Cybertruck : Elon Musk explique pourquoi sa démo des vitres incassables a tourné au fiasco

Le Cybertruck est très solide mais Elon Musk a complètement raté la démo qui devait pourtant le démontrer. L’entrepreneur explique ce qui s’est passé dans une série de tweets : il aurait mieux valu jeter  des balles en métal sur les vitres en premier, car la démo qui le précède a endommagé une partie (invisible) de la vitre.

Elon Musk Cybertruck Vitre Cassee

Quoi aime ou qu’on déteste, le Cybertruck est sans doute le lancement le plus osé qu’un constructeur automobile se soit permis ces dernières années. On a un design de pickup digne d’un concept car futuriste des années 1980, avec un exosquelette, le tout pour un prix de départ plutôt attractif de 40.000 dollars. Mais outre ce design assez incroyable, ce qu’Elon Musk voulait surtout montrer, c’est que ce pickup se double d’un tank à la solidité éprouvée.

On a donc pu voir l’entrepreneur s’adonner à des démonstrations spectaculaires. Il commence avec une masse qu’il projette contre la portière sans provoquer de dommages visibles. Puis il demande à l’un de ses employés de caillasser les vitres à coup de balle en métal. « Et là… » pour paraphraser la célèbre formule de Groland « c’est le drame » : au premier coup, la balle métallique casse la vitre conducteur sans la traverser.

On sent la gêne s’installer alors qu’Elon Musk demande à son assistant de recommencer sur la vitre arrière, avec le même résultat. Elon Musk a beau briller par son excentricité, il est difficile d’imaginer que la scène n’ait été auparavant répétée plusieurs fois. Si bien que le patron de Tesla devait pas s’attendre du tout à un tel résultat.

Les démos ont été effectuées dans le désordre

Elon Musk est revenu ce weekend sur cette démo ratée en répondant à un internaute. Le twittos Rod Adib explique ainsi dans un message : « je sais quelle est la vraie raison derrière ce bris de glace. C’est ok Elon Musk, mais peut-être que vous auriez dû jeter la balle sur la vitre avant de décider de frapper la porte avec une masse ». Ce à quoi Elon Musk répond : « Yup. L’impact de la masse sur la porte a craquelée la base de la vitre, raison pour laquelle la balle en acier n’a pas rebondi. J’aurais du faire la balle en métal sur la vitre, *puis* la masse sur la porte. La prochaine fois… « .

Malgré cette présentation ratée, le Cybertruck génère pour l’instant beaucoup d’intérêt et de commandes : nous vous le disions ce matin, 146 000 commandes de Cybertruck ont déjà été validées par Tesla.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !