Huawei : baisse des ventes de smartphones de 20% en France

Maj. le 6 juin 2019 à 12 h 17 min

Huawei enregistre une baisse de ses ventes de smartphones en Europe. Durant la semaine qui a suivi les sanctions américaines contre le constructeur chinois, les consommateurs ont pris peur et se sont tournés vers d’autres marques. Et la France n’est pas épargnée par le phénomène. 

huawei ventes france

Il y a peu, Huawei admettait que battre Samsung allait être difficile avec les sanctions américaines. Sous-entendant alors que le constructeur allait voir sa croissance marquer un coup d’arrêt dans les mois à venir. A court-terme en tout cas, cela semble se vérifier dans les performances de ventes de la marque. Nous vous rapportions déjà que Huawei vendait 25 à 30% de smartphones en moins en Espagne depuis la décision des États-Unis de l’exclure, et bien ce n’est pas le seul pays qui est ainsi touché.

Huawei a moins la cote en France, les consommateurs ont peur d’acheter un smartphone de la marque

D’après Bloomberg, la France présente en effet des chiffres à peu près équivalents. Les ventes de smartphones premium de marque Huawei ont chuté d’environ 1/5ème, soit 20%, durant la semaine suivant l’annonce des sanctions, explique au média un « cadre de l’industrie télécom » qui a souhaité rester anonyme. Au Royaume-Uni, de nombreux consommateurs ont souhaité échanger leur mobile Huawei contre un appareil d’un autre fabricant, et les opérateurs ont même suspendu les ventes du Mate 20 X 5G. Selon une étude de Fubon Research et Strategy Analytics, les volumes de ventes de Huawei pourraient s’effondrer de 25% dans le monde cette année si aucun accord n’est trouvé.

Ben Stanton, analyste pour le cabinet spécialisé dans le marché des technologies Canalys, explique que les utilisateurs craignent que leur smartphone devienne trop vite caduque. « Cela est enraciné dans cette crainte que l’appareil ne perde des fonctionnalités, ne soit pas sécurisé, ne soit plus supporté ou même qu’il ne perde de sa valeur », fait-il savoir après avoir tâté le terrain du côté des opérateurs, revendeurs et distributeurs. Pour rappel, Huawei a obtenu un sursis de 90 jours pour mettre ses affaires en ordre avec ses différents partenaires.

Source : Bloomberg

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei, Android, ARM et Trump : le point sur la situation

Huawei a de quoi faire grise mine : depuis mi-mai les mauvaises nouvelles s’enchainent. La firme est directement touchée par un décret qui, s’il ne la vise pas nommément, aboutit à l’exclusion totale de Huawei du marché américain. En conséquence,…

Huawei aurait réduit la production des P30 et des Mate 30

Huawei aurait décidé de réduire la production des P30 et des futurs Mate 30 suite à son exclusion du marché américain et d’Android. Pressentant une forte baisse de ses chiffres de vente, le constructeur chinois aurait aussi ralenti les productions…

Huawei imagine un smartphone pliable en trois

Huawei a breveté un smartphone pliable en trois parties. Déposé en 2018, le brevet décrit un appareil construit autour d’une vaste dalle scindée par deux charnières invisibles. Comme son rival Xiaomi, le constructeur pourrait ainsi proposer un smartphone à la fois compact et…

Android 10 Q : quels smartphones Huawei seront mis à jour ?

Android 10 Q serait déployé sur 11 smartphones Huawei avant la fin du mois d’août 2019, révèle une fuite. Bientôt privé de licence, le constructeur chinois travaillerait d’arrache pied avec Google afin de proposer la mise à jour sur les…

EMUI 10 : premières images d’Android Q sur le Huawei P30 Pro

La première bêta d’EMUI 10 nous offre un aperçu d’Android Q sur le Huawei P30 Pro. Malgré ses soucis avec les Etats-unis, le constructeur continue de développer la prochaine version d’EMUI en interne. Une ROM entièrement fonctionnelle de l’OS vient…

Huawei : l’OS russe Aurora pour remplacer Android ?

Huawei testerait le système d’exploitation russe Aurora OS sur ses smartphones pour remplacer Android. Le gouvernement russe et Vladimir Poutine lui-même ont proposé cette solution au groupe chinois, qui développe en parallèle sa propre solution avec HongMeng OS. Huawei se…