Affaire Huawei vs Trump : pour Huawei France « rien ne change » (Interview exclusive)

Maj. le 1 juillet 2019 à 11 h 07 min

L’affaire Huawei vs Trump fait couler beaucoup d’encre. Depuis la signature du décret du Président américain, le géant chinois traverse une période compliquée. Vraiment ? Selon François Hingant, Product Marketing Director, et Julien Verdier, PR & Event Manager, chez Huawei France, « rien ne change ».

trump huawei rien change
Crédits : beninwebtv.com

Cette interview, nous l’attendions avec impatience. Après des semaines de feuilleton digne de Dallas, Huawei restait plutôt silencieux dans l’affaire qui l’oppose au Président Trump. Depuis la signature d’un décret plaçant le géant chinois sur liste noire, nous avons tout lu, tout entendu. Difficile de démêler le vrai du faux dans ce feuilleton tout aussi politique qu’économique. Après quelques semaines d’attente, Huawei France a donc décidé de sortir de son silence, le temps de tenir un discours sans approximations.

Nous avions rendez-vous sur la terrasse d’un troquet parisien aux alentours de 10h, non loin de la Gare du Nord, à Paris. François Hingant, Product Marketing Director, nous attendait, l’air serein, en dégustant son espresso. Quelques minutes plus tard, Julien Verdier, PR & Event Manager, nous rejoignait. Après avoir commandé nos thés glacés (les joies de la canicule), nous étions prêts à rentrer dans le vif du sujet.

Huawei et Android : pas de panique

Sans surprises, nos premières questions concernaient Android et les relations qu’entretiennent Huawei et Google. Les deux cadres de Huawei France tiennent à rassurer leur communauté : « Huawei et Google continuent de travailler ensemble ». Ils insistent sur les intérêts communs qu’ont les deux entreprises à collaborer. François Hingant précise que le décret Trump n’empêche pas Google de travailler avec Huawei. Mais la firme californienne doit faire valider ses projets en amont par le gouvernement américain.

huawei p30 pro

Pour le moment, les deux partenaires continuent donc leur marche en avant. Que les utilisateurs se rassurent, « rien ne change », insiste François Hingant. Les smartphones lancés en 2019 recevront Android Q ainsi que les mises à jour de sécurité, « et cela ne concerne pas que les modèles haut de gamme ». La liste des smartphones Huawei qui recevront les mises à jour Android Q a déjà fuité. Si tous les modèles évoqués ne sont pas confirmés, François Hingant assure, le sourire aux lèvres, que la liste officielle devrait ressembler à ce que l’on a pu voir, à quelques exceptions près.

HongMeng OS : pas de système maison prévu

HongMeng OS, c’est le nom du système d’exploitation de Huawei, censé remplacer Android en cas de pépin. Selon certaines rumeurs, Huawei aurait même déposé les noms Ark OS ou Oak OS en Europe. La perspective d’un système maison vous enchantait ? Oubliez l’idée. Selon les deux cadres de la marque, aucun système n’est en préparation. Un discours que l’entreprise maintient depuis plusieurs mois. Huawei insiste sur l’importance du partenariat avec Google. Tous les moyens mis en oeuvre vont en ce sens.

HongMeng OS Huawei

François Hingant explique que les sources mentionnant le développement d’un OS maison ne travaillaient pas chez Huawei Mobile. Par exemple, l’une des fuites provient d’un cadre de la branche réseau et entreprise, bien loin des ingénieurs software donc. À la question « Huawei n’a-t-elle vraiment aucun plan B pour contourner un blocage d’Android ? », le Product Marketing Director répond : « à l’heure actuelle, il n’y a rien de prévu, et si un système maison était en préparation, nous l’aurions déjà vu ». « Ce n’est pas le cas », conclut-il.

Ren Zhengfei, fondateur et président de Huawei, répétait lui aussi que la priorité de la marque était Android, et qu’un OS maison ne serait prêt qu’en cas de nécessité. Et de préciser que créer un système maison retarderait la croissance du groupe. Néanmoins, il n’a jamais réfuté l’existence d’un OS maison en préparation.

Mate X et autres sorties : le calendrier reste inchangé

Si tout va pour le mieux en ce qui concerne le logiciel, qu’en est-il des produits ? Là encore, Huawei France tient à se montrer rassurant : « le calendrier reste inchangé ». Tous les smartphones sortiront en temps et en heure y compris le Mate X. Sans dévoiler de date précise, Huawei France confirme les propos de Stéphane Curtelin, Directeur Marketing, qui annonçait une sortie avant la fin de l’année. La veille, le Vice-Président Europe promettait une commercialisation au plus tard en septembre 2019.

Le Huawei Mate X

François Hingant précise tout de même que septembre 2019 est un délai européen et non français. La sortie du Mate X dépendra en partie du déploiement de la 5G dans les différents pays. En France, il y a peu de chances pour qu’un opérateur déploie une 5G digne de ce nom, même dans quelques villes tests. Toutefois, le Product Marketing Director précise que le Mate X tient son originalité de son format pliable et que Huawei n’attendra pas forcément la 5G pour le lancer.

Quant aux autres modèles prévus en 2019, le calendrier de sorties reste là encore inchangé. Le successeur du Mate 20 sera bien dévoilé en fin d’année, comme prévu, sous Android Q. Il en sera de même pour les modèles plus abordables.

Acheter un smartphone Huawei en 2019

Depuis l’annonce du décret, nombreux sont les lecteurs à nous interroger sur le risque d’acheter un smartphone Huawei en 2019. Qu’ils se rassurent, le décret n’a aucune incidence sur les ventes de cette année. Tous les modèles déjà lancés en 2019 intègreront Android Q (avec un déploiement progressif) et bénéficieront des garanties légales comme n’importe quel autre marque.

Quant aux soucis matériels en lien avec ARM, ils sont inexistants. « ARM ne s’est pas officiellement prononcée, les informations proviennent d’une note interne » précise François Hingant. Pour preuve, Huawei a dévoilé le Nova 5 en Chine, un smartphone intégrant le dernier processeur Kirin 810, avec des composants ARM.

huawei 5g leader malgré decret trump

Les craintes des utilisateurs étaient légitimes, mais elles n’ont pas duré.

Contrairement à ce que certains analystes prédisaient, la baisse des ventes n’a pas été si dramatique en France. Sans dévoiler de chiffres, la marque nous a confié avoir vécu une première semaine compliquée. Puis, les équipes de force de vente et la communauté ont rapidement porté un message rassurant aux distributeurs et consommateurs. La baisse des ventes sur une semaine n’a pas vraiment eu d’impact sur la dynamique générale du constructeur en France. La courbe de croissance reste la même, et les objectifs inchangés. Même son de cloche du côté des opérateurs : nos sources indiquent ne pas avoir ressenti de changements dans les habitudes d’achat en boutiques.

Et en 2020 ?

Si Huawei France tient un discours bien rodé pour ses projets en 2019, elle reste discrète sur l’année 2020. Selon François Hingant et Julien Verdier, il est encore trop tôt pour communiquer sur l’année prochaine. Pour le moment, Huawei se concentre sur ses relations avec Google et sur les produits de 2019. La marque assure également que « quoi qu’il arrive en 2020, les produits de 2019 (et avant) continueront d’être suivis ».

trump xi jinping

Donald Trump et Xi Jinping se rencontreront au G20 le 28 août 2019 pour trouver un accord. Selon les dernières informations, les deux chefs d’État sont proches d’un accord qui pourrait mettre fin à toute cette affaire. Quoi qu’il en soit, chez Huawei France on reste confiants. D’un même son de cloche, François Hingant et Julien Verdier concluent : « pour 2019 rien ne change, pour 2020 on attend ».

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Le numéro de téléphone fixe bientôt attribué à vie

Votre numéro de téléphone fixe va bientôt pouvoir vous suivre toute votre vie, même si vous déménagez dans une autre région. L’Arcep annonce l’adoption d’une modification du plan national de numérotation, avec comme objectif d’annuler toutes les contraintes géographiques liées…