OnePlus s’intéresse de près à HarmonyOS, le système d’exploitation de Huawei

 

On sait que Pete Lau, l'un des fondateurs de OnePlus admire Huawei. La firme sanctionnée par les Etats-Unis vient d'annoncer que HarmonyOS son alternative au système d'exploitation Android serait disponible sur les smartphones d'autres constructeurs. Pete Lau fait partie des dirigeants chinois qui ont repris l'info sur leur compte Weibo. 

OnePlus 9 Pro

Vous le savez, Huawei va commencer à pousser la version stable de HarmonyOS, son alternative à Android, dès le 2 juin. Une conférence a été annoncée pour l'occasion. Huawei espère une adoption la plus large possible de son système d'exploitation, avec l'objectif d'atteindre 300 millions d'installations d'ici la fin de l'année. Forcément, les premiers smartphones à proposer HarmonyOS seront les smartphones Huawei qui faisaient déjà partie de la bêta HarmonyOS 2.0.

Mais récemment on a aussi appris que d'autres constructeurs pourraient utiliser HarmonyOS. Après tout, Huawei a tout intérêt à ce que son écosystème soit adopté par d'autres constructeurs pour lui donner plus de poids. Xiaomi, Oppo et Vivo ont déjà suggéré un fort intérêt. Or, plusieurs choses nous ramènent également à OnePlus.

OnePlus approuve l'arrivée de HarmonyOS chez d'autres constructeurs

D'abord, comme Oppo, OnePlus est une marque du groupe BBK. Du coup ce qui intéresse Oppo a des chances d'intéresser OnePlus. Ensuite, le fondateur de OnePlus Pete Lau fait partie des rares dirigeants chinois à avoir repris un post Weibo parlant de la disponibilité de HarmonyOS chez d'autres constructeurs. Bien sûr, en soit, tout cela ne constitue aucune annonce, ou confirmation.

Mais tout semble indiquer que OnePlus n'a rien contre l'arrivée de HarmonyOS dans ses smartphones. Reste à savoir lesquels et pour quels marchés. Pour l'heure, en effet, il semble que HarmonyOS sera surtout proposé en Chine. Même si la situation s'améliore doucement, les services et applications que Huawei a incluses avec HarmonyOS ont trop d'omissions par rapport aux équivalents de l'écosystème Android auquel les européens par exemple sont habitués.

Lire également : HarmonyOS 2.0, 3.0 – voici les smartphones compatibles et comment rejoindre la bêta

L'application App Gallery, par exemple, qui sert d'alternative au Play Store, manque de certaines applications basiques comme Facebook ou WhatsApp. Il y a donc fort à parier que les marques tierces qui décident d'utiliser HarmonyOS ne proposeront le système d'exploitation que dans certains pays comme la Chine, et continueront de vendre des smartphones Android dans le reste du monde.

Source : Huawei Central



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !