Huawei Mate X officiel : on a vu le premier smartphone pliable de Huawei (Avant-première)

 

La 5G et des smartphones pliants sont les vedettes du MWC de Barcelone. Tout deux ont en commun de n’être présents que sous forme de prototypes. Huawei a ainsi montré en première mondiale le Mate X, son premier modèle pliant. Nous y étions.

huawei mate x officiel

Une foule impressionnante se presse à l’entrée de la conférence de presse Huawei, au Pavillon italien de Barcelone. Normal : le constructeur y montre pour la première fois le Mate X, son smartphone pliant. Sans surprise, le plus impressionnant est sans conteste l’écran. Une fois déplié, celui du Mate X a une diagonale de 8’’ et affiche tout de même 2480 x 2200 pixels. L’appareil déplié a une épaisseur de 5,4 mm, soit moins que l’iPad Pro 2018 (5,9 mm).

Le bord droit du Mate X est plus épais afin de loger le module photo-vidéo et la touche de mise sous tension (dont la surface fait office de lecteur d’empreintes), rappelant ainsi la forme générale des Kindle d’Amazon. Le Mate X se replie à la façon d’un livre grâce à une charnière logée sous l’écran et sobrement baptisée « Falcon Wing Hinge Mecanism » (mécanisme de charnière en aile de faucon) embarquant plus d’une centaine de composants..

huawei mate x smartphone pliable

L’appareil dispose alors de deux écrans de 6,6’’ (19,5:9 ;  2480x 1148 pixels) et 6,38’’ (25:9;  2480 x 892 pixels) qui seront activés ou pas selon les applications utilisées. Un mode « smartphone » permet d’utiliser le Mate X comme un téléphone conventionnel, un seul écran étant actif. Dans ce cas, on pourra l’équiper du « full cover case » fourni avec l’appareil afin de protéger l’écran inutilisé. Une fois replié, il fait 11 mm d’épaisseur (contre 17 mm pour le Galaxy Fold).

huawei mate x smartphone pliable foldable

Pour autant que nous ayons pu en juger au travers de la prise en main exclusive à laquelle nous avions assisté, l’écran réagit bien aux pliages-dépliages successifs et produit une image très satisfaisante. Reste à voir ce qu’il donnera en utilisation quotidienne.

Mate X : 5G boostée

Côté technique, le Mate X est construit autour d’un Kirin 980 et d’un modem 5G maison, le Balong 5000. Celui-ci a comme particularité de disposer d’un débit théorique maximal deux fois plus rapide (4,6 Gbit) que les concurrents 5G et 10 fois plus rapide que la 4G conventionnelle. Huawei a bien entendu en ligne de mire Qualcomm et son X50, largement présent chez les autres constructeurs. A titre d’exemple, un fichier de 1 Go pourra être téléchargé en 3 secondes. Reste à savoir si les infrastructures 5G des opérateurs pourront suivre.

Le Mate X embarque une batterie de 4500 mAh et bénéficie de la version 55 Watts de SuperCharge. Elle serait ainsi rechargée à 85% en 30 minutes, sorte de record absolu dans le monde de la téléphonie mobile. Les autres caractéristiques du Mate X n’ont pour l’instant pas été dévoilées. Nous mettrons à jour cet article lorsque nous aurons plus d’informations.

Le Mate X sera disponible à la vente mi 2019 au prix de 2299 € en version 8 Go RAM et 512 Go de stockage.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
antenne 5G
Huawei banni du Royaume-Uni à partir de septembre 2021

Huawei subit aujourd’hui un nouveau coup dur. La société chinoise a en effet été bannie du Royaume-Uni. Il lui sera donc impossible d’installer de nouvelles antennes 4G ou 5G dans le pays. Une décision attendue, Huawei étant dans le collimateur…

harmonyos huawei beta smartphone
Huawei est capable de fabriquer un smartphone en seulement 27 secondes

Huawei est désormais capable de produire un smartphone en seulement 27 secondes. Au cours des dernières années, le constructeur chinois a drastiquement réduit le temps nécessaire à la production d’un téléphone mobile. En 2015, il fallait en effet 10 minutes…

Qualcomm
Huawei : les Etats-Unis autorisent Qualcomm à vendre des puces au groupe chinois

Huawei est à nouveau autorisé à commercer avec Qualcomm. Comme Samsung, Sony ou Intel, le fondeur américain a obtenu une licence de vente auprès des Etats-Unis. Qualcomm va donc pouvoir fournir des puces informatiques au constructeur chinois, toujours dans l’incapacité de produire ses propres chipsets. Sur liste…