Huawei P50 : prix, date de sortie, fiche technique, tout savoir sur le flagship

 

Le Huawei P50 arrive avec un peu de retard cette année, mais la sortie du champion de la photo est imminente. Date de sortie, fiche technique, design, HarmonyOS, nous revenons sur tout ce à quoi il faut s'attendre sur ce smartphone qui pourrait chambouler le paysage de l'industrie mobile.

huawei p50
Crédit : Voice / OnLeaks

Les Huawei P50, P50 Pro et P50 Pro+ s'apprêtent à être commercialisés. Des smartphones très attendus, car ce sont les premiers flagships à embarquer nativement le système HarmonyOS et les mobiles de cette gamme sont réputés pour leur qualité photo exceptionnelle. En attendant leur annonce officielle, voici ce que l'on sait à leur sujet.

Quand sort le Huawei P50 ?

Traditionnellement, Huawei lance sa nouvelle génération de smartphones de la série P au printemps, aux alentours du mois d'avril. Cette année, il faut se montrer plus patient. Huawei attendra jusqu'au 29 juillet 2021 pour annoncer les nouveaux P50. Plusieurs raisons ont forcé Huawei à retarder le lancement des P50. Tout d'abord, les sanctions américaines qui continuent d'empêcher Huawei de se fournir en composants. Ensuite, la pénurie de certains matériaux nécessaires à la fabrication des smartphones. Enfin, la situation sanitaire mondiale retarde certains développements.

Si nous connaissons la date de la présentation des P50, P50 Pro et P50 Pro+, la date de commercialisation reste inconnue. Toutefois, selon une rumeur en provenance de Chine, toutes les déclinaisons du P50 seront en vente dans le courant du mois d'août. Cela inclut aussi les versions 4G si elles existent. Cette date ne devrait pas correspondre au lancement commercial européen, mais chinois. En effet, même si pratiquement toutes les déclinaisons du P40 ont été lancées en occident, il ne serait pas étonnant que Huawei prenne la décision, comme pour la série Mate 40, de ne lancer qu'un ou deux modèles en Europe.

Quel est le prix du Huawei P50 ?

Bien sûr, nous ne pourrons être sûr de rien avant que Huawei ne communique lui-même à ce sujet, mais le tarif des smartphones de la série P40 devrait nous donner une bonne indication des prix qui seront pratiqués. Comme d'habitude, trois modèles différents sont attendus.

Pour rappel, le Huawei P40 était commercialisé 799 euros à sa sortie, le Huawei P40 Pro était disponible pour 999 euros et le Huawei P40 Pro+ était affiché à 1399 euros. Des tarifs officiels conseillés par la marque qui avaient cependant rapidement diminué chez les revendeurs. On ne s'attend pas à une hausse de prix sur les P50, P50 Pro et P50 Pro+. Ce dernier n'est par contre pas certain d'être distribué en Europe.

Des modèles moins chers, un Huawei P50 Lite et des dérivés, devraient également voir le jour.

Un design proche de celui des Honor 50

Honor n'appartient plus à Huawei, mais il semble que les deux marques soient encore étroitement liées. Les Honor 50 ont été récemment présentés en Chine, et selon les fuites, les mobiles de la série Huawei P50 leur ressembleront beaucoup. Ils seront notamment équipés de blocs photo similaires, très originaux. Les capteurs photo sont distribués entre deux cercles positionnés à la verticale dans le coin supérieur gauche du dos de l'appareil, avec le LED Flash placé entre les deux. Un design inédit qui tranche avec les propositions esthétiques de la concurrence.

huawei p50
Crédit : Voice / OnLeaks

À l'avant, la caméra frontale est logée dans un poinçon central, un choix plus habituel. Il est possible que l'un des modèles de la série P50 embarque deux caméras selfie. Dans ce cas-là, le poinçon est repositionné sur la gauche de la dalle. L'écran abrite le lecteur d'empreintes digitales pour l'authentification biométrique.

Le panneau dorsal des smartphones devrait se composer de verre et leur châssis d'aluminium, avec potentiellement une option en métal ou en céramique sur les modèles Pro. Le Huawei P50 présenterait des bords plats alors que les Pro seraient plus incurvés. D'après le leaker réputé OnLeaks, le Huawei P50 présenterait des dimensions de 156,7 x 74 x 8,3mm (10,6mm d'épaisseur au niveau des capteurs photo), alors que le P50 Pro mesurerait 159 x 73 x 8,6mm (ou 10,3mm en prenant les modules photo en compte).

Le Huawei P50 sera disponibles en cinq coloris : doré, vert, bleu, noir et blanc.

Écran OLED, bien sûr

Les trois modèles de P50 embarqueront une dalle de technologie OLED. Huawei ferait l'impasse sur une fréquence de rafraichissement à 120 Hz, une fonctionnalité pourtant démocratisée sur les mobiles haut de gamme, pour se contenter de 90 Hz, du moins sur l'appareil de base de la série.

huawei p50
Crédit : Voice / OnLeaks

Le Huawei P50 afficherait une diagonale de 6,2 pouces, contre 6,6 pouces sur le P50 Pro. Nous ne savons pas encore si le P50 Pro+ ira encore plus loin ou proposera la même taille d'écran que le P50 Pro. On attend sur le Huawei P50 une définition Full HD+ 2340 x 1080 pixels, qui monterait à 2640 x 1200 pixels sur le P50 Pro afin de compenser la taille de l'écran et conserver une densité de pixels semblable. Les trois références prennent en charge le HDR10 pour des couleurs plus vives et un meilleur contraste.

Performances et mémoire

S'approvisionner en puces est devenu un véritable challenge pour Huawei, frappé par des sanctions américaines à son encontre. Un embargo qui l'empêche en théorie de produire ses propres puces Kirin comme il avait l'habitude de le faire car celles-ci reposent sur l'architecture ARM, qui appartient à la société britannique Arm Ltd., qui doit accorder une licence aux fondeurs qui souhaitent exploiter cette technologie. Huawei a aussi pendant longtemps été empêché de se fournir en SoC chez Qualcomm ou même MediaTek.

Mais l'étau s'est quelque peu desserré autour de Huawei, qui a finalement plusieurs solutions qui s'offrent à lui. La première est d'équiper ses P50 de la puce Kirin 9000 conçue par sa division semiconducteurs, HiSilicon. Le SoC, gravé en 5nm, a été introduit avec le Mate 40 Pro et il s'agirait d'une suite logique pour la marque, qui a toujours repris la puce des Mate dans ses smartphones de la série P. Mais le contexte est aujourd'hui différent et plusieurs rapports industriels soulignent le fait que les capacités de production des Kirin 9000 de Huawei sont très limitées.

L'alternative est d'aller frapper à la porte de Qualcomm, qui a enfin reçu l'autorisation du Département du Commerce des États-Unis pour vendre ses produits à Huawei. Mais avec une condition des plus contraignantes : la plateforme ne doit pas prendre en charge la 5G. À moins que Qualcomm ne développe une version seulement 4G de son Snapdragon 888, ce dernier ne peut donc pas être intégré aux Huawei P50. Et on imagine mal le constructeur chinois concéder une rétrogradation des performances en utilisant un SoC plus ancien.

D'autant que Huawei prévoit bien de sortir des versions compatibles avec la 5G. Dans une récente fuite, on apprend en effet que le P50 Pro captera bien la nouvelle génération de télécom, en plus de prendre en charge la Wifi 6+. Le constructeur chinois a donc très certainement opté pour un processeur maison qui équipera ses modèles 5G.

Si un Snapdragon 888 4G fait son apparition, deux choix s'offriront à Huawei. Le premier d'équiper ses P50 de cette puce et d'y ajouter l'un de ses propres modems pour assurer une compatibilité 5G. Mais il faudrait alors développer un modem spécifique compatible avec une puce Qualcomm. L'autre option est de lancer des versions 5G avec Kirin 9000 et 4G avec Snapdragon 888 de ses P50. Il semblerait que cela a été le choix de Huawei, selon un leaker bien informé. Le SoC Kirin serait ainsi une version baptisée Kirin 9000E.

En ce qui concerne la mémoire, nous devrions rester sur des standards du segment mobile haut de gamme avec au moins 8 Go de RAM et une configuration offrant jusqu'à 512 Go d'espace de stockage.

Batterie, autonomie et recharge

On peut s'attendre à une sensible amélioration de l'autonomie des appareils par rapport à celle des Huawei P40 grâce à l'intégration d'une puce disposant d'une gravure plus fine (5nm), permettant de bénéficier d'une consommation énergétique mieux maitrisée. Selon une fuite, chacun des trois Huawei P50 seraient équipée d'une batterie 4300 mAh, compatible avec la charge rapide 66W.

On plus d'une recharge filaire efficace, Huawei prévoir le support de la charge sans fil rapide ainsi que la recharge sans fil inversée pour recharger des accessoires voire d'autres smartphones avec la batterie du P50. Une technologie qu'il fut le premier à introduire sur le marché mobile grand public et qu'il maitrise très bien.

Le meilleur appareil photo du marché pour le Huawei P50 Pro+ ?

Les Huawei P50  promettent des résultats époustouflants en photo. Alors que sa gamme Mate se concentre historiquement sur la productivité (gain de performances, meilleure autonomie, écran plus large), Huawei a élevé sa gamme P au rang d'incontournable du secteur (avant les déboires avant l'administration américaine) grâce à l'expérience photo proposée. On se souvient par exemple que le Huawei P20 Pro fut à l'époque le premier smartphone embarquant un triple capteur photo principal. Comme d'habitude, Huawei s'associe avec le spécialiste de l'optique Leica pour ses nouveaux appareils.

Huawei P50 appareil photo
Crédit : @RODENT950

D'après les leaks, les Huawei P50 et P50 Pro devraient bénéficier de quatre capteurs photo à l'arrière, alors que le P50 Pro+ aura droit à une cinquième lentille pour compléter la configuration.

Le P50 standard profiterait d'un module principal (vario-summilux-h 1:1.6-3.5/13-90 ASPH) , d'un ultra grand-angle, d'un téléobjectif (f/1.6 à f/3.5) et d'un dernier capteur, potentiellement pour la gestion de la profondeur de champ. Le P50 Pro reprendrait cette formule en ajoutant une fonction périscopique au téléobjectif afin d'obtenir un meilleur zoom, notamment optique. Quant au P50 Pro+, il pourrait devenir le champion incontesté du zoom sur le marché des smartphones en combinant à la fois un téléobjectif et un objectif périscopique. Les fuites tablent sur un zoom 100x, voire 200x grâce à un traitement numérique.

Dans tous les cas, le capteur photo principal des Huawei P50 serait un imposant Sony IMX800 mesurant 1/1,18 pouce. Huawei prévoit d'ailleurs de passer une grande partie de la présentation à présenter les performances photo du Huawei P50.

HarmonyOS nativement sur les Huawei P50, pas de services Google

Pas d'EMUI basé sur Android pour les Huawei P50, les smartphones seront propulsés directement par HarmonyOS, l'environnement logiciel sur lequel travaille le fabricant depuis qu'il n'est plus autorisé à recourir aux services Google sur ses appareils. En réalité, il s'agit d'un fork dérivé d'Android et basé sur Android Open Source Project, qui reprend bon nombre d'éléments d'interface et de fonctionnalités d'Android, avec des touches qui semblent inspirées d'iOS ici et là. Pour autant, Huawei prévoirait d'intégrer de nouvelles fonctionnalités pas encore présentes dans HarmonyOS dans son P50, mais celles-ci sont encore inconnues. Affaire à suivre.

Même s'il est privé de Play Store, HarmonyOS est compatible avec les applications Android via l'installation d'un APK. L'OS dispose bien entendu de son propre magasin d'applications, dont le catalogue s'étoffe rapidement. Des jeux comme PUBG, Call of Duty ou Glory of the King sont par exemple disponibles dans l'App Gallery. Et ces versions compatibles HarmonyOS pourraient même offrir de meilleures performances que sur Android.

Huawei a lancé son clavier Celia Keyboard, son application de navigation GPS Petal Maps… bref, chaque service Google autrefois embarqué par défaut sur les mobiles Huawei a désormais son équivalent. Et viennent s'ajouter des fonctionnalités exclusives comme Memory Turbo, une fonction qui ajoute 2 Go de RAM virtuelle aux appareils afin d'améliorer leur stabilité, leurs performances en multitâche et la gestion des tâches d'arrière-plan.

Harmony OS
Crédit : Huawei



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !