Xiaomi, Oppo, Vivo : les grands constructeurs prêts à quitter Android pour HarmonyOS ?

 

Xiaomi, Oppo et Vivo seraient intéressés par HarmonyOS, le système d'exploitation de Huawei. C'est en tout cas ce qu'affirme un leaker réputé sur Weibo, le principal réseau social chinois.

harmonyOS
Crédits : Huawei

Comme vous le savez, Huawei ambitionne d'offrir une véritable alternative à Android avec HarmonyOS. Pour l'heure, l'OS est toujours en phase de bêta, une bêta qui doit d'ailleurs être déployée sur un plus grand nombre de smartphones Huawei dès le mois de juin 2021. À terme, Huawei compte intégrer HarmonyOS sur plus de 300 millions d'appareils d'ici la fin d'année 2021.

Bien entendu, Huawei pourrait attendre plus facilement cet objectif en déployant HarmonyOS sur les smartphones d'autres constructeurs. Or, d'après des révélations d'un leaker réputé sur le réseau social chinois Weibo, plusieurs constructeurs chinois auraient manifesté de l'intérêt pour l'OS de la firme de Shenzhen.

À lire également : Le Huawei Mate 40 Pro+ peut toujours utiliser les services Google après être passé sur HarmonyOS

Xiaomi, Vivo et Oppo envisagent HarmonyOS en cas de pépin avec Android

Ce serait notamment le cas de Xiaomi, Vivo, Oppo et Meizu qui d'après l'informateur “ont contacté Huawei” pour “adapter l'OS sur leurs appareils”. Nos confrères de TechRadar ont contacté les marques concernées afin d'obtenir leur position officielle sur le sujet. D'après les différentes déclarations obtenues, aucun constructeur précédemment cité ne souhaite migrer définitivement sur HarmonyOS. Néanmoins et si l'on s'amuse à lire entre les lignes, ces marques considèrent HarmonyOS comme une option potentielle, notamment en cas de problème avec leur licence Android.

De quoi apporter assurer davantage la légitimité d'HarmonyOS, qui jusqu'alors manquait cruellement de soutien de la part des autres constructeurs. Or, nous avons désormais la confirmation de l'intérêt de Xiaomi et Oppo, deux des plus importants fabricants chinois, envers le système d'exploitation de Huawei.

Pour rappel, les révélations de ce leaker font écho à une précédente actualité. En effet, nos confrères du site PhoneArena avaient assuré que plusieurs constructeurs chinois avaient approché Huawei pour se renseigner sur HarmonyOS. Peu de temps avant la parution de cet article, Huawei avait annoncé qu'il comptait proposer HarmonyOS à tous les constructeurs de smartphones intéressés, désireux de s'émanciper de Google et Android. Cet appel a visiblement eu de l'écho auprès des fabricants chinois, probablement inquiets d'être à leur tour mis sur liste noire et de perdre la jouissance de leur licence Android comme ce fut le cas pour Huawei.

Source : TechRadar



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !