Maj. le 4 mars 2019 à 10 h 22 min

Huawei a surpris son monde en présentant le Mate X quelques jours seulement après le smartphone pliable de Samsung, le Galaxy Fold. Le Huawei Mate X est un produit très différent : il se caractérise par une finesse assez incroyable pour un smartphone qui se replie, et une surface d’écran particulièrement importante. Un produit technologiquement plutôt abouti, ce qui se paie : comptez 2299 € pour pouvoir dire « j’y étais ». 

Huawei Mate X

Le Huawei Mate X est sans conteste l’un des concepts de smartphones pliables les plus aboutis. Il semble déjà donner un avant-goût de ce que nous réserve un futur sous le signe de la mobilité absolue. Bien que cela reste l’un des tout premiers appareils disponibles, et que les early adopters devront composer entre un prix très élevé, des bugs, et un écosystème d’application qui n’est pas encore totalement optimisé.

Date de sortie et prix

Le Huawei Mate X est officiel depuis sa conférence de présentation le 24 février 2019 en marge du MWC 2019 de Barcelone. Il sera disponible vers la moitié de 2019 au prix de 2299 € pour la variante 8/512 Go Interstellar Blue. On ne sait pas encore si des variantes encore plus chères avec plus de RAM et de stockage interne ou des coloris différents seront ou non proposées. Bien sûr, d’aucuns feront remarquer que c’est beaucoup plus cher que le Galaxy Fold de Samsung – mais on a là deux produits finalement très différents.

Fiche technique

 Huawei Mate X
Dimensions plié161.3 x 78.3 x 11 mm
Dimensions déplié161.3 x 146.2 x 5.4 mm
Poids295 g
Technologie d'écranAMOLED 16 millions de couleurs
Diagonale écran déplié8"
Diagonales écran plié6,6" + 6,38"
Définition 2480 x 2200 pixels (tablette 8"); 2480x 1148 pixels, 19,5:9 (smartphone 6,6");
2480 x 892 pixels, 25:9 (6,38")
SoC7nm 64-bit octa-core (HiSilicon Kirin 980 )
RAM8 Go
Stockage512 Go
MicroSDnon, mais il accepte les NM Cards
Appareil photoQuadruple capteur
40 MP, f/1.8, 27mm
16 MP, f/2.2, 17mm (ultra grand angle)
8 MP, f/2.4, 52mm (zoom)
Capteur ToF (profondeur de champ 3D)
Capteur d'empreintesSur tranche
SystèmeAndroid 9 Pie
Connectivité Bluetooth 5.0, WiFi 6, 4G, 5G
NFCOui
Reconnaissance facialen.c.
Résistance à l'eaun.c.
Batterie4500 mAh
Port de chargeUSB-C
Recharge rapideHuawei SuperCharge 55W (85% en 30 mn)
Recharge sans filn.c.
ColorisInterstellar Blue
Prix2299 €

Le smartphone est basé sur la plateforme de Huawei Kirin 980 : l’un des tout premiers SoC gravés en 7nm, il reste le SoC le plus puissant de l’écosystème Android selon de nombreux benchmarks – une tête au-dessus du Snapdragon 855 lui aussi gravé en 7nm. Cette finesse de gravure, en plus de lui permettre de délivrer des performances remarquables grâce à un nombre plus important de transistor, permet une meilleure gestion de l’énergie, ce qui a un impact positif sur la batterie.

Il est également optimisé pour l’intelligence artificielle avec un NPU à double coeur. Classiquement, Huawei utilise l’IA pour la photo : reconnaissance de visages et d’objets, segmentation de l’image avec translation intelligente à plus de 4500 images par minute. Ce SoC est associé dans le Mate X, nous y reviendrons, à un modem 5G Balong 5000 particulièrement performant. Il a également 8 Go de RAM et 512 Go de stockage interne.

On ne sait pas encore si Huawei proposera d’autres options de RAM et de stockage interne – alors que le S10 pour ne citer que lui, est disponible en version Performance avec 1 To de stockage et 12 Go de RAM. On peut néanmoins augmenter l’espace de stockage grâce à un emplacement NM Card, un nouveau format de carte propriétaire plus compact et qui remplace depuis peu sur les smartphones Huawei le slot pour cartes microSD jugé trop encombrant.

Côté biométrie, il dispose d’un capteur d'empreintes localisé sur la tranche. Il embarque en outre une batterie 4500 mAh et est compatible avec le nouveau système de recharge rapide Huawei SuperCharge 55W (85% en 30 mn). Huawei ne précise pas, à ce stade, si il est compatible avec la recharge sans fil comme l’est son concurrent direct.

Un seul écran au lieu de deux

Là où Huawei impressionne, c’est par le design de ce produit. La philosophie semble aller complètement à contre-courant de celle de Samsung. D’abord il emploie un seul, immense, écran 8″ sans encoche et avec des bordures particulièrement fines et régulières. Lorsque le Mate X est en mode tablette, on a concrètement pratiquement un carré avec un cadre extrêmement fin entre les mains. Avec une finesse extrême une fois déplié : 5,4 mm, pas un de plus !

Plié, son épaisseur n’est pas non plus choquante : comptez 11mm. Pour ceux qui se demandent, les 0,2mm qui manquent proviennent du léger espace entre les parties de l’écran replié. Ecran qui, dans cette position, se dédouble en deux grands écrans. Le plus grand fait 6,6″ : lorsqu’on le regarde, on a vraiment l’impression de voir l’un des meilleurs smartphones haut de gamme du moment. Mais de ce côté du téléphone, aucun capteur photo n’est en face de l’utilisateur.

Pour prendre un selfie, il faut donc le retourner : le second écran moins large, vient se verrouiller dans une barre plus épaisse – sa taille est exactement équivalente à l’épaisseur des deux écrans une fois repliés l’un sur l’autre. L’avantage de cette approche, c’est que c’est, admettons-le, magnifique. L’autre, c’est que le smartphone est parfaitement à plat lorsqu’on le pose, plié, sur son dos où se trouvent les capteurs.

Au cas où vous le vous demanderiez, on peut bien sûr téléphoner avec le Mate X, en tout cas une fois replié : un haut parleur se cache dans la bordure supérieure. C’est l’un de ces petits détails qui donnent à ce smartphone une impression extrêmement Premium.

Triple capteur photo + capteur ToF made by Leica

Les capteurs photo sont censés donner un avant goût de ce que Huawei prépare sur le Huawei P30. Il s’agit en fait d’un quadruple capteur photo – ou plus exactement d’un triple capteur photo auquel est accolée un capteur de profondeur de champ Time of Flight (ToF). L’ensemble est conçu en partenariat avec Leica, comme d’autres smartphones haut de gamme de la marque.

Le triple capteur photo est situé à l’arrière en mode tablette / Phonandroid

On sait qu’il y a dans le module un capteur 40 MP avec ouverture f/1.8, avec un grand angle 27mm. Mais aussi un second capteur avec lentille ultra grand angle 12mm f/2.2. Et un zoom 8 MP f/2.4 en 52mm. Le tout avec le fameux capteur ToF. Pour l’instant, on attend encore de voir ce que peuvent donner ces capteurs – qui préfigurent sans doute ceux du Huawei P30 – dans différentes situation.

L’unité de pré-production que nous avons eu entre les mains donnait en tout cas de beaux clichés avec un bon piqué. Il faudra voir dans un test plus approfondi ce que cela donne vraiment par rapport à des smartphones concurrents. Mais si vous avez suivi les sorties de smartphones Huawei depuis au moins le P20 Pro, vous savez que la marque est aujourd’hui le maître de la photo sur smartphone. Il n’y a pour l’heure aucune raison que ce smartphone grand luxe déroge à cette réputation.

Compatible 5G

On vous parlait du SoC Kirin 980 du Mate X – il s’accompagne de l’un des tout premiers modem 5G, le Balong 5000. La solution retenue par Huawei est celle d’un modem multimodal qui permet d’atteindre jusqu’à 4,6 Gbps dans les fréquences sub-6 GHz et jusqu’à 6,4 GHz dans les fréquences mmWave. Soit plus que la bande passante maximale de 5 Gbps de son concurrent le plus direct, le modem Snapdragon X50 qui apporte la 5G aux smartphones dotés d’un SoC Qualcomm.

Le modem Balong 5000 est compatible 2G / 3G / 4G et 5G non-standalone – en quelque sorte la 5G avant la 5G, ou une 4G+ survitaminée. De ce point de vue, le Huawei Mate X semble être à l’épreuve du futur.

Durabilité du smartphone et pli de l’écran

Reste la question de savoir si ce premier smartphone pliable Huawei est fragile ou non – et durable. Un point très important pour un appareil vendu 2299 €. Nous avons pu voir les deux smartphones, et manipuler le Mate X dans une prise en main. Notre impression c’est que malgré la finesse de l’ensemble, le système de charnière est plutôt robuste. Lorsqu’il est plié, l’écran est maintenu en place par un petit loquet – qui se déverrouille avec une légère pression sur un bouton.

Lorsque l’on déplie le smartphone en mode tablette, il faut le plier légèrement au-delà de 180° pour que le smartphone se verrouille à plat. Le fait que l’écran se plie vers l’extérieur peut faire craindre qu’il s’abîme plus vite. Mais on remarque tout de même deux choses : le fait que l’écran se replie vers l’extérieur est plutôt une bonne chose pour le pli. La contrainte est en effet beaucoup moins importante à cet endroit que sur un smartphone comme le Fold qui se replie vers l’intérieur.

Lorsque l’on a le Mate X entre le mains, on voit légèrement la pliure lorsque l’on regarde le reflet sur l’écran avec une lumière incidente. Mais c’est en réalité davantage une zone où l’écran est imperceptiblement moins plat qu’une zone de contraintes. L’autre remarque c’est qu’il faudra bien évidemment le protéger, dans tous les cas, dans une coque de protection, pour réellement prolonger sa durabilité.

Quelle coque de protection ?

Il ne faut en effet pas se faire d’illusions : comme l’a souligné le PDG de Huawei lui même, le fait que ce smartphone se plie, avec tout ce que cela implique, le rend nécessairement moins durable qu’un smartphone en un seul bloc. Huawei a présenté une première coque de protection, mais elle ressemble davantage à une sorte d’étui duquel il faut nécessairement sortir le Mate X si on veut l’utiliser en mode tablette.

Espérons néanmoins que d’autres solutions plus pratiques émergeront – on peut compter pour cela sur la créativité des fabricants de coques.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei : Donald Trump accepte de lever une partie des sanctions

Donald Trump a finalement accepté de lever une partie des sanctions à l’encontre de Huawei. En marge d’un nouveau sommet entre Washington et Pékin, le président américain a décidé d’accorder des licences de vente à certaines sociétés américaines. Dans ces conditions, le…

Huawei promet que la 6G sera 100 fois plus rapide que la 5G

Huawei assure que le futur réseau 6G sera 100 fois plus rapide que la 5G, dont le déploiement en est encore à ses balbutiements. Lors d’une interview, Richard Yu, PDG de la division mobile de la firme, a pour la première fois…

Huawei et Qualcomm peuvent de nouveau faire affaire malgré les sanctions

Huawei peut de nouveau s’approvisionner chez Qualcomm malgré les sanctions : le fondeur américain vient en effet d’obtenir une licence du gouvernement américain et compte bien sécuriser un contrat d’approvisionnement pluriannuel. Néanmoins des limites restent en place sur ce que…