Test du Samsung Galaxy S10e : le smartphone compact presque parfait

test samsung galaxy s10e design review

Comme chaque année, Samsung  fête l’arrivée du printemps en dévoilant ses nouveaux smartphones stars. En 2019, la marque lance trois smartphones : le Galaxy S10 et le Galaxy S10+, bien sûr, ainsi qu’une version allégée baptisée Galaxy S10e. Nous avons pu tester ce modèle durant quelques jours. Découvrez nos impressions.

test samsung galaxy s10e review

Habitué à dévoiler deux smartphones haut de gamme à l’approche du MWC, Samsung a bouleversé son programme en 2019 en présentant quatre produits : le très attendu Galaxy Fold, son smartphone pliable , le Galaxy S10 et sa variante S10+, ainsi qu’un petit nouveau, le Galaxy S10e (« e » pour « essential« ).

Avec ce modèle, Samsung souhaite proposer un smartphone haut de gamme plus abordable (ou moins inabordable, c’est selon) intégrant l’essentiel des technologies les plus récentes. La marque a dû pour cela faire quelques sacrifices par rapport au Galaxy S10. Cela ne vous rappelle rien ? Oui, Apple a déjà adopté cette stratégie avec l’iPhone Xr. Vous ne serez donc pas surpris d’apprendre que le positionnement tarifaire du Galaxy S10e est comparable. Proposé à 749 euros, le plus compact des haut de gamme Samsung est-il à la hauteur ? Réponse dans notre test complet.

Prix et date de sortie

Le Samsung Galaxy S10e est disponible depuis le 8 mars 2019 au prix de 759 euros (6Go/128Go). Avec ce modèle, Samsung calque la proposition commerciale d’Apple avec son iPhone Xr. Seule différence : le prix du Galaxy S10e, plutôt élevé à son lancement, devrait vite baisser. Une semaine après sa sortie, on peut déjà le trouver aux alentours de 650 euros. Il est disponible dans une multitude de coloris, très flashy pour certains.

test samsung galaxy s10e

Fiche technique

 Fiche technique du Galaxy S10eFiche technique du Galaxy S10Fiche technique du Galaxy S10+
Dimensions142,2 mm x 69,9 mm x 7,9 mm149,9 mm x 70,4 mm x 7,8 mm157,6 mm x 74,1 mm x 7,8 mm
Poids150 g157 g175 g
Ecran5,8" Super AMOLED Infinity-O6,1" Super AMOLED Infinity-O6,4" Super AMOLED Infinity-O
DéfinitionFHD+ 2280 x 1080 pixels (438 dpi)QHD+ 3040 x 1440 pixels (550 dpi)QHD+ 3040 x 1440 pixels (526 dpi)
PhotoArrière : 1 capteur 12 MP (f/1,5) + 1 capteur 16 mP (f/2,2) avec Stabilisation optique, définition 4 et double flash LED
Avant : 1 capteur 10 MP
Arrière : 1 capteur 12 Mp (f/1,5), 1 capteur 12 MP (f/2,4) et un 3ème capteur 16 MP. Stabilisation optique, définition 4K et Double flash LED
Avant : 1 capteur de 10 MP
Arrière : 1 capteur 12 Mp (f/1,5), 1 capteur 12 MP (f/2,4) et un 3ème capteur 16 MP. Stabilisation optique, définition 4K et Double flash LED
Avant : 1 capteur 10 MP + 1 capteur 8 MP
OSAndroid 9 Pie (One UI)Android 9 Pie (One UI)Android 9 Pie (One UI)
Mémoire interne128Go128/512 Go128/512Go ou 1To
MicroSDOui, jusqu'à 512 GoOui, jusqu'à 512 GoOui, jusqu'à 512 Go
ConnectivitéBluetooth 5.0, Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac, dual-band, WiFi Direct, hotspotBluetooth 5.0, Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac, dual-band, WiFi Direct, hotspotBluetooth 5.0, Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac, dual-band, WiFi Direct, hotspot
NFCOuiOuiOui
SoCExynos 9820/ Snapdragon 855Exynos 9820/ Snapdragon 855Exynos 9820/ Snapdragon 855
RAM6 Go8 Go8 ou 12 Go
Capteur d'empreintesSur la trancheSous l'écranSous l'écran
Reconnaissance facialeOuiOuiOui
Résistance à l'eauIP 68IP 68IP 68
Batterie3100 mAh3400 mAh4100 mAh
Port de chargeUSB 3.1 Type-CUSB 3.1 Type-CUSB 3.1 Type-C
Recharge rapideOuiOuiOui
Recharge Qi sans filOuiOuiOui
ColorisJaune, Blanc, Noir, VertBlanc, Noir, VertNoir, blanc, vert et Ceramic Blanc et Noir
Prix749€de 909€ à 1159€De 1009€ à 1609€

Design : quelle mignonnerie !

Bien que son écran mesure 5,8 pouces, le Galaxy S10e est compact. Merci le format 19:9 et l’intégration exemplaire de l’écran (les bordures sont extrêmement fines). Aussi large que le Galaxy S10, il est moins long. L’utilisation à une main est remarquable. Aucune autre marque ne fait une telle proposition. Le Galaxy S10e est, en ce sens, unique sur le marché.

test samsung galaxy s10e design

Fin, léger et particulièrement soigné, le smartphone est une « mignonnerie ». Comprenez par là qu’il nous fait complètement craquer. Cerise sur le gâteau, il est certifié IP68 et intègre un jack 3,5 mm ainsi qu’un emplacement microSD.

Malgré tout certains points nous chagrinent, notamment la qualité des finitions. Le dos en verre ne semble pas aussi qualitatif au toucher que celui du Galaxy S10 et marque énormément les traces de doigts. Les touches (on/off et volume) placées sur la tranche gauche ne sont pas idéalement positionnées. Les boutons de volume sont trop hauts, on appuie donc instinctivement sur le bouton Bixby placé juste en dessous. Le lecteur d’empreintes sur la bordure droite, lui aussi trop haut, aurait pu être placé sous l’écran, position plus intuitive. Les contraintes d’assemblage dans un si petit format expliquent sans doute ce choix.

test samsung galaxy s10e prix

test samsung galaxy s10e lecteur empreintes

test samsung galaxy s10e finitions

test samsung galaxy s10e design review

Dans l’ensemble, le Galaxy S10e est un joli smartphone, mais il n’atteint pas le niveau de finition du Galaxy S10. C’est dommage, car l’écart de prix entre les deux n’est pas si énorme. En main, on a la sensation qu’un monde les sépare. Xiaomi (Mi Mix 3, Mi 9), Honor (View 20) ou OnePlus (6t) proposent des smartphones au design tout aussi soigné et aux finitions exemplaires à des tarifs bien plus abordables.

Samsung, maître des écrans

Alors que les Galaxy S10 et S10+ sont équipés d’un écran incurvé, Samsung a choisi un format flat (plat) pour son Galaxy S10e. Le coréen s’est gardé l’exclusivité des écrans OLED à trou : le S10e intègre donc une dalle Super AMOLED de 5,8 pouces avec une définition Full HD+ (2280 x 1080 pixels). Certains estiment cette diagonale trop grande pour un smartphone que nous qualifions de compact. En fait, l’optimisation du ratio taille/écran et le format 19:9 autorisent un affichage confortable sur un smartphone aux dimensions réduites (142,2 x 69,9 x 7,9 mm).

test samsung galaxy s10e ecran

Le savoir-faire de Samsung en matière de technologie d’écran n’est plus à prouver. Le coréen fait figure de référence depuis de nombreuses années et le Galaxy S10e en témoigne. Les couleurs sont parfaitement équilibrées (en affichage naturel), les contrastes maîtrisés et l’écran est très lumineux.

La grande nouveauté de cet écran est son poinçon. Positionné dans le coin supérieur droit, il est très discret au quotidien, à tel point que l’on finit par l’oublier. Enfin, pas toujours. Dans certaines situations, le petit trou dans l’écran cache des informations contextuelles importantes. Précisons que certaines applications et certains jeux nécessitent une manipulation dans les paramètres pour forcer l’affichage en plein écran.

Lorsque l’on joue, le poinçon camoufle des données : sur Fortnite ou PUBG par exemple, une partie des statistiques n’est plus visible. Sur Netflix, le problème est plus ennuyeux puisque la flèche « retour » est complètement recouverte par le trou. L’action est toujours possible en appuyant sur le poinçon, mais ce n’est pas intuitif. Ce problème peut être résolu de manière très simple : retourner le smartphone pour que le trou se retrouve dans le coin inférieur droit.

test samsung galaxy s10e screen

test samsung galaxy s10e trou ecran

test samsung galaxy s10e ecran poincon

test samsung galaxy s10e ecran menton

Notons enfin que l’écran du Galaxy S10e est optimisé pour filtrer les lumières bleues. Cela permet de compenser une luminosité parfois éblouissante dans l’obscurité. Pour réduire un peu plus leurs effets néfastes, nous vous conseillons d’activer le mode sombre. Particulièrement reposant pour les yeux, de jour comme de nuit, il a en plus l’avantage d’économiser la batterie.

Performances : Galaxy S10e is on fire !

Petit mais costaud le Galaxy S10e ? Oui ! Comme son grand frère le Galaxy S10+, il embarque un processeur Exynos 9820 (octacore cadencé à 2,7GHz) couplé à la puce graphique Mali-G76 et à 6GB de RAM. Sans surprise, les résultats de benchmarks sont sensiblement les mêmes et restent donc inférieurs à ceux du Snapdragon 855. Malgré cela, le Galaxy S10e reste un petit monstre de puissance capable de répondre à toutes  les sollicitations.

test samsung galaxy s10e benchmarks

Son format compact le rend moins immersif pour les usages multimédias, mais cela ne l’empêche pas de faire tourner des jeux très exigeants comme PUBG Mobile ou Fortnite. Revers de la médaille, ce format mini favorise la surchauffe. Après cinq minutes sur Fortnite, le smartphone monte en température. La dissipation de la chaleur dans un châssis aussi petit semble compliquée.

Ce comportement n’est pas réservé aux longues sessions de jeu. Le Galaxy S10e est aussi chaud que John Travolta dans Saturday Night Fever lorsqu’on le sollicite un peu trop. Utilisez une dizaine d’applications en même temps et il mettra le feu sur le dance floor (enfin, sur vos mains). Ce n’est pas insupportable, mais tout de même désagréable.

Samsung One UI : la meilleure surcouche Android, tout simplement

Comme ses grands frères, le Galaxy S10e embarque la nouvelle interface One UI de Samsung. Enfin, le coréen propose une surcouche à la hauteur de son savoir-faire. À l’origine baptisé Touchwiz, le logiciel de Samsung n’était pas son point fort. Franchement critiqué par les observateurs et utilisateurs, il est devenu Samsung Expérience : beaucoup mieux, mais encore loin d’être parfait. Avec One UI, Samsung a complètement repensé sa surcouche, pour notre plus grand bonheur.

test samsung galaxy s10e one ui

Basé sur Android 9.0 Pie, One UI séduit par son interface tout en finesse et en élégance. Les arrondis rappellent les courbes des smartphones de la marque. Les animations, transitions, couleurs (mention spéciale au mode sombre que nous avons définitivement adopté) sont maîtrisées. Les paramètres, totalement repensés, sont bien plus ergonomiques qu’auparavant. En résumé, nous sommes tombés amoureux de One UI.

Au-delà de ces modifications esthétiques, One UI s’est doté de nouvelles fonctionnalités bienvenues comme les routines Bixby. Pour plus de détails sur toutes les nouveautés apportées par One UI, nous vous invitons à consulter le test complet du Galaxy S10+.

Autonomie : le talon d’Achille

Le format compact du Galaxy S10e a obligé les ingénieurs à rogner sur la taille de la batterie. Avec une capacité de 3100 mAh, l’autonomie n’est pas son point fort. Elle est même plutôt médiocre. Le Galaxy S10e vous tiendra compagnie une journée à peine si vous l’utilisez de manière assez basique. Les utilisateurs intensifs devront passer par la case recharge aux alentours de 18h (pour une journée commencée à 7h30).

test samsung galaxy s10e autonomie

Un peu de musique dans les transports, quelques vidéos, trois ou quatre sessions de jeu, et quelques tweets, et vous voilà avec une batterie réduite de son tiers en trois heures.

Heureusement, le système de recharge rapide permet de gagner quelques points de vie assez rapidement. En 30 minutes, le smartphone gagne 50% de batterie (de 11 à 61%). Comptez entre 1h20 à 1h30 pour une recharge complète. Le Galaxy S10e dispose de la charge sans fil et se paie même le luxe d’intégrer Wireless PowerShare, la grande nouveauté de la gamme. Ce système de charge inversée permet de recharger par exemple des écouteurs sans fil en les posant sur le smartphone.

Une qualité audio remarquable

Dans son test du Galaxy S10+, Marc saluait sa qualité de son remarquable. Le S10e est-il aussi mélomane que son grand frère ? Pas tout à fait, mais cela tient surtout à son format réduit.

Le Galaxy S10e étant très compact, sa caisse de résonance manque de volume. Les basses sont donc plus discrètes et la puissance sonore moins marquée. Mais pour sa taille, il atteint un niveau sonore impressionnant, et n’a rien à envier aux groupies de Patrick Juvet en leur temps (depuis elles n’ont plus la même énergie).

Le son stéréo est bien équilibré bien que l’on note parfois un léger décalage de puissance entre les deux haut-parleurs, celui situé sur la tranche inférieure prend parfois le dessus sur le haut-parleur supérieur.

test samsung galaxy s10e fiche technique

L’écoute prend une toute autre dimension dès lors que l’on connecte un casque. Le son est clair et parfaitement équilibré. Le Dolby Atmos (désactivé par défaut) améliore encore la qualité sonore. Les écouteurs AKG fournis sont tellement bons que l’on pourrait les utiliser au quotidien sans aucun souci. Samsung a développé un égaliseur intelligent adaptant la qualité du son à l’âge de l’utilisateur. Cette fonction baptisée Adapt Sound n’est pas nouvelle mais se révèle très efficace.

Compatible Bluetooth 5.0, aptX, aptX HD, LDAC et LHDC, le Galaxy S10e peut donc se connecter à des écouteurs et casques Bluetooth premium. La qualité de son est améliorée à condition, bien sûr, d’écouter des fichiers audio optimisés.

Réseau et GPS : RAS

Nous avons testé la qualité des appels sur le réseau Orange en région Parisienne, à Amiens et dans les campagnes du nord de la France. Lors de nos conversations, le son de notre voix était très clair. La réciproque est aussi vraie. Notons qu’il est possible de passer des appels en VoLTE et en VoWiFi.

La 4G de catégorie 20 (avec prise en charge de la bande 700 MHz) donne entière satisfaction pour les usages internet. Qu’il s’agisse de surfer, traiter ses emails, regarder des vidéos ou encore jouer en ligne, la connexion s’avère rapide et stable. Précisons toutefois que nous sommes loin des performances promises par Samsung. Le coréen annonce des débits théoriques de 2 Gb/s. Dans les meilleurs cas, le débit descendant atteignait 200 Mb/s.

Compatible wifi 802.11ax, le Galaxy S10e est irréprochable de ce côté. Son GPS est également très précis et l’accroche est rapide. Un sans faute.

Appareil photo : peut mieux faire

Alors que ses grands frères sont équipés d’un triple capteur, le Galaxy S10e se contente d’un double module photo :

  • 12 MP (photosites de 1,4 µm), objectif  de 25 mm à ouverture variable f/1,5 – f/2,4, autofocus Dual Pixel et stabilisation optique.
  • 16 MP (photosites de 1,0 µm) avec objectif de 12 mm ouvrant à f/2,2
  • Double flash LED
  • Stabilisation optique

Le poinçon de l’écran abrite un capteur frontal de 10 MP. Celui-ci ouvre à f/1,9  pour une longueur focale de 26 mm (photosites de 1,22 µm) et possède un autofocus Dual Pixel.

Le tout est saupoudré d’intelligence artificielle, que Samsung déclare avoir encore améliorée pour l’occasion.

test samsung galaxy s10e qualite photo

Concrètement, l’appareil photo du Galaxy S10e est bon. Dans des conditions de luminosité optimales le piqué est excellent, et les couleurs équilibrées. On note toujours la petite touche Samsung  (couleurs légèrement saturées) sur certains clichés, notamment en présence de rouge et de jaune. Samsung maîtrise toujours autant la gestion du flou d’arrière-plan, notamment sur les photos en macro (nos photos de fleurs). La différence de qualité avec un Galaxy S9 ne saute pas aux yeux, mais le précédent haut de gamme de Samsung était déjà excellent.

La gestion aléatoire des contrejours est le seul reproche que l’on puisse faire au Galaxy S10e. Les sources de lumière en arrière-plan sont souvent surexposées, voire brûlées.

20190314_123256
20190314_122915
20190314_123105
20190314_121635
20190314_122927
20190314_123537
20190314_121541

Les photos prises avec le capteur ultra grand-angle perdent (logiquement) en piqué. Les couleurs, plus vives, perdent de leur naturel.

20190314_123215
20190314_123218
20190314_122600
20190314_122609

Lorsque la lumière se raréfie, le Galaxy S10e s’en tire plutôt bien même s’il n’atteint pas le niveau de la concurrence, notamment du Pixel 3 de Google. Dans ces conditions, le piqué perd en qualité mais on souligne l’excellente gestion des couleurs et des sources de lumière (photo de la lampe).
20190312_214915
20190312_215015

Un mode portrait à revoir

Ne pas intégrer de mode portrait aurait été criminel (non, nous n’exagérons rien). Malheureusement, il manque de finesse. Bien en deçà de la concurrence, celui du Galaxy S10e peine à dessiner des contours précis et se montre capricieux lorsqu’il s’agit d’ajuster les effets de profondeur de champ. Les différents effets disponibles dans l’interface permettent de camoufler cela.

20190314_121856

Le mode autoportrait (avec le capteur frontal) ne fait pas mieux. Les contours et les effets de flou manquent de précision. Cela dénote avec la qualité des selfies. Hormis en basse luminosité, les photos sont détaillées et les couleurs très justes. Comme le double capteur principal, la caméra selfie gère mal les contrejours. En basse luminosité, le bruit s’invite à la fête (alors qu’on ne l’a pas convié).


20190314_123337
20190312_214706

Bonne nouvelle : une mise à jour future peut corriger les algorithmes de traitement et améliorer la qualité générale de l’appareil photo. Samsung, si tu nous regardes.

test samsung galaxy s10e appareil photo

Une excellente caméra vidéo… en Full HD

Bien qu’il puisse filmer en 4K à 60fps, le Galaxy S10e pèche en matière de stabilisation. C’est frustrant tant la qualité d’image est appréciable. Le smartphone est en revanche bluffant en Full HD. La stabilisation optique n’atteint pas le niveau du Galaxy S10+, mais ravira les vidéastes en herbe.

Notre avis sur le Galaxy S10e

Oui, le Galaxy S10e est un excellent smartphone. Oui, il nous fait littéralement craquer sur bien des aspects. Compact, élégant, et puissant, il brille notamment par sa nouvelle interface et sa qualité audio. Nous pourrions vous conseiller de vous jeter les yeux fermés sur le Galaxy S10e si son prix n’était pas aussi élevé. Malgré toutes ses qualités, le compte n’y est pas tout à fait. L’autonomie est beaucoup trop juste, les finitions ne reflètent pas le savoir-faire de Samsung et l’appareil photo est perfectible. Néanmoins, dans sa catégorie, le Galaxy S10e est imbattable. Même le Google Pixel 3 ne fait pas mieux (sauf en photo). Par rapport à l'ensemble des concurrents, il souffre de la comparaison avec les constructeurs chinois. Si ce n’est son interface léchée, le petit dernier de Samsung n’a rien de plus qu’un Xiaomi Mi 9, vendu 500 euros. On vous conseille donc le Galaxy S10e dans deux cas :

- vous voulez absolument un smartphone compact (aucun concurrent ne fait mieux)
- vous êtes attachés à la marque coréenne, auquel cas nous vous conseillons d’attendre que le prix baisse

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Test du OnePlus 7 Pro : OnePlus atteint les sommets

OnePlus lance le OnePlus 7 Pro, un smartphone truffé de technologies dernier cri. La marque qui monte souhaite rivaliser avec les ténors du marché ultra-premium que sont Samsung ou Apple. Objectif atteint ? Nous l’avons testé.

Test du P Smart Plus 2019 : la valeur sûre de Huawei à moins de 300 euros

Huawei lance le P Smart Plus 2019, une version revue et corrigée de son smartphone à succès lancé en 2018. Le constructeur adopte l’encoche « goutte d’eau » et le triple capteur photo. Suffisant pour rivaliser avec les ténors de ce segment ? Réponse dans notre test complet !

Test du Honor 20 Lite : le principal, c’est l’essentiel

Quelques semaines avant le lancement de son Honor 20, le constructeur chinois, désormais numéro 5 mondial, lance le Honor 20 Lite. Cette version allégée aux saveurs d’apéritif réunit les standards de 2019 pour moins de 300 euros. Nous l’avons testé.

Test du Xiaomi Mi 9 : corps d’athlète, cerveau de génie

Dévoilé en Chine puis annoncé pour l’Europe à Barcelone, le Xiaomi Mi 9 est le premier smartphone équipé du processeur Snapdragon 855. Mais sa puissance est-elle son seul atout ? Nous l’avons testé pendant plusieurs jours. Voici notre verdict.

Test du Galaxy S10 de Samsung : for me, formidable

Pour les 10 ans de la gamme Galaxy, Samsung a lancé quatre smartphone : le Galaxy Fold, son modèle pliable, le Galaxy S10en, le S10 et le S10 Plus. Nous avons testé le Galaxy S10 pendant plusieurs jours, découvrez toutes nos impressions.

Test du Xperia 10 Plus : quand Sony fait son cinéma

En 2019, Sony a choisi de se démarquer. Le japonais lance trois nouveaux smartphones équipés d’un écran 21:9, le format utilisé au cinéma. Nous avons testé le Xperia 10 Plus, son modèle milieu de gamme. Découvrez nos impressions.

Test Xiaomi Redmi Note 7 : du haut niveau pour 200euros

Quelques jours après le MWC de Barcelone et l’annonce du Xiaomi Mi 9, le constructeur chinois a remis le couvert. Avec le Redmi Note 7, la marque s’attaque au marché d’entrée de gamme. Commercialisé à 199 euros, le dernier né…

Test du Meizu 16th : le retour inattendu !

Pour fêter son retour en France, Meizu lance le Meizu 16th. Derrière ce nom se cache un condensé de technologie pour un prix abordable. Découvrez notre test complet du Meizu 16th.

Test du Nokia 8.1 : le petit prince du milieu de gamme

Après une année 2018 réussie, Nokia attaque 2019 avec un Nokia 8.1 prometteur. Annoncé comme la référence photo de la marque, ce nouveau modèle a bien d’autres atouts dans son jeu. Nous avons eu l’occasion de l’utiliser pendant quelques jours. Découvrez notre test complet !

Test du Honor View 20 : petit trou, grand smartphone !

Honor a lancé le 22 janvier 2019 le Honor View 20. Il est l’un des premiers smartphones dotés d’un écran à trou. Mais il a bien d’autres atouts à faire valoir. Nous l’avons testé en avant-première. Voici nos impressions.

Test du Xiaomi Mi 8 Lite : entre gâchis et frustration

Après les Xiaomi Mi 8 et Mi 8 Pro, le constructeur chinois lance son Mi 8 Lite. Comme son nom l’indique, ce modèle sorti fin 2018 est une version allégée des deux haut de gamme. Commercialisé à 270 euros, il est un concurrent direct…