Maj. le 6 février 2020 à 11 h 09 min

Tesla poursuit sa folle ascension en bourse : le groupe automobile est désormais avec 159 milliards de dollars la deuxième capitalisation de l’industrie derrière Toyota et devant PSA, Peugeot, Renault, General Motors, Ford et Fiat… réunis. Certains analystes suggèrent pourtant que l’action Tesla reste encore largement sous-évaluée. 

Usine Tesla
Une usine Tesla « Gigafactory » / Crédits : Tesla

L’année 2020 commence bien pour Tesla : tous les feux sont au vert pour que la firme enchaine désormais les trimestres positifs. Tesla a annoncé des résultats particulièrement bons poussés par le succès de la Model 3. Le constructeur est parvenu à résoudre l’essentiel de ses difficultés de production. Le groupe vient d’ouvrir une nouvelle usine en Chine qui a livré ses premières Model 3 le 30 décembre 2019 et devrait augmenter en capacité pour atteindre 500 000 véhicules par an. Et s’apprête à ouvrir d’autres Gigafactory, dont une en Europe, près de Berlin.

Tous les feux semblent être au vert

En parallèle, Tesla a lancé son très attendu pickup avec un design venu du futur, le Cybertruck. Même si l’on manque de chiffre à ce stade, le niveau des précommandes de ce véhicule est exceptionnel. Bien qu’il faut tout de même souligner que le ticket d’entrée n’est que de 100 dollars/euros – jusqu’à ce qu’on en sache plus – et que donc il faudra voir le nombre de commandes fermes dans quelques mois, une fois que la marque demandera un engagement financier complémentaire à ses clients.

Mais dans ce contexte on comprend pourquoi la firme rassure les investisseurs. Au moment où nous écrivons ces lignes, la capitalisation boursière de Tesla était de 159 milliards de dollars. Ce qui se rapproche dangereusement de la capitalisation du numéro 1 mondial, Toyota Motor Corporation, qui pèse 229,96 milliards de dollars. Mais comme le relève Capital, Tesla est aussi en train de faire de l’ombre à de nombreux groupes.

Car pour trouver une valorisation aussi large que Tesla dans le reste de l’industrie, il faut en effet additionner les capitalisations de PSA, Peugeot-Citroën, Renault, General Motors, Ford et Fiat. D’aucuns pensent que cette folle ascension est le signe d’une bulle ou d’une distorsion de marché. Néanmoins, certains analystes comme Cathie Wood de ARK Invest, citée par Capital, expliquent au contraire que l’action du constructeur américain est « incroyablement sous-évaluée » « la hausse de Tesla n’en est qu’à ses débuts », prédit l’analyste.

Lire également : Tesla – qui sont vraiment les clients de la marque en France ?

Et vous, que pensez-vous des résultats de Tesla ? Partagez votre avis dans les commentaires.

Source : Capital



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Volkswagen confirme la livraison de son ID.3 pour l’été 2020

Lancées en mai 2019, les précommandes de l’ID.3 seront bien honorées à la mi-2020, comme Volkswagen l’avait promis à l’époque. Le constructeur allemand vient en effet de confirmer que ses clients pourront, d’ici quelques mois, prendre le volant de la…