Huawei va équiper le P40 d’Harmony OS si les sanctions américaines ne sont pas levées

 

Huawei équipera le P40 d'Harmony OS à la place d'Android si le gouvernement Trump le lève pas les sanctions. Dès 2020, d'autres smartphones et appareils du constructeur pourraient eux aussi faire l'impasse sur le système d'exploitation de Google. Dans la foulée, la marque a évoqué le cas des Mate 30.

huawei p40 harmony os

Lors d'une interview accordée à nos confrères de Spiegel Online en marge du salon IFA 2019, Richard Yu, PDG de la division mobile de Huawei, a évoqué la sortie des P40 et P40 Pro. Les deux smartphones ne sont pas attendus avant le mois de mars 2020. Sans surprise, le groupe étudie la possibilité de devoir se passer d'Android pour tout miser sur Harmony OS, le système d'exploitation multi-plateformes présenté début août.

Lire également : Huawei se libère de la pression américaine avec HarmonyOS

P40 : Huawei envisage de remplacer Android par Harmony OS dès 2020

“Si les contraintes persistent, nous utiliserons notre propre HarmonyOS pour les futurs produits, tels que le P40, qui est prévu pour le printemps 2020” explique Richard Yu. Evidemment, tout dépend des futurs rebondissements de la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis. Pour l'heure, Donald Trump semble vouloir garder Huawei comme monnaie d'échange dans ses négociations avec Pékin.

“Pour les produits actuels, nous resterons avec Android” souligne le dirigeant. La mise à jour Android 10 avec EMUI 10 sera d'ailleurs déployée dès novembre 2019 sur les P30 et P30 Pro. Néanmoins, le groupe chinois travaille déjà avec les développeurs pour proposer des applications Android populaires sur son OS. Richard Yu assure que ce n'est pas un processus compliqué. Huawei va malgré tout investir 1 milliard de dollars dans le développement d’applications compatibles.

Lors de l'interview, Richard Yu a clarifié la situation des Mate 30. Privés de licence Android sur décision américaine, les deux smartphones n'auront aucune des applications Google préinstallées. “Nous ne pouvons pas installer Google Mobile Services (GMD) sur cet appareil, ce que nous laisserons à nos clients qui peuvent le faire eux-mêmes” précise le PDG. Les Mate 30 seraient donc fournis avec un guide permettant d'installer un APK du Google Play Store. Cette contrainte va-t-elle rebuter les utilisateurs les moins aguerris ? On attend votre avis dans les commentaires.

Source : Spiegel Online



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
huawei mate 40 pro prix
Huawei Mate 40 Pro : une fuite dévoile les prix avant l’annonce

Les Huawei Mate 40 Pro continuent de se dévoiler. Quelques jours avant l’annonce, un informateur réputé a dévoilé les prix de vente en euros de plusieurs modèles de la gamme. En dépit des sanctions américaines et de l’effondrement imminent de…

huawei mate 40 photo teaser
Mate 40 : Huawei tease le quintuple capteur photo du smartphone

Huawei vient de teaser le quintuple capteur photo arrière des Mate 40. Une mystérieuse image publiée sur Sina Weibo montre en effet une configuration disposée dans un bloc photo hexagonal, une première sur le marché du smartphone.  Ce 14 octobre,…

huawei mate 40 présentation 22 octobre officiel
Huawei Mate 40 : présentation le 22 octobre 2020, c’est officiel

Huawei présentera finalement les Mate 40 et Mate 40 Pro lors d’une conférence le 22 octobre 2020. Suite aux sanctions américaines à son encontre, le groupe chinois pourrait dans un premier temps réserver ses nouveaux smartphones à la Chine. Les…

harmony os déploiement calendrier
Harmony OS : Huawei dévoile le calendrier de déploiement de son OS

Huawei vient de publier un premier calendrier concernant le déploiement d’HarmonyOS sur ses différents smartphones. Sans surprise, les futurs Mate 40 et Mate 40 Pro seront les premiers à migrer sous HarmonyOS 2.0. HarmonyOS a pour vocation de remplacer Android…

huawei
Huawei propose que des experts indépendants passent sa 5G au peigne fin

Huawei invite des experts indépendants à passer ses technologies 5G au peigne fin pour prouver que ses solutions ne représentent aucune menace d’espionnage. La firme cherche à provoquer la levée des sanctions qui brident désormais lourdement ses ambitions. Le président…