Libra : Facebook fait l’unanimité contre lui au G7, les Etats n’ont plus confiance

 

Libra, la nouvelle cryptomonnaie que Facebook compte lancer, était au coeur d'une réunion des ministres des Finances et banquiers centraux du G7 à Chantilly (Oise) mercredi 17 juillet 2019. L'impact de cette cryptomonnaie potentiellement très populaire et hors contrôle étatique inquiète – si bien que certains comparent les risques potentiels de Libra à la faillite de Lehman Brothers qui avait précipité la crise économique en 2008. Tant les diplomates que la plupart des élus américains des deux camps ont affiché leur défiance à l'égard du projet du réseau social, qui ne s'est pas encore tout à fait remis du scandale Cambridge Analytica.

Facebook Libra

Mercredi 17 juillet 2019 Facebook et son projet de cryptomonnaie Libra étaient au coeur des discussions de part et d'autre de l'Atlantique. En Europe se tenait à Chantilly une réunion des ministres des Finances et des banquiers centraux du G7 sur le sujet (Canada, France, Allemagne, Italie, Japon, Royaume-Uni, Etats-Unis et Union Européenne en tant qu'observateur). Au sortir de la rencontre, le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau a ainsi déclaré cité par Le Monde “qu'aucun des projets tels que libra ne pourra démarrer avant que nous ayons obtenu des réponses claires” et que le réseau de Mark Zuckerberg devra respecter “des standards de régulation les plus élevés, notamment en matière de lutte antiblanchiment et de protection des consommateurs”.

Facebook Libra : son lancement s'annonce de plus en plus compliqué

Un rapport dont les premières lignes ont été dévoilées au cours de la rencontre doit permettre d'aboutir à terme à un encadrement mondial des stable coins ces crypto monnaies adossées à des devises pour plus de stabilité – ce qui est le cas de la Libra de Facebook. Même son de cloche de l'autre côté de l'atlantique : le responsable du projet de cryptomonnaie chez Facebook, David Marcus, était auditionné par la Commission des finances du Congrès américain le même jour. Il a dû notamment s'engager à un “moratoire” sur le projet : “je fais le serment que Facebook ne lancera pas la Libra tant que nous n’aurons pas obtenu les autorisations nécessaires”, a-t-il notamment déclaré.

Après des années ponctuées de scandales amplifiés par une base de plus de 2 milliards d'utilisateurs, ni les élus démocrates, ni les diplomates du G7 ne sont prêts à accorder leur confiance à Facebook. Et ce malgré les assurances de la firme, comme le fait d'avoir confié la gouvernance de la Libra à un consortium. Plusieurs points en particulier soulèvent des questions auxquelles Facebook apporte peu de réponses. Il y a par exemple le fait que les juristes de Facebook “ont cherché à limiter les portes d’entrée pour les régulateurs” notamment en renvoyant “la responsabilité et les risques à des tiers” comme l'explique une source citée par le quotidien. D'autres élus américains estiment que Libra représente des risques systémiques comparables à la faillite de Lehman Brothers en 2008.

Lire également : Libra est une menace pour les banques centrales selon un fondateur de Facebook

Autre reproche, le fait que les contours du projet sont suffisamment flous pour rendre cette cryptomonnaie difficile à classer. Il y a également le fait que Calibra sera le seul porte-monnaie virtuel à être intégré au réseau social. Et puis forcément Cambridge Analytica est dans toutes les têtes. De quoi faire douter les élus américains autant que les diplomates réunis en Europe : peut-on encore faire confiance à Facebook ? Il semble en tout cas que le réseau social de Mark Zuckerberg trouvera la partie nettement plus compliquée que ses concurrents lors du lancement de solutions de paiement transnationales telles que PayPal, Google Pay ou encore Apple Pay…

Source : Le Monde



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
  • Bitcoin Ethereum
    L’Ethereum va dépasser le Bitcoin et devenir la première cryptomonnaie, selon les experts

    Les experts sont unanimes : l’Ethereum est voué à passer devant le Bitcoin. Quand bien même la valeur du second est bien plus élevée que celle du premier, tout est une question d’utilité. Là où le Bitcoin sert avant tout…

  • Commodore 64 Unsplash
    Le Commodore 64 de 1982 parvient à miner du Bitcoin, mais seulement à 0,3 H/s

    Un youtubeur nommé 8-Bit Show And Tell a utilisé son Commodore 64 pour miner du Bitcoin. Le moddeur utilise pour cela le logiciel open source C64 Bitcoin Miner, publié par l’utilisateur de GitHub YTM/Elysium. Au début de l’année, le Bitcoin…

  • bitcoin
    Le cours du Bitcoin risque de s’effondrer de 50%

    Le cours du Bitcoin risque de plonger de moitié dans les semaines à venir, met en garde un analyste financier. Sur le long terme, la valeur de la mère des cryptomonnaies devrait par contre continuer à progresser. L’expert s’attend à…

  • disque dur
    SSD, disques durs : cette cryptomonnaie en plein boom menace de provoquer des pénuries

    Les mineurs de cryptomonnaies pourraient de nouveau être à l’origine d’une pénurie de composants. Cette fois-ci, ce sont les SSD et HDD qui en seraient victimes. Une nouvelle cryptomonnaie, dénommée Chia, repose en effet sur l’espace de stockage disponible plutôt…

  • accord clima bitcoin
    Bitcoin, Ethereum : un accord mondial pourrait aboutir sur zéro émission de CO2 d’ici 2040

    Des professionnels du Bitcoin, Ethereum et cryptomonnaies sont à la recherche d’un accord pour réduire l’énorme empreinte carbone du secteur. L’objectif est d’arriver des fermes de minages utilisant 100% d’énergies renouvelables d’ici 2030, et d’atteindre 0 émissions de CO2 nettes…

  • signal envoyer cryptomonnaies
    Signal va permettre d’envoyer des cryptomonnaies à vos amis

    Signal développe un système de paiement qui permettra d’envoyer des cryptomonnaies à vos contacts. Sobrement baptisé Signal Payments, cet outil sera dans un premier temps cantonné au transfert d’une seule devise numérique, le MobileCoin. La fonctionnalité est d’ores et déjà disponible en beta…

  • elon musk twitter
    Elon Musk promet d’envoyer la cryptomonnaie Dogecoin sur la lune

    Elon Musk a une nouvelle fois évoqué le Dogecoin, la cryptomonnaie lancée comme une blague, sur Twitter. Cette fois, le fantasque milliardaire s’est engagé à envoyer la devise numérique sur la lune grâce à SpaceX. Comme on pouvait s’y attendre,…

  • bitcoin
    Bitcoin : il se fait voler 600 000 dollars par une application certifiée sur l’App Store

    Une arnaque par une application certifiée Apple qui lui a coûté 600 000 dollars à Phillipe Christodoulou. Celle-ci s’est fait passer pour Trezor, une entreprise légitime qui stocke le portefeuille Bitcoin de ses clients. En rentrant ses identifiants, la victime s’est rendue…

  • paypal bitcoin
    PayPal permet enfin de payer en Bitcoin et cryptomonnaies

    PayPal l’avait promis en début d’année 2021. C’est désormais chose faite. Les utilisateurs américains peuvent dés maintenant régler leurs achats en Bitcoin, en Ethereum ou encore en LiteCoin. Paypal se charge de convertir les cryptomonnaies en dollars américain. Ces devises…

  • visa amex mastercard
    Visa va accepter les paiements en cryptomonnaies, comme Mastercard

    Visa va désormais accepter les paiements réalisés avec des cryptomonnaies. Dans un premier temps, l’émetteur de cartes bancaires va autoriser les transactions en USDC, un stablecoin basé sur le réseau Ethereum. L’annonce a provoqué une nouvelle envolée du cours du Bitcoin, de l’Ether et…