Huawei annonce un chiffre d’affaires en hausse de 23% malgré le décret de Donald Trump

Huawei vient d’annoncer un chiffre d’affaires en hausse de 23% pour le premier semestre 2019. En dépit des sanctions décrétées par Donald Trump, le constructeur chinois a déjà vendu jusqu’à 118 millions de smartphones dans le monde cette année. Toujours sur liste noire, le fabricant s’attend à une baisse de croissance dans les mois à venir. 

huawei chiffre affaire 23% hausse malgré décret donald trump

Malgré la crise, Huawei enregistre une forte hausse de son chiffre d’affaires annonce le groupe chinois dans un communiqué de presse. Au cours des 6 premiers mois de l’année, la firme a engendré un chiffre d’affaires de 401,3 milliards de yuans, soit 52,3 milliards d’euros. Le décret de Donald Trump promulgué en mai dernier n’a eu qu’un effet limité sur les résultats immédiats de l’entreprise.

Banni du marché américain, Huawei conserve la place de numéro 2 du marché du smartphone

Au cours de la période, Huawei a écoulé jusqu’à 118 millions de smartphones (Honor compris) dans le monde, en hausse de 24% par rapport au premier semestre de 2018. Pour rappel, le groupe avait déjà annoncé avoir vendu 100 millions de mobiles entre janvier et mai, juste avant les restrictions américaines. Grâce à ces excellents chiffres, le constructeur reste le numéro deux mondial du marché du smartphone, devant Apple et derrière Samsung, l’éternel leader du secteur. D’après certains analystes, Huawei serait même en mesure de battre son record de ventes, notamment grâce à son succès sur le marché chinois. De son côté, Huawei ne se montre pas aussi optimiste.

« Les revenus ont augmenté rapidement jusqu’en mai » explique Liang Hua, le président en exercice de Huawei. « Compte tenu des fondations que nous avons posée lors du premier semestre de l’année, nous continuons de connaître la croissance même après notre mise sur liste noire. Cela ne veut pas dire que nous n’aurons pas de difficultés à venir » tempère le responsable. L’homme estime même que le rythme de croissance de la marque risque de ralentir. Sans surprise, Huawei n’espère plus détrôner Samsung dès 2020. La firme table même sur une baisse de 40 à 60% des ventes de smartphones à l’international en 2019.

« Nous allons garder le cap. Nous sommes pleinement confiants dans l’avenir et nous continuerons d’investir comme prévu » promet Liang Hua. « Nous allons relever les défis et nous sommes persuadés que Huawei entrera dans une nouvelle phase de croissance dès que le pire sera passé » souligne le cadre. De son côté, Ren Zhengfei, estime que Huawei « retrouvera sa vitalité dès 2021« .

Pour l’heure, Huawei n’est pas encore tiré d’affaire. Malgré la détente promise par Donald Trump, la firme n’a toujours pas récupéré définitivement sa licence Android. De même, les fournisseurs américains n’ont toujours pas le droit de commercer avec Huawei. Dans ces conditions, la firme se tourne actuellement vers des alternatives asiatiques. Dès 2021, Huawei espère pouvoir s’appuyer sur ses propres technologies au cas où le conflit persiste. Huawei va-t-il parvenir à rivaliser avec Apple et Samsung dans les mois à venir malgré ses déboires ? On attend votre avis dans les commentaires.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Quel smartphone Huawei acheter en 2019 ?

Quel smartphone Huawei acheter ? Le constructeur chinois est devenu numéro 3 mondial en cinq ans à peine, il semble donc logique que vous vous y intéressiez. Mais le choix est large et il faut trouver le modèle qui correspond au budget. Nous vous avons préparé une petite sélection pour les modèles de 2018.

Huawei aurait demandé à ses fournisseurs de contourner l’embargo américain

Huawei encouragerait ses fournisseurs à contourner l’embargo mis en place par le gouvernement Trump, accuse Wilbur Ross, le secrétaire américain au Commerce. D’après lui, la firme chinoise demande explicitement à certains partenaires commerciaux américains de violer les lois des Etats-Unis.   Huawei demande à…