Maj. le 11 octobre 2019 à 15 h 50 min

Maj. le 11 octobre 2019 à 11 h 01 min

Huawei vient de nous renvoyer un second carton d’invitation. Ce n’est pas avec le Mate 30 que la marque a décidé de faire son retour en France, après plusieurs mois d’absence, mais avec un téléphone déjà sorti sous une autre marque.

Huawei vient de nous envoyer le carton d’invitation pour un événement surprise organisé le 17 octobre 2019. La marque tease l’arrivée d’une « nouvelle gamme de smartphone ».

Huawei Nova 5T

Huawei vient de nous surprendre avec un carton d’invitation : la marque tiendra un événement surprise le 17 octobre 2019 dans l’après-midi. Un carton d’invitation très coloré qui ne donne pas beaucoup plus d’indications. Tout en haut, on peut lire « une nouvelle gamme de smartphones arrive…. », suivi de la mention « réservez votre après-midi du 17 octobre ». Le texte semble suivi d’un visuel générique censé représenter un smartphone idéalisé, sans bordures.

Huawei organise un événement surprise le 17 octobre, mais ressort des tiroirs son Nova 5T

On a cru un moment que l’évènement concernerait une possible commercialisation du Mate 30, un smartphone pour l’instant privé de l’écosystème Google. Après tout, des responsables de la marque nous avaient annoncé, dans la foulée de la déception née de l’absence de la sortie du Mate 30 en France, que Huawei comptait tout de même lancer son Mate 30 sur le marché d’ici la fin de l’année.

Le second carton d’invitation nous a finalement informé que c’est avec le Nova 5T que Huawei a décidé de revenir en France, après des mois d’absence à cause de ses ennuis avec l’administration américaine. Annoncé en août dernier, l’appareil profite d’un écran de 6,26″, d’un processeur Kirin 980 et d’un quadruple capteur arrière (48 + 16 + 2 + 2 Mpx). Cela vous rappelle quelque chose ? Oui, il s’agit bien d’un smartphone que l’on connaît en France sous le nom de… Honor 20, un modèle que nous avons testé en juin dernier ! Huawei ressort donc un smartphone commercialisé sous la marque de sa filiale Honor. Une solution qui permet à France de s’affranchir des contraintes états-uniennes, puisque l’appareil a été certifié par Google il y a plusieurs mois déjà. Celles et ceux qui attendaient de pied ferme l’arrivée du Mate 30 en France vont être déçus.

Lire également : Huawei Mate 30 – découvrez les photos officielles des 4 modèles

Reste qu’un lancement en France de la part de Huawei est des plus inattendus par les temps qui courent. Rappelons que le constructeur est toujours privé des services Google et qu’on imagine toujours mal comment le géant chinois pourrait parvenir à conquérir le marché français avec un smartphone dépourvu du Play Store et de l’ensemble des applications Google que l’on trouve habituellement sur un smartphone Android. La stratégie qui consiste à ressortir un appareil déjà commercialisé il y a plusieurs mois peut-elle s’avérer payante ? S’agit-il simplement d’occuper le terrain, en attendant que les problèmes entre Trump et le géant chinois se règlent ? Réponse d’ici la fin de l’année, à n’en pas douter.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei assure qu’Harmony OS va rivaliser avec iOS d’ici 2 ans

Huawei estime qu’Harmony OS, son alternative maison à Android, sera aussi répandue qu’iOS dans les deux années à venir. Lors d’une interview, Ren Zhengfei, le fondateur du groupe chinois, a longuement évoqué l’avenir de son OS mobile maison.  Fin du mois de septembre,…

Huawei : Donald Trump accepte de lever une partie des sanctions

Donald Trump a finalement accepté de lever une partie des sanctions à l’encontre de Huawei. En marge d’un nouveau sommet entre Washington et Pékin, le président américain a décidé d’accorder des licences de vente à certaines sociétés américaines. Dans ces conditions, le…

Huawei promet que la 6G sera 100 fois plus rapide que la 5G

Huawei assure que le futur réseau 6G sera 100 fois plus rapide que la 5G, dont le déploiement en est encore à ses balbutiements. Lors d’une interview, Richard Yu, PDG de la division mobile de la firme, a pour la première fois…