Les Galaxy S20 européens se déchargent jusqu’à 35% plus vite que les versions américaines

Maj. le 25 mars 2020 à 9 h 50 min

Les Galaxy S20, S20+ et S20 Ultra avec Exynos 990 se déchargent beaucoup plus vite que leurs variantes américaines équipées d’un SoC Snapdragon 865. Des tests d’endurance ont mis en évidence des écarts importants entre les deux variantes pour tous les modèles testés. La différence va jusqu’à 35% pour le Galaxy S20 Ultra avec un taux de rafraîchissement fixé à 120 Hz.

Galaxy S20 Ultra

Les Galaxy S20 européens sont-ils moins autonomes que leurs variantes américaines ? La réponse est oui à en croire les résultats d’une série de tests effectués par le site AnandTech, de quoi relancer un vieux débat sur les inégalités entre les smartphones de Samsung en matière d’autonomie, selon qu’ils soient équipés d’un SoC Exynos ou Snapdragon. C’était notamment le cas pour le Galaxy S9 avec Exynos 9810 dont l’endurance était largement inférieure à celle de la version Snapdragon 845.

L’année dernière, Samsung a réussi à réduire l’écart entre les deux variantes pour la série Galaxy S10 mais le fossé s’est de nouveau créé en 2020. AnandTech part d’abord sur une note positive : le taux de rafraîchissement 120 Hz est l’une caractéristique phares des Galaxy S2, S20+ et S20 Ultra qui leur apporte une fluidité et une expérience inégalée à l’heure actuelle.

Mais cela a un prix. L’autonomie du Galaxy S20 se trouve nettement réduite, d’autant plus qu’aucune fonctionnalité ne permet d’adapter automatiquement la fréquence de rafraîchissement en fonction du contenu de l’écran contrairement au OnePlus 7T Pro qui passe automatiquement de 90 Hz à 60 Hz quand c’est nécessaire pour ménager l’autonomie de la batterie.

Galaxy S20 : les versions Exynos 990 sont moins autonomes

Ce sont les versions équipées avec la puce Exynos 990 qui sont largement distancées par leurs équivalents Snapdragon 865 en termes d’autonomies. Les Galaxy S20+ et S20 Ultra ont été soumis à trois tests différents : le premier en mode avion avec écran éteint, le second pour la navigation web en WiFi et enfin un troisième test effectué avec le Becnhmark  PCMark 2.0.

En mode navigation web, le Galaxy S20 Ultra Snapdragon 865 a tenu jusqu’à 14,05 heures avec l’écran bloqué sur un taux de rafraîchissement de 60 Hz, contre 12,28 heures pour la variante Exynos 990, soit une différence de près de deux heures ou de 14%. À 120 Hz, l’endurance a été de 11,33 heures pour le premier et de 10,18 heures pour le second, soit une différence de 11%.

L’écart monte jusqu’à 35% avec le résultat des Benchmarks. Alors que le Galaxy S20 Ultra S865 a réussi à tenir 10,28 heures à 120 Hz, sa variante Exynos 990 n’a résisté que 7,38 heures. Ces différences montrent clairement que les nouveaux flagships de Samsung ne sont pas logés à la même enseigne selon les versions américaines et européennes. D’importants écarts sont également constatés avec les différents résultats du Galaxy S20+, comme vous pouvez le voir sur les images ci-dessous.

Source : AnandTech



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Galaxy S9 et S9+ : Samsung déploie la mise à jour OneUI 2.1

Samsung a commencé le déploiement de OneUI 2.1 sur les Galaxy S9 et S9+. Il s’agit de la dernière mise à jour de fonctionnalités que recevront les deux modèles avant d’être limités aux correctifs de sécurité. OneUI 2.1 est d’ailleurs…