Bitcoin : les investisseurs sont “comme des joueurs de casino”

 

Les investisseurs qui misent sur le bitcoin sont comparés à des joueurs de poker par Valérie Lemaigre, directrice et économiste en chef de la Banque cantonale de Genève. D'après elle, la cryptomonnaie n'a pas de valeur d'échange et attire des personnes sans expérience de la spéculation qui contribuent à faire gonfler la bulle. Elle croit par contre dans le potentiel de la blockchain.

bitcoin

Investir dans le bitcoin est dangereux, affirme Valérie Lemaigre, directrice et économiste en chef de la Banque cantonale de Genève (BCGE). Ceux qui investissent dans la cryptomonnaie présentent selon elle les mêmes symptômes d'addiction que les joueurs de casino. “Par nature, on peut tout gagner et tout perdre à la fois. Il est par ailleurs énergivore et anonyme, non régulé dans un monde de plus de transparence. Il a ce côté interdit et grisant du casino. L'habilité sera d'en sortir le premier”, estime-t-elle auprès du média Le Temps.

Investir dans le bitcoin, une addiction proche de celle du casino ?

Elle rejoint ainsi l'avis de nombreux financiers et économistes. D'après Andrew Bailey, PDG de la Financial Conduct Authority, les investisseurs « doivent se préparer à perdre tout leur argent ». Même son de cloche chez Michael Dudas, un analyste de Wall Street, pour qui le bitcoin risque de fortement décevoir les attentes de ceux qui ont parié dessus à cause de la bulle spéculative qui l'entoure.

“C’est un produit financier de pure spéculation qui n’est ni une devise, ni un actif avec une valeur d’échange de sous-jacent”, déclare Lemaigre, qui alarme sur le fait que de nombreuses personnes “qui n’ont sans doute pas encore eu l’expérience de la spéculation” se soient lancé dans un tel investissement. Le bitcoin permet difficilement d'acheter des biens et services à cause de sa volatilité et des frais de transaction. Steam, la plateforme de jeux vidéo de Valve, n'accepte plus la cryptomonnaie comme moyen de paiement.

Par contre, la directrice de la BCGE croit dur comme fer en l'avenir de la blockchain, “qui demande du développement pour des applications plus pragmatiques et productives [que le bitcoin]”. Elle invite d'ailleurs les investisseurs intéressés à plutôt se tourner vers les “sociétés qui développent le concept et ses applications productives, dans la finance, par exemple”. Alors, faut-il investir dans le bitcoin ?



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
bitcoin
Bitcoin : le cours chute lourdement sans effacer les gains de 2020

Le Bitcoin a connu une lourde chute ce lundi, passant d’un maximum de 34.135 euros le 8 janvier à un minimum de 22.500 euros dans les premiers échanges lundi. Depuis le cours très volatile de la cryptomonnaie s’est stabilisé autour…

bitcoin 40 000 dollars cours
Le Bitcoin passe la barre des 40 000 dollars, un record

Le Bitcoin enchaîne les records. La mère des cryptommonaies vient de franchir la barre des 40 000 dollars. En l’espace de quelques semaines, la valeur du BTC a plus que triplé. Après le crash de mars 2020, le Bitcoin profite…

record bitcoin anniversaire
Bitcoin : le cours dépasse les 30 000 dollars, du jamais vu !

Nouveau record pour le Bitcoin, qui passe cette fois-ci la barre des 30 000 dollars. La cryptomonnaie connaît une ascension fulgurante depuis l’année dernière, après que de nombreux grands investisseurs se sont intéressés à cette méthode de paiement. Toutefois, elle…

bitcoin
Trump tente de détruire le Bitcoin dans ses derniers jours de présidence

Aux Etats-Unis, le gouvernement de Donald Trump introduit de nouvelles régulations autour des Bitcoin et des cryptomonnaies. Il s’agit notamment de fortement limiter les transactions au-delà de 10 000 dollars tout en obligeant les détenteurs de portefeuilles à s’identifier auprès…

facebook libra janvier 2021
Libra : Facebook lancerait finalement sa cryptomonnaie en janvier 2021

Libra, la cryptomonnaie développée par Facebook, serait finalement lancée dans le courant du mois de janvier 2021. Sous la pression exercée par les régulateurs financiers, le réseau social aurait accepté de revoir ses ambitions à la baisse. Adossée au dollars, la devise…