toutes les raisons de s’inquiéter. 

huawei mate 20

Il y a encore peu, Huawei était pratiquement inconnu du grand public en Europe, mais la situation change de façon spectaculaire, surtout depuis 2017. La marque chinoise a marqué les esprits en devançant ses concurrents plus établis pratiquement sur tous les points. Les Huawei P20 Pro, notamment, ont achevé de marquer une rupture : très réactif sur l’arrivée de l’intelligence artificielle sur smartphone, Huawei a aussi montré sa capacité a devancer la concurrence sur la photo – y compris les leaders du marché. Les Mate 20 et plus particulièrement le Mate 20 Pro transforment l’essai avec des smartphones encore plus aboutis, et qui, contrairement à ses concurrents, n’ont rien d’une simple évolution incrémentale.

Si vous ne les avez pas lus, nous vous conseillons nos tests des Mate 20 et Mate 20 Pro :

Nouveau design chaque année

Depuis plusieurs années, Apple et Samsung n’hésitent pas à recycler le même design sur plusieurs itérations. Quitte à proposer des smartphones pratiquement identiques d’une génération à l’autre. Un manque de différenciation qui débouche sur des résultats mitigés dans les ventes. Ainsi, le Samsung Galaxy S8 ressemble a s’y méprendre au Galaxy S9, le Note 8, au Note 9lorsque le dernier modele sort, ceux qui avaient acheté la génération précédente sont peu incités à changer. Quant à ceux qui seraient attirés par le dernier modèle, la génération précédente représente une alternative tout à fait acceptable et beaucoup moins chère.

Etonnamment, Apple bénéficie plutôt, au contraire, de cette stratégie : les premiers chiffres de ventes de l’iPhone XS semblent déjà indiquer des ventes plus soutenues. Mais de fait, lorsque l’on lit ce que les utilisateurs finaux en pensent, les consommateurs préfèrent du changement. Huawei se pose alors en alternative : le design de ses smartphones change chaque année. Le Huawei P20 Pro, avec ses trois capteurs en enfilade au dos, ne ressemble pas du tout au Mate 20 Pro, avec ses capteurs en forme de carré. Les Mate 20 et Mate 20 Pro n’ont pas exactement le même design de face. Du coup, le consommateur a enfin de la nouveauté et plus de choix.

Finitions au top grâce à des studios de design à Paris et Londres

Pour le design, Huawei veut écraser Apple, et s’en donne les moyens : la marque investit énormément d’argent pour améliorer le design de ses produits. Dès 2015, la firme a ouvert un centre de recherche mondial en design et esthétisme à Paris. C’est dans ce centre qu’ont été dessinées les lignes des P20 et Mate 20, ainsi que leurs coloris. Et on ne parle pas d’un simple bureau : a l’ouverture du centre, Huawei comptait 700 salariés en France. Tout ne se passe pas qu’à Paris ou en île de France : il y a deux centres de recherche à Boulogne sur les mathématiques et terminaux, et un à Sophia-Antipolis pour les composants.

Bien sûr, vous comprenez que la localisation du centre design n’est pas un hasard, et ne vise pas qu’à séduire le public français. Paris reste la référence mondiale de la mode et des arts, c’est en quelque sorte une autorité qui valide mondialement les efforts de la marque en la matière : si vous avez déjà vécu à l’étranger, vous comprenez sans mal l’intention de la marque – ce que représente Paris dans d’autres pays est à l’opposé de la perception négative qu’en ont une partie des Français…

De la même manière, Huawei a beaucoup investi à Londres pour travailler sur le design des smartphones, en plus d’aspects plus techniques. Une place également éminente pour le design dans le monde. Le résultat, c’est que Huawei a acquis une expertise aiguisée dans ce domaine – et comprend les grandes tendances qui correspondent au marché occidental.

Fonctionnalités en avance : capteur 3D, capteur sous l’écran

L’autre aspect ou Huawei gagne des points, c’est sur les fonctionnalités. Les Mate 20 – et encore plus les Mate 20 Pro – sont des concentrés de technologie, et reprennent des fonctionnalités que l’on peine encore à trouver chez d’autres constructeurs. Et Huawei ne s’arrête pas là – lorsqu’il implémente des capteurs 3D, la marque va au-delà de l’implémentation d’Apple, pour ne pas le citer, en proposant en plus des animojis, des choses plus utiles comme le scan des objets en 3D pour créer des modèles à la volée.

C’est aussi l’une des rares marques du podium à proposer son deuxième smartphone avec capteur d’empreintes sous l’écran. Un capteur ultrasonique extrêmement rapide, et qui fonctionne – nous l’avons testé – même avec des mains humides voire carrément mouillées. En prime cette année, le constructeur attaque plus frontalement Samsung et ses Note avec le Mate 20 X doté d’un stylet de précision (bien qu’il ne sort pour l’instant pas en France). Relevons que le capteur 3D du Mate 20 Pro ne permet pas qu’un Face Unlock : c’est un dispositif biométrique aussi sécurisé que le Face ID des iPhone, et on peut l’utiliser pour déverrouiller, pour payer, ou retrouver des mots de passe.

Plus gadget mais presque embarrassant pour la concurrence, le Mate 20 Pro peut servir de tapis de charge pour recharger d’autres smartphones et accessoires. Apple, notamment, y avait pensé dans un brevet… sans le réaliser. Lors de la démonstration de cette fonctionnalité, Huawei a ostensiblement choisi l’iPhone XS comme cobaye. Un petit tacle très remarqué.

Photo, performances, autonomie dingue et support des mises à jour

Maintenant il y a un autre aspect sur lequel Huawei est particulièrement offensif : la photo, les performances et l’autonomie. La photo d’abord : vous le savez déjà, depuis le P20 Pro, Huawei s’est hissé au sommet. Les Mate 20 et Mate 20 Pro reprennent cet excellent point. La raison de cette excellence ne réside pas que dans le trio de capteurs photo, c’est aussi la finalité d’un traitement de l’image dopé à l’intelligence artificielle très efficace. Huawei investit d’ailleurs depuis longtemps dans l’IA embarquée, quitte parfois à employer le terme IA un peu à toutes les sauces…

Aujourd’hui, on commence à réaliser que le pari de la marque était payant. Et tout cela ne serait sans doute pas possible sans – et c’est l’une des autres particularités de Huawei – sa maîtrise de la chaîne de production. On parle ici notamment de la fabrication de ses propres SoC, les Kirin, taillés sur mesure pour les ambitions de la marque. Ces puces délivrent des performances excellentes, dans la moyenne des Snapdragon et des puces Apple. Mais les Kirin 980, en particulier, sont les premiers de l’industrie à être gravés en 7nm.

Une taille qui permet de multiplier le nombre de transistors et d’unités de calcul dédiées (il y a par exemple un double NPU dédié à l’intelligence artificielle), tout en réduisant énormément la consommation énergétique. Tout cela, associé à une grosse batterie 4000 et 4200 mAh en font des champions de l’autonomie. L’autre point qui séduit chez Huawei, c’est son excellent support des mises à jour. La firme garantit deux ans de mises à jour à minima. Ses derniers smartphones font tous partie du programme Android Enterprise Recommended (les Mate 20 et Mate 20 Pro sont en cours de certification) qui stipule entre autres la nécessité de mises à jour rapides et régulières.

En 5 ans Huawei est passé de la 10e a la 2e place…

Tout cela vous donne sans doute une idée des raisons pour lesquelles Huawei est passé du statut d’outsider à celui de leader mondial en… 5 ans. On le répète, les Mate 20 et Mate 20 Pro sont une meilleure offre que les Note 9, S9, et iPhone XS, surtout qu’ils sont proposés moins cher. Huawei semble montrer aux leaders du marché qu’ils ne savent plus innover correctement pour le stimuler. En cause, les cycles « tick-tock » selon lesquels une itération majeure est présentée tous les deux ans, qui commencent à montrer ses limites.

En face, Samsung tente de revenir dans la course par les prix, en se concentrant sur le milieu de gamme. Apple ne semble pour l’instant pas touchée par l’irrésistible ascension de Huawei, mais cela pourrait changer si ses smartphones prennent une avance décisive dans de trop nombreux domaines, et poussent loin la convergence avec les objets connectés fabriqués par la firme, eux aussi de plus en plus innovants, comme le AI Cube.

Pensez-vous que Huawei va doubler Samsung après avoir doublé Apple ? Que pensez-vous des derniers smartphones de la marque ? Partagez votre avis dans les commentaires.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei va présenter un smartphone 5G pliable au MWC 2019

Huawei va présenter un smartphone compatible 5G équipé d’un écran pliable au MWC 2019, apprend-on de cadres du groupe chinois. Deux technologies qui vont beaucoup faire parler d’elles l’année prochaine et pourraient contribuer à relancer un marché du smartphone assez…