HarmonyOS 2.0, 3.0 : voici les smartphones compatibles et comment rejoindre la bêta

 

Huawei a lancé la première bêta de HarmonyOS 2.0 son alternative à Android en décembre 2020 suivi de HarmonyOS 3.0 en beta fermée en mars 2021. Seule une poignée de modèles de smartphones et tablettes très récents sont pour l'heure compatibles. Le système d'exploitation semble tout faire pour ressembler à Android, jusqu'au niveau du code, vraisemblablement pour ne pas trop perdre de développeurs en route. 

HarmonyOS 2.0

Huawei propose de rejoindre le programme de bêta de HarmonyOS l'alternative au système d'exploitation Android que la firme développe en coulisses depuis des années en version 2.0 et depuis mars en version 3.0 (bêta fermée). La dernière mouture introduit des fonctionnalités de connexion avancées aux autres appareils de la marque. Le but est pour l'instant surtout de séduire les développeurs, sans lesquels l'utilité du système d'exploitation mobile restera limité. Huawei affirme que HarmonyOS 2.0 et 3.0 sont livrés avec “plus de 15 000 API”, ces interfaces de programmation qui facilitent le développement d'applications. Mais aussi une nouvelle suite de développement baptisée Huawei DevCo Studio IDE (en version 2.0 bêta 3).

Et d'emblée on remarque que les développeurs et clients de l'ère Android devraient dans l'ensemble se sentir chez eux dans l'écosystème HarmonyOS (anciennement appelé HongmengOS). Les premières captures via l'émulateur de la suite de développement montrent que le design de HarmonyOS ressemble (pour ne pas dire qu'il est identique) à celui de la surcouche EMUI 11 Android. Et les ressemblances ne sont pas que cosmétiques : les applications sont codées en Java et les structures sont définies dans des fichiers XML, exactement comme sur Android.

HarmonyOS 2.0, 3.0 : voici comment tester le nouveau système d'exploitation avant tout le monde

Selon les dernières infos, le premier smartphone à être vendu directement avec HarmonyOS sera le Huawei P50. Dans les mois et années à venir, un total de 42 smartphones Android lancés par Huawei et Honor pourra migrer vers HarmonyOS. À terme, Huawei proposera aussi son OS à d'autres constructeurs chinois afin de les aider à s'émanciper de Google. Mais dans un premier temps, outre le P50, seule une poignée de terminaux pourront passer au nouveau système d'exploitation :

Nous déconseillons néanmoins, à ce stade, de l'installer. Cette première version n'a en effet d'intérêt que pour les développeurs. Il reste néanmoins encore possible de repasser sur Android/EMUI 11 si vous l'avez installé par erreur ou êtes déçus. Notez néanmoins que l'opération effacera l'ensemble de vos fichiers et de vos réglages. Si cela ne vous fait pas peur, et que vous souhaitez quand même tester le système d'exploitation sur un smartphone dédié à cela, suivez ces étapes :

Vous pouvez également tester le système en cliquant ici pour simplement installer la suite de développement et en utiliser l'émulateur inclus. Notez que toute la documentation est en mandarin. Pour l'heure le code source de HarmonyOS 2.0 et 3.0 n'a pas été rendu public par Huawei. De quoi promettre des heures d'exploration pour les bidouilleurs les plus assidus, avec peut-être à la clé quelques découvertes !



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !