Huawei Mate X : on a pris en main le smartphone pliable 5G, et il est fou !

Maj. le 4 mars 2019 à 12 h 04 min

Au MWC 2019, Huawei a fait sensation en dévoilant le Huawei Mate X, son premier smartphone pliable, mais aussi le premier du genre intégrant la 5G. Pour répondre au Galaxy Fold de Samsung, le constructeur chinois a imaginé un téléphone pliable très différent. Nous avons eu la chance de le tester quelques minutes. Voici nos impressions.

Prise en main du Huawei Mate X

Quelques jours avant le début du MWC 2019, Samsung dévoilait le Galaxy Fold, le premier smartphone pliable du marché. Le coréen pensait-il assoir son autorité en démontrant sa capacité à innover ? Peut-être.

C’était sans compter sur la riposte de son grand rival, Huawei. Désormais numéro 3 mondial et numéro 2 français, Huawei a répondu de fort belle manière à son concurrent. En dévoilant le Mate X, son premier smartphone pliable (le premier du genre compatible 5G), le constructeur chinois a fait sensation. Pour beaucoup, Huawei a pris le dessus sur son rival Samsung, avec un smartphone plus adapté aux usages du quotidien. Le CEO de la marque s’est même laissé aller à une petite pique, qualifiant le design du Galaxy Fold de « trop épais et trop lourd».

Le Huawei Mate X / Phonandroid

En réalité, il est encore trop tôt pour se prononcer. Samsung et Huawei ont misé sur deux concepts très différents. Le Galaxy Fold est équipé de deux écrans et son système de pliage protège la grande dalle flexible. Huawei a fait le choix d’un seul écran qui se plie vers l’extérieur. L’affichage en « mode smartphone » est plus confortable. En revanche, gare à la chute puisque l’écran est exposé en permanence.

Qu’il s’agisse du Galaxy Fold ou du Huawei Mate X, le concept de smartphone pliable intrigue. Les utilisateurs s’interrogent sur de nombreux points comme la prise en main, la solidité du mécanisme, les sensations au toucher, l’intérêt à l’usage, etc.

Au lendemain du MWC, et après une première découverte du téléphone à Barcelone, Huawei nous a permis de prendre en main son Mate X. Ce premier essai chronométré (quelques minutes, pas plus) nous a permis de recueillir de nouvelles impressions sur le Mate X, et plus généralement sur le concept de smartphone pliable. En un mot, c’est impressionnant !

Un design tout en finesse

Afin de conserver une épaisseur raisonnable en « mode smartphone », Huawei a misé sur un format pliable vers l’extérieur. Cela permet d’utiliser un smartphone de 11 mm d’épaisseur (8mm pour le Huawei Mate 20 Pro, à titre de comparaison). Une fois déplié, il ne mesure que 5,6 mm.

Cette grande finesse pourrait nous faire craindre une grande fragilité, il n’en est rien. En main, le Huawei Mate X n’est pas si léger qu’il en a l’air. Huawei nous a expliqué que le poids allait légèrement varier (plus léger) sur la version finale du produit. L’ensemble semble robuste contrairement à ce que l’on pourrait croire.

Pour déplier le Huawei Mate X, le constructeur a intégré un petit bouton mécanique. Un appui permet de déverrouiller le mécanisme, puis on déplie. Pour verrouiller à nouveau en « mode tablette », il est nécessaire de déplier l’écran à plus de 180° (légèrement). Un cliquetis nous avertit du verrouillage. La manipulation est fluide même si une petite résistance se fait sentir. Huawei assure que le modèle final se dépliera et se pliera avec plus de souplesse. Si dans les premiers instants la fébrilité nous gagne à l’idée de plier/déplier un écran, on s’y habitue très vite.

Le Huawei Mate X s’invite facilement dans une poche. Il est à peine plus massif qu’un Huawei Mate 20 Pro. Une fois le smartphone déplié, la protubérance intégrant capteurs photo et autres composants permet une parfaite saisie de la tablette. Son poids nous invite à la tenir d’une main et la manipuler de l’autre. En « mode tablette » le format et moins dense et donne une impression de légèreté.

Il fallait prendre en main ce Huawei Mate X pour s’apercevoir de la prouesse technologique. Très fin, le Mate X n’en demeure pas moins robuste. Les finitions sont bluffantes pour un smartphone de préproduction. Seule crainte : la fragilité de l’écran. Contrairement au concept de Samsung, celui de Huawei se replie vers l’extérieur. Les deux écrans sont donc en danger de chute fatale.

Un écran époustouflant

Contrairement à Samsung qui mise sur deux écrans (un dépliant à l’intérieur et un second en façade), Huawei a fait le choix d’une seule dalle qui se plie et se déplie vers l’extérieur. Cela permet au constructeur d’afficher un écran de smartphone plus grand (6,6 pouces contre 4,5 pour le Galaxy Fold), mais également plus exposé aux chutes. Lorsqu’il est replié, le Mate X a un écran en façade et l’autre au dos. La marque exploite ce double écran en photo : lorsque l’on prend un sujet en photo, il peut se voir sur le second écran.

Pour prendre un selfie, il faut replier le Mate X / Phonandroid

Ce choix présente en revanche un risque de casse plus important. En cas de chute, le Galaxy Fold a une chance sur deux de tomber sur l’écran. Avec le Mate X, c’est le jackpot assuré. Huawei a développé une coque de protection pour protéger l’écran arrière, mais elle empêche de déplier le smartphone à sa guise : il faut retirer systématiquement la coque pour passer en « mode tablette ».

Déplié, la dalle du Mate X est particulièrement impressionnante. Les bordures sont presque inexistantes (c’est aussi le cas en « mode smartphone »). La marque du pli n’est pas perceptible lorsque l’on utilise le Mate X en « mode tablette ». Ceci s’explique par un rayon de courbure plus élevé que sur le Galaxy Fold.

L’intégration de l’écran du Mate X est donc bien mieux optimisée que celle du smartphone de Samsung. Ce dernier affiche une grosse encoche dans le coin supérieur gauche en « mode tablette », et deux larges bordures au-dessus et en dessous de l’écran en « mode smartphone ». Pour le confort d’utilisation et d’affichage, le Mate X est donc incomparable.

Interface : passez du smartphone à la tablette en un pli

Pour le moment, le Huawei Mate X intègre une version tout à fait classique d’EMUI. Le passage du « mode smartphone » au « mode tablette » se fait en toute fluidité. L’ensemble du logiciel réagit vite. Et il ne s’agit que d’un modèle de préproduction.

Les usages sont pour le moment classiques. On passe d’un smartphone Huawei à une tablette Huawei. Mais la marque a assuré qu’elle travaillait pour développer une interface dédiée aux smartphones pliables. Surtout, le géant chinois collabore avec les développeurs pour intégrer des applications optimisées. Les applis de productivité et de vidéo, ainsi que les jeux, pourront donc être adaptés au smartphone pliable.

Le triple capteur photo du Huawei Mate X est à l’arrière de l’écran en mode tablette / Phonandroid

Huawei l’admet en toute humilité : pour le moment, tous les avantages du format pliable ne sont pas exploités. Mais la marque compte sur les retours des utilisateurs et des développeurs pour améliorer l’expérience globale. Le constructeur insiste sur le fait que nous n’en sommes qu’au début de la révolution attendue. Dans les années à venir, les smartphones pliables répondront davantage aux besoins des utilisateurs.

Conclusion

Le Huawei Mate X avait fait sensation lors de sa présentation au MWC de Barcelone. Si quelques craintes s’étaient manifestées sur certains aspects, notre première prise en main rassure. Le smartphone est bien plus solide qu’il n’en a l’air. Sa finesse ne l’empêche pas d’être robuste, et sa prise en main est excellente. Le Mate X brille surtout par son confort d’affichage. Huawei propose aussi bien en « mode smartphone » qu’en « mode tablette » un écran aux bordures extrêmement fines. Reste à voir ce que donneront les améliorations logicielles et les applications optimisées pour ce format.

Nous n’en sommes qu’aux prémices du smartphone de demain, mais Huawei délivre une copie exemplaire pour ce premier essai. Certes, le Huawei Mate X coûte plus de 2000 euros, mais c’est le prix à payer pour toucher le futur du bout des doigts.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Prise en main du Honor 20 Pro : cap sur la photo !

Très attendu, le Honor 20 Pro est désormais officiel. Honor a dévoilé son arme pour lutter contre le 7 Pro de OnePlus, le Mi 9 de Xiaomi ou encore le Zenfone 6 d’Asus. La marque met avant la qualité photo…

Prise en main du Zenfone 6 : Asus crée la surprise !

Asus revient en force avec le Zenfone 6. Son nouveau smartphone haut de gamme intègre un appareil photo rotatif inédit sur le marché. Lors d’un reportage à Taiwan, nous avons pu prendre en main le Zenfone 6 en avant-première.

Prise en main du Huawei Mate 20 Lite : plus fort que le Pocophone F1 ?

Le Huawei Mate 20 Lite débarque en France au tarif de 399 euros. A ce tarif dispose-t-il des atouts nécessaires pour lutter contre le Pocophone F1 ou le OnePlus 6 ? Nous avons pu prendre en main le smartphone de Huawei en avant-première. Découvrez toutes nos impressions.

Prise en main du Honor Play : le smartphone gaming abordable ?

Le Honor Play était annoncé en Chine en juin 2018. Alors que sa présentation officielle européenne est prévue le 30 août à l’occasion de l’IFA de Berlin, nous avons eu la chance de le prendre en main en avant-première. Découvrez…

Prise en main du Oppo Find X : le smartphone futuriste !

Dévoilé sous la Pyramide du Louvre, le Oppo Find X est le nouveau smartphone haut de gamme choisi par la marque pour son entrée en France. Sa particularité : son écran sans aucune bordure. Nous avons eu la chance de le prendre en main. Découvrez nos premières impressions.

OnePlus 6 unboxing et prise en main : wahou !

Le OnePlus 6 est officiel et nous avons eu la chance de le découvrir en avant-première. Avant de vous livrer un test complet, nous partageons avec vous nos premières impressions dans un unboxing et une prise en main réalisée quelques…