Balong 5000 : Huawei lance le plus puissant des modems 5G pour smartphone

Maj. le 25 janvier 2019 à 9 h 29 min

Au cours d’une conférence « pré-MWC » organisée le jeudi 24 janvier 2019 à Beijing, Huawei a annoncé le lancement de sa puce 5G pour smartphone : le Balong 5000 dont on entend parler depuis plusieurs mois déjà. Elle est présentée comme le modem 5G mobile le plus puissant au monde.

Huawei Balong 5000

En attendant de revoir Huawei au MWC dans quelques semaines, le constructeur chinois a tenu une conférence à Beijing consacrée à ses produits 5G attendus en 2019. La firme a confirmé qu’elle sortira bel et bien un smartphone à la fois pliable et 5G qui sera présenté au cours du salon de Barcelone. Mais l’autre information intéressante qu’on peut retenir de la conférence, c’est la présence au cœur de ce smartphone de  la puce Balong 5000 annoncée comme le plus performant des modems 5G.

Modem 5G : avec la puce Balong 5000, Huawei se dit au dessus de la concurrence

Le premier smartphone 5G de Huawei sera équipé du processeur Kirin 980 qui intègre un modem 4G. Pour sa compatibilité avec la nouvelle génération de l’Internet mobile, le constructeur combinera le SoC avec le nouveau modem Balong 5000 capable d’exploiter les bandes de fréquences sub-6 GHz et mmWave avec des débits pouvant atteindre respectivement 4,6 Gbps et 6,5 Gbps, c’est 10 fois plus que les débits de la 4G actuelle.

Cette puce est également multimode, ce qui veut dire qu’elle est compatible 5G, mais aussi avec la 4G, la 3G et même la 2G. Huawei la compare sur ce plan à la puce Snapdragon X50 que l’on retrouvera sur les smartphones 5G concurrents. Ce modem ne dispose que du seul mode 5G, mais puisqu’il sera combiné avec le SoC Snapdragon 855 sur la plupart des modèles, les problèmes de compatibilité réseau ne déraient pas se poser pour les utilisateurs.

Lire aussi : 5G : Huawei a une longueur d’avance, les USA craignent que les futurs réseaux servent aux espions chinois

Huawei affirme par ailleurs qu’il s’agit de la première puce au monde prenant en charge les architectures 5G Standalone (SA) et non-Standalone (NSA). Le SA fait référence aux spécifications de la vraie 5G alors que l’architecture NSA exploite les infrastructures 4G et une partie des caractéristiques de la 5G pour booster les débits. On pense notamment à la 5G Evolution de l’opérateur américain AT&T qui lui permet d’atteindre une vitesse allant jusqu’à 1 Gb/s

Enfin, le modem Balong 5000 n’est pas destiné qu’aux smartphones et pourra être intégré aux routeurs 5G, mais aussi à d’autres types d’objets connectés.

 

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei, Android, ARM et Trump : le point sur la situation

Huawei a de quoi faire grise mine : depuis mi-mai les mauvaises nouvelles s’enchainent. La firme est directement touchée par un décret qui, s’il ne la vise pas nommément, aboutit à l’exclusion totale de Huawei du marché américain. En conséquence,…

Huawei porte plainte contre les Etats-Unis pour saisie illégale

Huawei passe à l’offensive. Le constructeur chinois vient en effet de déposer une plainte contre le département du Commerce des États-Unis. Exclue du marché américain depuis mai, la firme accuse les Etats-Unis de « détenir illégalement » du matériel de télécommunications Huawei…

Huawei aurait réduit la production des P30 et des Mate 30

Huawei aurait décidé de réduire la production des P30 et des futurs Mate 30 suite à son exclusion du marché américain et d’Android. Pressentant une forte baisse de ses chiffres de vente, le constructeur chinois aurait aussi ralenti les productions…