Facebook écope d’une amende de 5 milliards de dollars suite au scandale Cambridge Analytica

Facebook vient d’écoper d’une amende de 5 milliards de dollars, rapporte le Wall Street Journal. La Federal Trade Commission (FTC), un organisme américain, accuse le réseau social d’avoir négligé la protection des données personnelles de ses utilisateurs dans le cadre du scandale Cambridge Analytica. 

facebook amende 5 milliards dollars cambridge analytica

Les commissaires de l’agence de régulation fédérale (FTC) américaine ont demandé à Facebook de verser une amende record de 5 milliards de dollars (4,43 milliards d’euros), rapportent nos confrères du Wall Street Journal. Le montant de l’amende a été négocié directement avec Facebook. En contrepartie, la firme s’engage à apporter des modifications dans la façon dont elle gère les données de ses utilisateurs. On ignore encore la teneur des changements demandés par la FTC.

Facebook : les États-Unis infligent une amende de 5 milliards de dollars au réseau social

Le régulateur estime en tout cas que le groupe de Mark Zuckerberg n’a pas suffisamment protégé les données des membres du réseau social. En 2015, Facebook a en effet laissé Cambridge Analytica, une firme d’analyse données spécialisée dans la politique, récupérer les données personnelles de millions d’utilisateurs, qu’elle a ensuite exploité et laissé à la disposition d’autres entités. Suite à ce scandale, Mark Zuckerberg a même été contraint de s’exprimer devant le congrès américain.

Facebook s’attendait évidemment à écoper d’une amende d’un jour à l’autre. En avril dernier, le groupe annonçait même avoir mis de côté 3 milliards de dollars en prévision d’une sanction. Malgré l’amende, Facebook devrait générer jusqu’à 22 milliards de dollars de bénéfices au cours de cette année.

Dans ces conditions, de nombreux responsables politiques américains estiment que l’amende n’est pas à la hauteur de la gravité des faits. « Cette sanction ne fera pas Facebook réfléchir sur leur responsabilité dans la protection des données de leurs utilisateurs. Si la FTC ne protège pas les consommateurs, c’est au Congrès de le faire » assure M.Ciciline, un sénateur démocrate. Le département de la Justice des États-Unis doit encore approuver le montant de la sanction.

Source : le Wall Street Journal

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Facebook avoue écouter les messages audio échangés sur Messenger

Facebook admet avoir écouté les conversations vocales échangées par l’intermédiaire de son application Messenger. Il aurait mis fin à cette pratique la semaine dernière, en même temps que Google et Apple avec Assistant et Siri.  Après des accusations lancées par…

Facebook va enfin proposer un mode sombre sur Android

Facebook va enfin avoir droit à un mode sombre sur Android. Les développeurs de l’application sont au travail et la fonctionnalité devrait arriver à moyen terme sur nos smartphones. L’absence d’une telle option est un gros manque pour Facebook, alors…

Facebook prépare déjà la fusion d’Instagram et Messenger

Facebook fait le premier pas vers la fusion d’Instagram et de Messenger. Le module de messagerie instantanée d’Instagram est en train d’être réécrit de fond en comble avec les mêmes technologies que Facebook Messenger. Les deux applications devraient fusionner d’ici…

Facebook censure l’événement qui prévoit d’envahir la Zone 51

Facebook a finalement censuré l’événement qui organisait l’invasion de la Zone 51, la célèbre base secrète militaire cachée dans le désert du Nevada. Accusée de renfermer des preuves de l’existence d’une vie extraterrestre, la base est au coeur de nombreuses théories…

Facebook cache un code secret dans vos photos pour vous espionner

Facebook intègre aux photos publiées sur le réseau social un code secret, révèle un chercheur en cybersécurité australien. D’après l’expert, ces lignes de code permettent au géant californien de pister les images une fois qu’elles sont partagées en dehors de…

Facebook est prêt à payer pour pouvoir vous espionner

Facebook veut encore et toujours nos données personnelles. Mais cette fois, le réseau social est prêt à récompenser les utilisateurs qui acceptent de lui fournir plutôt que de les espionner sans leur consentement. Avec Study, la firme de Mark Zuckerberg…