Samsung Galaxy S20 Ultra

Fraîchement reçu à la rédaction, le S20 Ultra n’a pas fait l’unanimité. Certains l’ont adoré parce que « ça doit être génial de regarder Netflix sur un tel écran », ou « de prendre des photos avec un tel capteur », quand d’autres ont immédiatement émis des réserves quant à sa taille et son imposant module photo à l’arrière. Histoire d’en avoir le cœur, nous nous sommes empressés d’effectuer une première batterie de tests sur le S20 Ultra, puis nous avons mis à jour ce même article au fil de nos découvertes (et parfois déconvenues). Voilà par conséquent un aperçu complet du nouveau smartphone « ultra premium » de Samsung.

Photo de galaxy-s20

Galaxy S20

Meilleurs prix

  • cdiscount 809.00 € Voir cdiscount
  • boulanger 909.00 € Voir boulanger
  • rue-du-commerce 909.00 € Voir rue-du-commerce
  • amazon 909.00 € Voir amazon
  • fnac 1,009.00 € Voir fnac
Ces prix ont été actualisés le 07/07/2020 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.
Photo de galaxy-s20

Galaxy S20+

Meilleurs prix

  • cdiscount 909.00 € Voir cdiscount
  • boulanger 1,009.00 € Voir boulanger
  • fnac 1,009.00 € Voir fnac
  • rue-du-commerce 1,009.00 € Voir rue-du-commerce
  • amazon 1,009.00 € Voir amazon
Ces prix ont été actualisés le 07/07/2020 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.
Photo de galaxy-s20-ultra

Galaxy S20 Ultra

Meilleurs prix

  • cdiscount 1,259.00 € Voir cdiscount
  • boulanger 1,359.00 € Voir boulanger
  • fnac 1,359.00 € Voir fnac
  • rue-du-commerce 1,359.00 € Voir rue-du-commerce
Ces prix ont été actualisés le 07/07/2020 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.

En ce début d’année 2020, Samsung lance pas moins de 3 nouveaux smartphones dans la gamme Galaxy S. Sans réelle surprise, on y trouve un Galaxy S20, digne successeur du S10 sorti l’an passé, un Galaxy S20+ qui remplace très logiquement le S10+… Mais c’est surtout le petit nouveau, le Galaxy S20 Ultra, un modèle très grand et très haut de gamme, qui attire vraiment l’attention. Jamais Samsung n’avait encore produit un tel appareil dans la gamme S, ni affiché un tel prix. Il s’agit de l’appareil sur lequel nous nous sommes rués dès que nous avons reçu les 3 nouveaux S20, celui qui fait tant parler de lui pour son module photo hors norme à l’arrière. Et c’est donc le S20 Ultra que nous allons tester ici. Mais rassurez-vous, vous pouvez aussi retrouver le test du Galaxy S20+ dans cet article et le test du Galaxy S20 dans cet autre article.

Notre prise en main en vidéo des Galaxy S20, S20+ et S20 Ultra

Fiche technique du Galaxy S20 Ultra

 Galaxy S20 Ultra
Dimensions166,9 x 76 x 8,8 mm
Poids220 grammes
Ecran6,9 pouces Infinity-O AMOLED 20:9
3200x1440 pixels (511 ppi)
120 Hz
WQHD+
HDR10+
ChipsetExynos 990 (7nm)
OSAndroid 10 + One UI 2.0
RAM12/16 Go (LPDDR5)
Stockage128/512 Go
microSDOui (jusqu'à 1,5 To)
Capteur principal108 MP / 0,8 µm / f/1,8 / OIS
48 MP Telephoto / 0,8 µm / f/3,5 / OIS
12 MP Ultra grand angle / 1,4 µm / f/2,2
Capteur ToF "DepthVision"
"Space Zoom"
Zoom "hybride optique" 10x
Zoom numérique "Super Resolution" 100x
Capteur secondaire40 MP / 0,7 µm (10 MP = 1,4 µm) / f/2.2
Batterie5000 mAh (Fast Wireless Charging 2.0, Wireless PowerShare)
5GOui
BiométrieScanner d’empreinte ultrasonique sous l'écran
Résistance à l'eauIP 68

Une taille encore inédite pour un Galaxy

Parlons pour commencer de l’un des points les plus « sensibles » de ce nouveau modèle : avec son écran de 6,9″, le Galaxy S20 Ultra est un smartphone de grande taille. De très grande taille, même. Rarement nous avons eu entre les mains un appareil offrant de telles dimensions : 16,69 x 7,6 x 0,88 cm. D’autant que ces dimensions ne prennent pas en considération la hauteur du capteur photo arrière, lequel mesure près de 0,25 cm. En réalité, on se retrouve donc avec un appareil épais de plus d’un centimètre.Cette taille est-elle réellement gênante : certes, tout dépendra des goûts et des usages de chacun. Pour notre part, nous avons trouvé l’appareil relativement encombrant au quotidien.

Samsung Galaxy S20 Ultra
Le Galaxy S20+ à gauche et le S20 Ultra à droite

Certes, il n’adopte ni la taille ni l’encombrement d’une tablette, même s’il se rapproche quand même beaucoup des petites tablettes de 7″. Si vous avez tendance à prendre régulièrement les transports en commun, vous serez contraint de faire régulièrement appel au mode à une main (mais c’était déjà le cas sur les Note 10+ et S10+, à moins d’avoir de très grandes mains). Et sauf si vous avez d’énormes poches, l’appareil a tendance à dépasser de celle à l’avant du pantalon. L’avantage, c’est que vous le perdrez difficilement au fin fond de votre sac ou que vous le retrouverez immédiatement s’il vient à se coincer entre les deux coussins du canapé. Bref…

Une question de design

Au dos du smartphone, on trouve un bloc noir dédié à la prise de vue, bloc situé en haut à gauche de l’appareil. Ce module mesure 3,25 x 4,65 cm pour 0,25 cm d’épaisseur, comme évoqué précédemment. Inutile de vous cacher à quel point il est volumineux, donc. Posé sur une surface plane, le téléphone est un peu bancal sur sa partie haute, ce qui ne rend pas son utilisation des plus confortables sur un bureau, par exemple. Mais c’est pour la bonne cause, puisque Samsung a énormément travaillé sur la partie photo en développant ce modèle de S20. On y trouve donc un capteur capable de zoomer en 100x, sur lequel nous allons très vite revenir. Le reste de la partie arrière de l’appareil est agréable au toucher et plutôt classieuse, le modèle que nous avons reçu pour test profitant d’un effet gris-miroir des plus réussis.

Comme tout Galaxy S qui se respecte (à l’exception du S10e sorti l’an passé), le S20 Ultra profite de bords incurvés à l’arrière comme à l’avant. Mais à cause de sa grande taille, l’inclinaison de ces bords semble inférieure à celle des S20 S20+, alors qu’elle est identique en tous points. En clair, les bords de l’écran du S20 Ultra paraissent moins incurvés que ceux des autres modèles (mais ce n’est qu’une impression), ce qui renforce le côté « mastodonte » de l’appareil. D’autant qu’il pèse son poids, avec ses 222 grammes sur la balance.

Les pourtours du S20 Ultra profitent également d’un petit effet miroir, mais restent quant à eux très classiques. Sur le côté droit, on dispose des deux traditionnels boutons de réglage du volume, ainsi que de celui dédié à la mise sous tension. En maintenant la pression sur celui-ci, on peut appeler Bixby, l’assistant vocal signé Samsung. On notera que le constructeur coréen semble avoir définitivement tiré un trait sur le bouton dédié exclusivement à ce même assistant vocal et précédemment situé sur le côté gauche de l’appareil (mais qui l’utilise réellement ? Les discussions sont ouvertes en bas de cet article, vous pouvez y aller).

On profite, sur le bord haut de l’appareil, du logement destiné à accueillir les cartes SIM et microSD, et sur le bord bas du port USB-C ainsi que du haut-parleur. Mais où est donc passée la prise jack ? Il n’y en a tout simplement pas. Après avoir résisté des années face aux concurrents qui ont tous plus ou moins fini par la supprimer sur leur flagship, Samsung a finalement cédé. Pour écouter votre musique, il faudra désormais soit passer par des écouteurs ou un casque sans fil, soit se tourner du côté du port USB-C et d’un adaptateur (non fourni).

En façade, l’unique capteur photo est logé dans un tout petit poinçon semblable à celui du Galaxy A51. Ce petit « trou » situé au milieu de l’écran se fait vite oublier et permet de profiter d’une plus grande surface d’affichage. Pour déverrouiller l’appareil, à l’instar des S10 et S10+ sortis l’année dernière, on a le choix : faire appel au code PIN, au schéma, à la reconnaissance faciale ou au capteur sonique d’empreinte digitale situé sous l’écran. Rien ne change sur ce dernier point, il s’agit toujours de la même technologie, rapide et efficace.

Des performances inattendues

Côté capacités d’affichage, le S20 Ultra profite d’une même définition que les autres modèles de la gamme, à savoir du 3200 x 1440 pixels sur une dalle AMOLED 20:9. L’affichage est superbe, les niveaux de contraste et de luminosité parfaitement maitrisés par le constructeur. L’écran de 6,9″ permet de bénéficier d’une remarquable expérience cinématographique : regarder un film ou une série TV sur le Galaxy S20 Ultra est sans égal, c’est l’un des points forts de ce smartphone. Autre atout concernant l’affichage, et il est de taille : on profite d’une vitesse de rafraîchissement en 120 Hz. Cette fonctionnalité est réservée à la définition la plus basse (1600 x 720) ou celle intermédiaire (2400 x 1080). Elle n’est pas non plus activée par défaut. Pour en profiter, il convient de se rendre dans les fonctions Paramètres > Écran > Fluidité des mouvements de l’appareil.

Depuis plus de 2 ans, les constructeurs de mobiles nous vantent les mérites des bienfaits d’une fréquence de rafraîchissement plus élevée qu’il est de coutume de trouver sur nos smartphones, en 60 Hz. OnePlus en a fait son cheval de bataille à l’occasion de la sortie de son OnePlus 7 Pro et de ses OnePlus 7T et 7T Pro, lesquels profitent d’une vitesse en 90 Hz. De leur côté, des constructeurs comme Motorola, Asus et bien entendu franchissent un cap supplémentaire et proposent quant eux une fréquence en 120 Hz. Mais est-ce vraiment efficace pour autant ? La réponse est plutôt positive. Nous avons soumis l’appareil à 3 personnes, en prenant en élément de comparaison un smartphone en 60 Hz. Sans fondamentalement changer la donne, toutes ont trouvé que le défilement d’une page était quand même plus fluide. En revanche, et selon nos premiers benchs, l’autonomie s’en ressent : le 120 Hz consomme davantage que le 60 Hz. On y perd ainsi près de 3 heures de longévité sur les deux jours d’autonomie que nous avons constatée. Pour nos différents tests, nous avons donc préféré revenir au 60 Hz et de laisser les paramètres d’affichage par défaut.

Au niveau du SoC, on a droit à un processeur maison, un Exynos 990 gravé en 7nm, lequel a été dévoilé en octobre dernier par Samsung. Notez que ce choix de processeur concerne surtout l’Europe, la plupart des autres régions du monde bénéficiant quant à elles d’un Snapdragon 865. On continue à espérer que le fabricant sud-coréen arrêtera un jour cette distinction incompréhensible et que tous les marchés mondiaux bénéficieront d’un seul et même processeur, un Snapdragon en l’occurrence. Néanmoins, cela n'empêche pas le S20 Ultra d’être taillé pour l’avenir, puisqu’il est d’ores et déjà compatible 5G. Il s’agit d’ailleurs du seul modèle de la gamme S20 à n’être commercialisé qu’en version 5G, les autres appareils (S20 et S20+) étant vendus avec un chipset tantôt 4G, tantôt 5G.

Alors, que dire des benchmarks que nous avons effectués à l’aide de cet Exynos 990 (captures ci-dessus et ci-dessous) ? Quelle que soit l’application utilisée, les tests montrent un SoC qui tient la cadence. L’Exynos se révèle plus puissant qu’un Snapdragon 855 ou un Snadragon 855+, ce qui est plutôt une bonne chose. Ses performances sont même meilleures que celles du Kirin 990 de Huawei, lequel équipe notamment le Mate 30 Pro que nous avions testé dès sa mise sur le marché français. En revanche, et au vu des premiers benchmarks qui ont été diffusés sur la Toile, le processeur de Samsung est un chouïa moins performant que le tout nouveau Snapdragon 865. Rien de réellement étonnant à celui, c’est la même chose chaque année. Ce qui ne nous a pas empêchés de jouer aux titres les plus gourmands sur Android, même en poussant comme il se doit le niveau de détail. Le processeur tient le choc, c’est indéniable.

En termes de capacités, l’appareil bénéficie de 12 Go de RAM et de 128 Go d’espace de stockage. Si l’on se sent à l’aise avec une telle capacité de mémoire vive, on aurait quand même préféré que Samsung se montre un peu plus généreux quant au stockage. Certes, il y a toujours moyen de rajouter une carte microSD et d’augmenter d’un 1 To l’espace du smartphone. Mais il est un peu dommage que l’appareil soit finalement cantonné à la même capacité que celle du S20 ou du S20+, alors que le S20 Ultra est sensé représenté le modèle le plus premium de la gamme.

Côté longévité, on profite d’une surpuissante batterie de 5000 mAh. En théorie, celle-ci devrait offrir une autonomie d’utilisation intensive d’au moins 2 jours, et ce, sans sourciller. Si la batterie permet de tenir un peu plus longtemps qu’avec un S20 ou un S20+, qui s’avèrent finalement vraiment trop léger en matière d’autonomie, on reste encore une fois un peu déçu par la gestion de Samsung. Comme à l’accoutumée, nous avons réalisé ces tests en prenant un usage-type : 1 heure de lecture vidéo streamée en Wi-Fi par jour, 1 heure de lecture audio streamée en data, 1 heure d’appel téléphonique, 1 heure de jeu, 1 heure d’utilisation du GPS (en voiture, en ville dans le Val-de-Marne et sur les petites routes départementales de la Seine-et-Marne). Et bien évidemment, nous usons et abusons de la consultation Web, des réseaux sociaux, de la messagerie, etc. Nous avons tout d’abord réalisé ces tests en 120 Hz pour constater que l’appareil tenait difficilement plus de 24 heures. En basculant en 60 Hz, nous avons constaté une bien meilleure longévité : dans les mêmes conditions de test, nous avons gagné près de 3 heures d’utilisation. C’est bien, mais on était en droit d’en attendre davantage de la part d’un smartphone à plus de 1300 €.

Une qualité audio correcte, mais…

La restitution audio sans écouteur est satisfaisante, même si on pourra reprocher au S20 Ultra un son parfois un peu étouffé. Rien de vraiment gênant, l’ensemble est parfaitement audible. En revanche, ne poussez pas le volume à son maximum : non pas que l’appareil sature, mais les aigus en deviennent trop prononcées. Si l’on reproche souvent aux smartphones de manquer de basses, c’est d’autant plus vrai avec le S20 Ultra. Et même lorsque l’on y connecte un casque, on fait encore face à un petit manque de basses. Là encore, rien de réellement rédhibitoire, même si nous avions espéré que le problème serait résolu lors d’une mise à jour du firmware.

Une partie photo excellente, mais perfectible

Alors, que valent les performances ce S20 Ultra en matière de photo ? Il convient tout d’abord de rappeler que l’appareil dispose de 4 capteurs à l’arrière : on y trouve un module de 108 MP (0,8 µm, f/1,8), un autre de 48 MP (telephot, 0,8 µm,  f/3,5) et un dernier de 12 MP pour la partie ultra grand angle (1,4 µm, f/2,2). Vient également s’adjoindre à tout ce petit monde une caméra temps de vol (ToF).

Nous avons éprouvé ces différents capteurs photo dans diverses conditions, par beau temps comme par temps maussade ou par temps de pluie. Quelles que soient les conditions, le grain qui en  résulte sur la photo est relativement faible (ce qui est une très bonne chose). Chaque cliché est net et précise, Samsung ne déroge en rien à la qualité à laquelle il nous a habitués depuis au moins 2 générations de smartphone. En revanche, et là encore on espère qu’il s’agit d’un problème de firmware, les couleurs ne sont pas toujours fidèles à la réalité. En laissant tous les réglages par défaut, un ciel dégagé, mais un peu grisâtre, ressortira bleu, vraiment très bleu, comme le démontrent les clichés ci-dessous. Des couleurs un peu trop vives, un contraste élevé… Nous avons souvent été confrontés au problème, même s’il n’apparaît systématiquement.

Il est possible de basculer à tout moment du capteur de 48 à 108 MP, le réglage se faisant depuis le menu latéral, là où l’on trouve aussi les icônes 3:4, 9:16, 1:1, etc. Il en résulte bien évidemment des clichés aux dimensions plus conséquentes : on passe d’une définition classique de 4000 x 3000 pixels à du 12 000 x 9 000 pixels. Le poids d’une image s’en ressent également. Là une image JPEG en 48 MP pèse dans les 4 Mo, celle en 108 MP fait plus de 25 Mo. Une donnée qu’il faudra prendre en considération si vous êtes du genre à tout stocker sur le Cloud. Les clichés en sont-ils plus réussis pour autant ? La réponse est clairement positive. Le 108 MP vous permettra de zoomer plus aisément dans vos photos sans avoir à les retravailler par la suite sous Photoshop.

L’appareil propose par ailleurs un zoom hybride optique en 10x et un mode numérique pouvant aller jusqu’au 100x. Et là, il y a de quoi être vraiment bluffé. Il s’agit sans aucun doute de l’un des principaux de cet appareil : la qualité d’un cliché en 10x reste pleinement exploitable. Le capteur du smartphone fait son travail avec merveille, la photo ne souffrant d’aucun effet de flou ou de bouillie de pixels.

Samsung Galaxy S20 Ultra
Un exemple de cliché réalisé à l’aide du zoom en 10x : malgré le traitement numérique, la qualité reste très correcte.

Au-delà du 10x, les choses se gâtent néanmoins, comme on pouvait s’y attendre. le traitement numérique ne parvient pas à pallier l’absence d’un capteur optique et en poussant le zoom à son maximum, en 100x, le sujet en devient difficilement reconnaissable, comme le montrent les clichés ci-dessous :

En faible luminosité, le S20 Ultra propose également d’excellentes photos à condition de recourir au mode nuit. L’ennui, c’est que celui-ci n’est pas vraiment des plus rapides. En fonction de la luminosité ambiante détectée par l’appareil, la prise de vue peut durer 8 ou… 30 secondes ! C’est long. Certes, il est possible de se passer de ce mode et d’obtenir malgré une qualité de photo satisfaisante, mais un certain flou s’en fait ressentir. Bref, le mode en faible luminosité fonctionne à merveille et offre un niveau colorimétrique meilleur que celui d’un Huawei P30 Pro, mais il faut se montrer extrêmement patient.

Samsung Galaxy S20 Ultra Mode Nuit
À gauche, un cliché en pleine lumière. Au centre, la même photo en très faible luminosité avec le mode nuit activé. À droite, le cliché en très faible luminosité sans activation du mode nuit.

Le mode portrait de l’appareil se révèle quant à lui à la hauteur : le sujet est parfaitement détouré, seules quelques petites mèches de cheveux n’étant pas détecté par l’algorithme de Samsung. Là encore, Samsung ne dévie pas d’un pouce par rapport à la qualité photo à laquelle le fabricant sud-coréen nous a habitués.

Samsung Galaxy S20 Ultra

Enfin, l’une des grosses nouveautés de l’appareil est d’offrir une captation en 8K. Comme à l’occasion de notre toute première prise en main, le smartphone n’offre aucune stabilisation dans ce mode de captation, ce qui provoque de nombreux soubresauts sur la vidéo lors d’un travelling.

Prix et disponibilité

Le Galaxy S20 Ultra, tout comme les S20 et S20+, est d’ores et déjà disponible depuis le 13 mars 2020 . Deux coloris sont par ailleurs envisageables : gris (notre modèle de test) ou noir.

Samsung Galaxy S20 Ultra

Mais s’il est un point sur lequel nous ne nous sommes pas encore attardés, c’est bien le tarif de l’appareil. Dans son édition en 12 Go de RAM et 128 Go de stockage, l’appareil s’affiche au prix de… 1359 euros ! Notez par ailleurs que Samsung prévoit aussi de commercialiser en France une édition en 16 Go / 512 Go, mais que le tarif de celle-ci n’a pas encore été déterminé.

Samsung Galaxy S20 Ultra

Alors oui, le S20 Ultra est un smartphone onéreux. Il est encore plus cher qu’un Galaxy Note10+ équipé de 512 Go de stockage. Il est même le plus cher de tous les téléphones actuellement commercialisés par Samsung, à l’exception des Fold et Z Flip, lesquels ne concourent pas dans la même catégorie et sont de toute façon davantage des téléphones d’exception ou des « preuves » de concept, c’est selon.

Samsung Galaxy S20 Ultra

 

Photo de galaxy-s20

Galaxy S20

Meilleurs prix

  • cdiscount 809.00 € Voir cdiscount
  • boulanger 909.00 € Voir boulanger
  • rue-du-commerce 909.00 € Voir rue-du-commerce
  • amazon 909.00 € Voir amazon
  • fnac 1,009.00 € Voir fnac
Ces prix ont été actualisés le 07/07/2020 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.
Photo de galaxy-s20

Galaxy S20+

Meilleurs prix

  • cdiscount 909.00 € Voir cdiscount
  • boulanger 1,009.00 € Voir boulanger
  • fnac 1,009.00 € Voir fnac
  • rue-du-commerce 1,009.00 € Voir rue-du-commerce
  • amazon 1,009.00 € Voir amazon
Ces prix ont été actualisés le 07/07/2020 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.
Photo de galaxy-s20-ultra

Galaxy S20 Ultra

Meilleurs prix

  • cdiscount 1,259.00 € Voir cdiscount
  • boulanger 1,359.00 € Voir boulanger
  • fnac 1,359.00 € Voir fnac
  • rue-du-commerce 1,359.00 € Voir rue-du-commerce
Ces prix ont été actualisés le 07/07/2020 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.


Notre avis sur le test du Galaxy S20 Ultra

Avec son Galaxy S20 Ultra, Samsung tente un pari insensé : proposer un smartphone aux dimensions monumentales et doté d'un module photo aux capacités inédites. Certes, le prix risque de faire bondir celles et ceux qui pensent qu'un smartphone ne devrait pas coûter plus de 900 ou 1000 euros. Sa taille et son poids en font également un smartphone hors norme. Mais la qualité de la photo, et notamment du zoom, est au rendez-vous et en vaut la chandelle. A la question de savoir si oui ou non nous adopterions ce smartphone la réponse est : peut-être. Peut-être que s'il avait été un peu moins grand, nous l'aurions adoré.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Test Motorola Edge 5G : Motorola revient à son meilleur niveau

Le Motorola Edge est un smartphone qui se place sur le marché du milieu de gamme « plus ». Il cherche à se différencier de la concurrence grâce à son design tout en sobriété ainsi que grâce son écran (très) incurvé sur…

Test Sony Xperia 1 II : la vraie bonne surprise de l’été

Le Sony Xperia 1 II est, à n’en pas douter, un excellent smartphone qui n’a pas à rougir de la concurrence de Samsung, Xiaomi, Oppo ou Huawei. Doté d’un écran hors du commun, d’une excellente plate-forme technique et d’une prise…