Disney+, Netflix, OCS… Quel service de streaming correspond le mieux à vos goûts ?

 

Disney+, Netflix, Prime Video, Canal, OCS… Les services de streaming se multiplient et les abonnements aussi. Mais lequel vous correspondra le plus ? Dans ce guide, nous vous aiderons à y voir plus clair.

Quel plateforme streaming choisir

Il n'y a pas si longtemps, c'était simple : il fallait avoir Netflix. La plateforme a en effet été le précurseur du streaming vidéo légal sur internet, et l'est resté pendant bien longtemps. Mais de nos jours, les concurrents se sont bien réveillés. Sans même parler des plateformes américaines auxquelles nous n'avons pas (encore) accès, vous devez faire votre choix entre de multiples alternatives comme Disney+, OCS, myCanal, Prime Video et plus encore. Alors, comment choisir ? C'est en vérité plutôt simple, puisque toutes ces plateformes ont tendance à développer quelque chose “bien à elle”, comme une personnalité qui pourrait ainsi vous correspondre. Nous allons mettre cela en lumière dans notre guide.

Netflix : le roi de la série

À l'origine, Netflix était le grand champion et réussissait à signer bien des exclusivités avec d'autres maisons de production. Mais puisque tout le monde a décidé de récupérer sa part du gâteau, la plateforme de VOD a dû évoluer pour trouver sa propre personnalité. Et elle l'a fait de bien belle manière : en développant ses propres productions, avec des séries qui sont aujourd'hui synonymes de sa plateforme.

La variété est bien là : les amateurs de films de genre des années 80 ont leur Stranger Things, les fanas de thriller ont leur Mindhunter, et les grands fans de musique peuvent se tourner vers The Get Down et tout un tas de productions de la sorte. Netflix, c'est un peu le fourre-tout : il y aura forcément quelque chose qui vous correspond, mais la qualité n'est pas forcément garantie. Il y a même énormément de spectacles de stand-up produits directement par Netflix, qui s'est énormément développé sur ce marché.

La plus grande faiblesse de Netflix reste son catalogue de films. Si de grands classiques sont bien présents, les productions françaises restent minoritaires et les dernières grosses productions lui échappent. La plateforme investit largement sur ce point depuis quelques années maintenant, et vise une nouvelle fois à créer du contenu exclusif avant tout. On peut donc espérer que ces premiers pas lui permettent d'améliorer sa qualité progressivement. Attention cependant : il est aujourd'hui l'un des services les plus coûteux.

Disney+ : la famille avant tout

Notez que Disney+ intègre aussi le catalogue Star, qui est surtout connu en Amérique, mais vous permet de récupérer quelques séries très populaires chez nous comme Scrubs ou Bones. Mais évidemment, la plateforme est surtout connue pour trois piliers : les films d'animation Disney/Pixar, l'univers Marvel et l'univers Star Wars. De ce fait, elle a quelque chose de particulièrement familial dans son approche, puisqu'elle ne viendra jamais vraiment choquer par un contenu trop typé ou trop… bizarre, dirons-nous.

Disney+ est aujourd'hui devenu un incontournable principalement pour les séries Marvel et Star Wars qu'elle développe. Dans un monde fait de multivers, ne pas avoir Disney+ veut dire passer à côté de Wandavision, Hawkeye ou encore Miss Marvel. Et du côté de Star Wars, ce serait rater le grand retour de l'univers original créé par George Lucas, notamment grâce à la série The Mandalorian ou le fraîchement sorti Obi Wan Kenobi. Pour ceux qui n'ont pas vraiment aimé la postlogie, c'est du pain béni.

Le service de VOD a aussi un grand avantage : il n'est pas très cher et peut être facilement partagé avec de nombreuses personnes de son entourage. Niveau optimisation des coûts donc, c'est un grand champion.

MyCanal : le français par excellence

Canal+ est évidemment une institution en France. Il n'est plus vraiment connu pour son câble et son satellite aujourd'hui, mais plutôt pour tous les investissements qu'il a réalisés dans la production française que ce soit dans les séries ou dans le cinéma. Puisqu'il est bien installé dans le circuit, le service réussit à récupérer tous les plus grands films français en un éclair, sans même être gêné par la chronologie des médias qui freine les concurrents américains.

MyCanal, c'est aussi des tonnes de contenus originaux qui nous font briller à l'international. La série policière Braco en est un excellent exemple, tout comme la série hip-hop Validé. Mais il n'y a pas que le sombre et le sérieux dans la vie : Le Flambeau, la dernière série de l'humoriste Jonathan Cohen, est elle aussi une production Canal à retrouver exclusivement sur sa plateforme.

Elle a également un dernier avantage : elle permet de combiner certains abonnements, comme Disney+ notamment, pour créer un portefeuille de contenu vraiment intéressant financièrement.

OCS : HBO et les classiques

OCS, qui est en vérité “Orange Cinéma Séries”, est la plateforme développée par l'opérateur. Celle-ci s'est surtout fait connaître à l'ère de Game of Thrones, et pour cause : elle est l'exploitante unique du producteur américain HBO en France. De ce fait, elle en récupère tous les contenus, dont certains comme Westworld ou encore Euphoria sont parmi les plus populaires et les mieux reçus par la critique sur ces dernières années.

C'est donc un argument en soi, mais OCS sort aussi du lot dans les collections qu'il propose régulièrement à la découverte. La plateforme dispose en effet de nombreux classiques du cinéma à visionner librement comme les films de Hitchcock ou de Truffaut, et propose régulièrement à ses abonnements des collections et des suggestions permettant de creuser votre culture cinéma. Pour qui est un cinéphile converti, OCS est une plateforme vraiment intéressante.

Sa plus grande faiblesse est que son application n'est pas des plus modernes et peut rendre l'expérience un brin frustrante comparativement à tous ses concurrents. Mais si l'on sait l'apprivoiser, on peut en tirer le maximum.

Prime Video : le satellite en VOD

Prime Video, la plateforme développée par Amazon, est un peu particulier. Son principe émule en effet les mêmes services que propose le satellite, avec la possibilité de s'abonner à d'autres “chaînes” comme celle d'OCS directement dans l'application, tout autant que de louer des films au visionnage unique. Elle dispose également de productions uniques, comme The Boys, Invincible ou Fleabag, qui ont su séduire à travers le monde.

Surtout, Amazon développe aujourd'hui tout un catalogue centré autour du sport. Tous les matchs de Roland Garros notamment ont été diffusés sur la plateforme, et Prime Video a aussi récupéré les droits de la Ligue 1 et de la Ligue 2 pour le football. Cette stratégie n'est pas sans rappeler celle de Canal+ à l'époque du satellite, mais remise au goût du jour.

Sa plus grande faiblesse est là encore son application, qui n'est pas des plus intuitives.

Apple TV+ : le hipster

Apple TV+ est arrivé très tard sur un marché qui a déjà de nombreux mastodontes. Mais puisqu'il s'agit d'Apple, elle a bien sûr réussi à trouver son public et a joué des coudes pour se faire une place. Comment ? A la sauce Apple bien sûr. Le constructeur a massivement investi sur des projets à son image, soit quelque peu hipsters, mais qui ont réussi à marquer les esprits et à devenir incroyablement addictifs.

Le secret ? Des scénarios profonds et des castings 5 étoiles à chaque production. Ted Lasso a été la première véritablement remarquée sur la plateforme, suivie par The Morning Show qui signait le grand retour de Steve Carell et Jennifer Aniston. Aujourd'hui, c'est la série Severance qui ne cesse d'exploser et de retourner des cerveaux.

Pour convaincre, Apple mise aussi sur un abonnement très peu coûteux.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !