Harmony OS : Huawei va investir 1 milliard de dollars dans le développement d’applications

Maj. le 14 août 2019 à 7 h 42 min

Le 9 août 2019, Huawei dévoilait Harmony OS, son système d’exploitation maison. Cette alternative à Android ne se destine pas seulement aux smartphones : tablettes, PC, TV, tous les objets connectés pourront l’intégrer. Mais un système n’est rien sans applications. Huawei l’a compris et a déjà investi 1 milliard de dollars dans ce domaine.

harmony os applications

En dévoilant Harmony OS, Huawei se lance un pari audacieux. Par le passé, d’autres géants de la Tech ont tenté une incursion sur le marché des systèmes d’exploitation mobiles. Windows Phone, Tizen, BlackBerry OS, tous ont échoué. Avec Harmony OS, Huawei ne s’intéresse pas qu’aux smartphones et tablettes. Comme son nom l’indique, le système est destiné à tous les supports d’aujourd’hui et de demain, du PC à la TV en passant par les objets connectés. La TV Honor Vision est d’ailleurs le premier produit à intégrer Harmony OS.

Ce projet nécessite un travail de titan et des ressources financières considérables. Surtout, Huawei va se confronter aux mêmes problèmes que ses concurrents : les applications. Les tentatives passées de Microsoft, Samsung ou BlackBerry ont échoué à cause de l’absence d’applications. Les développeurs ont préféré miser sur Android et iOS.

Zhang Ping’an, président du service cloud grand public de Huawei, tient un discours rassurant à ce sujet. Il a déclaré que l’entreprise allait investir un milliard de dollars dans le développement d’applications, dont 80% hors de Chine. Car même si Harmony OS peut accueillir les applis Android, cette compatibilité ne peut exister seule. Un écosystème complet doit exister estime Huawei.

Des commissions moindres pour les développeurs

Pour ne pas tomber dans le même piège que ses prédécesseurs, Huawei ne se contentera pas de jouer la carte financière. Le géant chinois compte lancer une véritable opération séduction auprès des développeurs. Pour cela, il réduira ses commissions de plus de 50% par rapport à celles d’Apple et Google. Yu Chengdong, PDG de Huawei, parle d’une commission maximum de 10 à 15%.

Toutefois, le caractère universel des applications nécessitera davantage de travail. Pour accompagner les développeurs, Huawei a créé un multi-périphérique IDE : le code ne s’écrit qu’une fois pour tous les supports, inutile de l’adapter à chaque type de produit.

Si Huawei parvient à séduire les développeurs, Harmony OS a des chances de trouver son public. Pour le géant chinois, le défi est de taille, mais se révèle indispensable. Afin de se prémunir contre les attaques du gouvernement américain, l’entreprise doit pouvoir travailler en toute indépendance. Harmony OS est la première pierre de cet immense édifice.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei, Android, ARM et Trump : le point sur la situation

Depuis mi-mai les mauvaises nouvelles s’enchainent pour Huawei : la firme est sous le feu de sanctions américaines qui l’excluent de facto du marché et des technologies d’entreprises basées aux Etats-Unis. Google, ARM, plusieurs fondeurs et quantité de partenaires ont…

Huawei accusé de vendre clandestinement des smartphones aux États-Unis

Huawei est accusé d’avoir tenté de vendre clandestinement des smartphones sur le marché américain. Afin de contourner les restrictions imposées par le gouvernement des États-Unis, le constructeur chinois aurait tenté d’écouler des appareils déguisés, sans le logo de la la marque, en…

Mate 30 : Huawei prépare un chargeur sans fil ultra rapide

Les Huawei Mate 30 et Mate 30 Pro pourraient être compatibles avec une recharge sans fil ultra rapide de 30W. En tout cas, le constructeur tente de certifier un chargeur 30W. Après la recharge sans fil inversée, Huawei s’attaque à…

Huawei prépare déjà le déploiement de la 6G !

Huawei travaille déjà sur la 6G alors que la 5G en est encore à ses balbutiements. Soucieux de conserver son leadership dans le domaine des infrastructures réseau, face à des rivaux comme Ericsson et Nokia, le groupe chinois a ouvert un important…

Huawei pris en flagrant délit d’espionnage ?

Des salariés de Huawei se seraient livré à des activités d’espionnage sur demande des gouvernements d’Ouganda et de Zambie. Ces derniers voulaient surveiller les communications d’opposants politiques, ce qu’ils ne parvenaient pas à faire eux-mêmes par leurs propres moyens. Les…

Huawei va lancer son concurrent à Google Maps en octobre 2019

Huawei a donné quelques détails sur Map Kit, qui doit devenir son concurrent à Google Maps. Au programme : circulation en temps réel, réalité augmentée et système de navigation sophistiqué. Le lancement est prévu pour octobre 2019. Le 9 août…

Huawei va se réorganiser pour survivre aux sanctions américaines

Huawei va devoir se réorganiser pour survivre aux sanctions décrétées par le gouvernement américain, estime Ren Zhengfei, fondateur du groupe chinois. Dans un mémo interne, l’homme a exposé la stratégie de la firme pour les cinq années à venir. Bien…

Huawei : Donald Trump refuse toujours de lever les interdictions

Huawei n’est toujours pas sorti d’affaire. Malgré les promesses formulées lors du G20, Donald Trump refuse toujours de lever les sanctions à l’égard du constructeur chinois. Pour le moment, Washington n’accordera donc aucune licence de vente à une entreprise sur…