Test du Samsung Galaxy A40 : le bon smartphone compact et abordable existe encore

test samgung galaxy a40 interface

Maj. le 27 juin 2019 à 8 h 57 min

Le Galaxy A40 s’inscrit dans la nouvelle gamme A composée de 6 modèles. Le coréen arrête la gamme J et propose des modèles A plus abordables. Le A40 figure parmi les plus accessibles. À 259 euros, il se positionne comme un concurrent des Honor 8X ou Redmi Note 7 de Xiaomi. A-t-il les armes pour s’imposer ? Réponse dans notre test complet.

test samgung galaxy a40

Pour contrer la croissance des constructeurs chinois, Samsung revoit entièrement sa stratégie sur l’entrée et le milieu de gamme. Exit la gamme J, désormais le coréen mise uniquement sur une gamme A, plus réputée. Pour répondre aux besoins de tous les consommateurs, il décline donc cette gamme en 6 modèles à des prix allant de 159 euros (Galaxy A10) à 659 euros (Galaxy A80).

Avec le Galaxy A40, le coréen s’attaque au segment le plus compétitif, celui des smartphones à moins de 300 euros. Les constructeurs chinois ont pris une place au soleil sur ce marché grâce à des modèles au rapport qualité-prix imbattable. Le Honor 8X ou le Redmi Note 7 de Xiaomi figurent sans doute parmi les smartphones les plus réussis.

Mais Samsung a plus d’un tour dans son sac. Proposé à 259 euros, le Galaxy A40 a des atouts à faire valoir face aux références chinoises. De son écran Super AMOLED à sa bonne autonomie, le A40 s’annonce prometteur. Mais est-ce suffisant pour devenir incontournable ? Réponse dans notre test.

Prix et date de sortie du Galaxy A40

Le Galaxy A40 est disponible au prix de 259 euros en trois coloris : noir, blanc et bleu. À ce tarif, Samsung se frotte à des marques bien installées sur ce segment comme Honor ou Xiaomi. Mais le coréen dispose d’un atout majeur : son réseau de distribution. Le Galaxy A40 devrait trouver la majeure partie de son public chez les opérateurs avec des formules forfait+mobile.

test samgung galaxy a40 prix

Fiche technique

 Fiche technique du Galaxy A40
Dimensions144,4 x 69,2 x 7,9 mm
Poids140 g
Ecran5,9 pouces Super AMOLED Full HD+
Définition2340 x 1080 pixels
PhotoArrière : 1 capteur 16 MP (f/1,7) + 5MP (f/2,2) grand angle
Avant : 1 capteur 25 MP (f/2)
OSOne UI basé sur Android 9.0 Pie
Mémoire interne64 Go
MicroSDOui, jusqu'à 512 Go
ConnectivitéBluetooth 5.0, Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac, dual-band, WiFi Direct, hotspot
NFCOui
SoCExynos 7885
RAM4 GB
Capteur d'empreintesOui, à l'arrière
Reconnaissance facialeOui
Résistance à l'eauNon
Batterie3100mAh
Port de chargeUSB 2.0 Type-C
Recharge rapideOui, chargeur 15W
Recharge Qi sans filNon
ColorisNoir, Blanc, Bleu
Prix259 euros

Design compact

Dès le premier coup d’oeil, on comprend que le Galaxy A40 est un smartphone sans prétention. Plutôt basique, il arbore une robe noire en plastique imitant le verre. Son dos légèrement bombé ainsi que ses bordures et ses coins arrondis lui confèrent une certaine élégance. Son format compact (144,4 x 69,2 x 7,9 mm) et son poids plume (140 g) facilitent l’utilisation à une main même si la coque reste glissante. D’ailleurs, ses dimensions se rapprochent de celles du Galaxy S10e.

test samgung galaxy a40 design

Au dos, Samsung joue la carte du minimalisme. Le lecteur d’empreintes et le double capteur photo sont les seuls éléments ornant la coque. Sur la bordure inférieure, le coréen a rassemblé le haut-parleur, l’USB-C et le jack 3,5 mm. Le slot nanoSIM/microSD se loge dans la bordure gauche à l’opposé des boutons d’alimentation et de volume.

test samgung galaxy a40 design finitions

La principale attraction du Galaxy A40 se situe sur sa face avant. Samsung y a apposé un écran doté d’une encoche en forme de goutte d’eau autour du capteur frontal. Très discrète, elle participe aux bonnes sensations une fois le smartphone en main. Les contours de l’écran et le menton restent également très fins. C’est assez rare sur un smartphone de cette gamme pour le souligner.

test samgung galaxy a40 ecran encoche

test samgung galaxy a40 ecran menton

Sans artifices, Samsung parvient à livrer un Galaxy A40 élégant qui n’a rien à envier à ses concurrents. Mieux encore, le coréen répond à un besoin en proposant un modèle compact rare sur le marché.

Écran Super AMOLED

Chez Samsung, petit prix ne rime pas avec écran au rabais. Le Galaxy A40 embarque une dalle Super AMOLED de 5,9 pouces avec définition Full HD+ (2340 x 1080 pixels) soit une configuration grand luxe pour un smartphone à ce prix. Dans ce segment, aucun concurrent ne rivalise.

test samgung galaxy a40 ecran

Les noirs profonds, les excellents contrastes et la bonne luminosité complètent une colorimétrie équilibrée. Si toutefois certains estiment que l’écran tire trop vers le bleu ou le rouge, Samsung autorise la personnalisation de l’affichage dans les paramètres.

En plus de son excellente intégration, l’écran du Galaxy A40 brille donc par sa qualité d’affichage. Samsung prouve une fois encore qu’il maîtrise mieux que quiconque la technologie d’écran sur smartphone.

Performances décevantes

Les performances du Galaxy A40 figurent parmi ses principales faiblesses. Samsung équipe son smartphone d’un processeur Exynos 7885, accompagné de 4GB de RAM et 64 Go de stockage (extensible par microSD jusqu’à 512 Go). Malheureusement, la puce maison du coréen ne parvient pas à égaler celles de Qualcomm. À l’usage, cela se traduit par un petit manque de stabilité : les ralentissements ou saccades dans les animations surviennent assez fréquemment.

test samgung galaxy a40 performances

Pour les tâches courantes le A40 répond aux attentes. Dès lors que les applications ouvertes se multiplient, il montre des signes de fatigue. En jeu, l’expérience se révèle laborieuse avec les licences les plus exigeantes. PUBG Mobile s’affiche en qualité moyenne, Asphalt 9 requiert également quelques sacrifices en matière de graphismes. De manière générale, les jeux 3D avec des animations rapides tournent avec difficulté. Pour les jeux plus ludiques, le A40 répond présent.

Nous ne serions pas surpris si les concurrents chinois n’avaient pas lancé des modèles performants à petit prix. Par exemple, le Honor 8X ou le Redmi Note 7 de Xiaomi surclassent le Galaxy A40 sur ce terrain.

Heureusement… One UI

Samsung se rattrape avec son logiciel : One UI (basé sur Android 9.0 Pie) figure parmi les meilleures versions d’Android à ce jour. On retrouve donc non sans un certain plaisir l’interface élégante et les options de personnalisation (mention spéciale au mode nuit). Le Galaxy A40 hérite de toutes les fonctionnalités déjà évoquées dans le test du Galaxy A70.

Idéalement positionné, le lecteur d’empreintes tombe sous l’index et se révèle efficace. Samsung propose également de déverrouiller le smartphone par reconnaissance faciale. Moins sécurisée, elle brille surtout par sa rapidité.

Qualité audio remarquable

Contrairement à la plupart des constructeurs sur ce segment, Samsung ne délaisse pas complètement la partie audio. Si le haut-parleur mono du Galaxy A40 déçoit (peu puissant, saturation, aigus criards), il tire son épingle du jeu avec des écouteurs. Que les inconditionnels du jack 3,5 mm se rassurent, le A40 en est équipé.

Plus surprenant encore, le coréen intègre la compatibilité Dolby Atmos (à activer dans les paramètres). Cette technologie issue des modèles haut de gamme améliore la qualité audio. Les basses sont plus présentes, les aigus plus stables, l’ensemble bien plus équilibré.

test samsung galaxy a40 audio

Le Galaxy A40 hérite également des options avancées déjà vues dans le Galaxy S10. Elles permettent de choisir parmi différents profils (pop, classique, jazz, rock, personnalisé) et de les personnaliser grâce à un égaliseur complet (9 bandes). On notera néanmoins qu’en écoute sans fil, la qualité se détériore légèrement, mais reste meilleure que chez les concurrents. Enfin, la fonction Adapt Sound permet d’optimiser la qualité de son en fonction de l’âge de l’utilisateur. En résumé, le Galaxy A40 surclasse ses rivaux dans le domaine de l’audio.

Bonne autonomie et recharge rapide

Le Galaxy A40 embarque une batterie de 3100 mAh relativement confortable au regard de sa taille d’écran (5,9 pouces) et de ses composants. À titre de comparaison, un Xperia 1 intègre une batterie de 3300 mAh pour alimenter un Snapdragon 855 et un écran 4K de 6,5 pouces.

Sans s’imposer comme une référence, le Galaxy A40 reste un smartphone endurant. Nous avons rarement dû passer par la case recharge avant la fin d’une journée. Tout dépend bien entendu de l’utilisation : s’il gère bien les contenus multimédias, il s’essouffle sur le multitâche. Pour une utilisation intensive, comptez donc un peu plus d’une journée d’autonomie, pour un usage plus modéré, ajoutez environ quatre heures.

test samgung galaxy a40 autonomie

Samsung fournit un chargeur rapide 15W. Il permet de gagner environ 40% d’autonomie en 30 minutes. Pour un smartphone à ce prix, la performance mérite d’être soulignée. Le A40 a besoin de 1h30 pour se recharger complètement ce qui, là encore, est une belle prouesse.

Appareil photo au top, sauf de nuit

Les photos prises avec le Galaxy A40 sont disponibles en qualité originale sur notre page Flickr.

Pour moins de 300 euros, inutile de s’attendre à une multiplication de capteurs. Le Galaxy A40 intègre un capteur principal de 16 MP (objectif f/1,7 ; champ de vision de 78°) et un capteur ultra grand-angle de 5 MP (objectif f/2,2 ; champ de vision de 123°). Le tout est saupoudré d’intelligence artificielle.

test samgung galaxy a40 appareil photo

Comme la plupart des smartphones de cette gamme, le Galaxy A40 s’en tire très bien dans de bonnes conditions. Les clichés sont détaillés avec de bons contrastes et des couleurs à la sauce Samsung, très légèrement saturées. Cette particularité est encore plus visible sur les photos capturées avec l’ultra grand-angle. Ce dernier se montre d’ailleurs plutôt convaincant même si l’on observe une perte de détails et une baisse de l’exposition. Ce mode de prise de vue montre ses limites dans des conditions de faible luminosité.

De manière générale, lorsque la lumière vient à manquer, le Galaxy A40 éprouve quelques difficultés. Les détails manquent, un bruit numérique apparaît, et les sources de lumière sont soit saturées, soit assombries. Ces défauts restent néanmoins communs à tous les smartphones vendus à ce prix.

Pour pallier l’absence de capteur dédié, Samsung intègre un mode Portrait purement logiciel. Les clichés obtenus se révèlent plutôt bons avec des contours la plupart du temps précis et des effets de flou progressifs. À l’inverse du Galaxy A70, le A40 gère bien mieux les contrejours et corrige bien la surexposition de l’arrière-plan.

Le Galaxy A40 flatte l’égo

Samsung met le paquet pour flatter votre égo. À l’avant, le Galaxy A40 intègre un capteur de 25 MP (objectif f/2) accompagné d’une multitude de modes de prise de vue. Les photos capturées dans de bonnes conditions sont détaillées, particulièrement au niveau du visage. Plus la lumière baisse, plus les détails viennent à manquer. Néanmoins, Samsung corrige bien le bruit numérique ce qui permet d’obtenir des résultats tout de même convaincants.

test samgung galaxy a40 capteur frontal

Le mode Portrait, lui, reste notre petite déception. Aux contours imprécis s’ajoutent un bokeh trop agressif et une surexposition du visage trahissant la vraie teinte de la peau. Pour corriger ce problème, Samsung propose des filtres préinstallés. Notons enfin que la fonction AR Emoji est toujours là, pour le meilleur et pour le pire.

Enfin, le Galaxy A40 peut filmer jusqu’en Full HD. Bien évidemment, il ne conviendra pas aux vidéastes. Néanmoins, il assure l’essentiel pour les stories sur les réseaux sociaux ou les souvenirs du tonton bourré lors des réunions de famille.

Notre avis sur le Galaxy A40

Derrière son aspect assez classique, le Galaxy A40 ne manque pas de fantaisies. Son écran Super AMOLED est sans doute son atout le plus fort, mais il brille également dans d’autres domaines. Sa bonne autonomie, son appareil photo convaincant, son excellente qualité audio (pour ce prix) et son interface One UI figurent parmi ses points forts. Sans artifices, Samsung parvient à nous séduire malgré des performances un peu justes et des photos en basse lumière perfectibles. Mais pour 259 euros, le Galaxy A40 remplit son contrat et parvient à rivaliser avec ses principaux concurrents (Honor 8X, Redmi Note 7), plus clinquants, mais pas forcément meilleurs.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
OnePlus 7 Pro : notre avis après un mois de test

En 2019, OnePlus souhaite rivaliser avec les meilleurs du marché grâce au OnePlus 7 Pro. Nous l’avons testé au quotidien pendant plus d’un mois. Découvrez toutes nos impressions.

Test du Honor 20 : du neuf avec du View

Honor a dévoilé sa nouvelle gamme Honor 20. Nous avons utilisé en avant-première le plus abordable des deux modèles présentés. Découvrez notre test complet du Honor 20.

Test de l’Oppo Reno : comme un requin dans l’eau

Avec le Reno, Oppo s’attaque au milieu de gamme. Ecran OLED sans encoche, design réussi et performances correctes : le Reno d’Oppo serait-il le modèle parfait ? Réponse dans notre test !

Test du Sony Xperia 1 : un cinéma dans votre poche

Avec le Xperia 1, Sony propose une expérience multimédia unique sur le marché. Grâce à un écran au format 21:9 (le même qu’au cinéma) il souhaite rester au plus près des créateurs de vidéos. Nous l’avons testé pendant plusieurs jours et il a plus d’un atout dans son sac.

Test du Realme 3 Pro : la nouvelle référence des smartphones à 200 euros

Realme débarque en France avec un premier modèle baptisé Realme 3 Pro. La nouvelle marque chinoise attaque le marché par le bas avec un modèle à 199 euros. Comme ses concurrents, le constructeur mise sur un excellent rapport qualité-prix. Nous avons testé le Realme 3 Pro pendant quelques jours. Découvrez nos impressions.

Test du Zenfone 6 : Asus revient en force

En difficulté sur le marché des smartphones, Asus revient avec un Zenfone 6 original. Equipé d’une caméra rotative unique au monde, il intègre également tous les standards de 2019. Nous avons eu la chance de le tester pendant plusieurs semaines. Découvrez notre avis.

Test du OnePlus 7 : et si la vraie star c’était lui ?

Après le OnePlus 7 Pro, le constructeur chinois lance le OnePlus 7. Plus abordable, ce modèle n’en est pas moins séduisant. Nous l’avons utilisé pendant plusieurs jours. Découvrez notre test complet !

Test du OnePlus 7 Pro : OnePlus atteint les sommets

OnePlus lance le OnePlus 7 Pro, un smartphone truffé de technologies dernier cri. La marque qui monte souhaite rivaliser avec les ténors du marché ultra-premium que sont Samsung ou Apple. Objectif atteint ? Nous l’avons testé.

Test du P Smart Plus 2019 : la valeur sûre de Huawei à moins de 300 euros

Huawei lance le P Smart Plus 2019, une version revue et corrigée de son smartphone à succès lancé en 2018. Le constructeur adopte l’encoche « goutte d’eau » et le triple capteur photo. Suffisant pour rivaliser avec les ténors de ce segment ? Réponse dans notre test complet !

Test du Honor 20 Lite : le principal, c’est l’essentiel

Quelques semaines avant le lancement de son Honor 20, le constructeur chinois, désormais numéro 5 mondial, lance le Honor 20 Lite. Cette version allégée aux saveurs d’apéritif réunit les standards de 2019 pour moins de 300 euros. Nous l’avons testé.

Test du Xiaomi Mi 9 : corps d’athlète, cerveau de génie

Dévoilé en Chine puis annoncé pour l’Europe à Barcelone, le Xiaomi Mi 9 est le premier smartphone équipé du processeur Snapdragon 855. Mais sa puissance est-elle son seul atout ? Nous l’avons testé pendant plusieurs jours. Voici notre verdict.