Windows 10 ARM : tout savoir sur les PC « Always Connected » de Microsoft et Qualcomm

Windows 10 ARM et ses PC « Always Connected » sous Snapdragon 835 se sont révélés à l’occasion d’une conférence organisée à Hawaii, avant le Mobile World Congress 2018. Microsoft et Qualcomm ont présenté leur technologie, promettant notamment des ordinateurs portables constamment connectés et disposant d’une autonomie exceptionnelle. Mais que cela implique-t-il vraiment ? Découvrons-le ensemble.

windows 10 arm qualcomm snapdragon

Nous en savons désormais plus sur les PC « Always Connected » fonctionnant avec Windows 10 ARM. Microsoft et Qualcomm nous en ont beaucoup révélé sur ces hybrides d’ordinateurs portables et de smartphones et, en attendant une nouvelle présentation au Mobile World Congress 2018, il est temps de comprendre concrètement à quoi nous avons affaire.

Commençons avec les promesses. Les ordinateurs Windows 10 ARM embarqueront un SoC Snapdragon 835, un composant des smartphones haut de gamme de 2017. Comme le laisse entendre la mention « Always Connected », ces PC sont prévus pour rester connectés au réseau mobile en toutes circonstances. Comme nos smartphones, il est donc possible de les emmener (presque) n’importe où et de profiter de la 4G sans clé ou autre. Ils devraient en plus être plus légers et plus petits que les ordinateurs dont nous avons l’habitude.

L’autre dimension majeure de ces PC est leur incroyable autonomie annoncée. Un cycle de batterie s’épuiserait ainsi en plus de 20 heures d’utilisation de l’ordinateur. Les Ultrabooks font beaucoup moins bien, avec une autonomie qui tourne plus autour des 10-12 heures. Un exploit rendu possible par des processeurs efficaces et peu gourmands. Donc voici le tableau dressé par Microsoft et Qualcomm : des PC connectés à la 4G et à la batterie inépuisable, pratiques et légers : d’indispensables outils de mobilité en somme.

Les PC « Always Connected » sous Windows 10 ARM, tout pour la mobilité

Mais qu’en est-il des performances ? Le Snapdragon 835 a fait ses preuves sur smartphone, reste à savoir ce qu’il vaudra sur PC. C’est lui qui est censé apporter toute sa plus-value au Windows 10 ARM en fournissant de bonnes prestations tout en ne tirant pas sur la batterie. Les PC LTE actuels ont encore du mal à trouver l’équilibre entre puissance, connectivité et autonomie. Les ordinateurs « Always Connected » ont été conçus pour palier ce défaut.

Bien sûr, il ne faut pas s’attendre à des miracles. Les premiers PC utilisant Windows 10 ARM devraient tourner sous Windows 10 S, une version qui limite aux seules applications du Microsoft Store, ce qui constitue un choix plutôt limité. Il sera possible de passer à la version classique de Windows 10 pour utiliser d’autres logiciels, mais en 32-bit seulement : le 64-bit ne sera pas supporté. Microsoft a révélé tout ce qu’il sera impossible de faire avec Windows 10 ARM, et la liste est longue.

  • Les ARM64 sont les seuls pilotes compatibles.
  • Les applications 64 bits (x64) ne sont pas supportées, seules le 32 bits (x86) est compatible
  • Les jeux utilisant des services anti-triche ne sont pas compatibles, comme ceux qui utilisent la librairie OpenGL 1.1 ou plus.
  • Les applications qui personnalisent ou ajoutent des composants à l’interface risquent de mal fonctionner, confondant l’OS avec Windows 10 Mobile
  • La virtualisation Hyper-V et la plateforme Windows Hypervisor ne sont pas prises en charge

Ces ordinateurs seront très pratiques pour des tâches simples comme la navigation web ou le traitement de texte. Sans les avoir testé, il est difficile de savoir s’ils pourront faire tourner convenablement des logiciels un peu plus gourmands comme Photoshop. Néanmoins, en novembre, un benchmark dévoilait les très faibles performances d’un PC Windows 10 sous Snapdragon 835. Nous ne sommes pas à l’abri des surprises, mais des activités comme le montage vidéo seront sans doute compliqués sur ce type d’ordinateurs et d’après Microsoft, les jeux AAA sont exclus d’office d’utilisation… du moins dans un premier temps.

Car Qualcomm veut marquer des points dans le secteur. Et travaille déjà à un Snapdragon 1000 beaucoup plus puissant, du niveau d’un Intel Core Y. Le géant du silicone aurait même déjà passé un accord avec Asus pour lancer prochainement des ultrabooks ARM à priori nettement plus intéressants.

Les premiers PC « Always Connected » sous Windows 10 ARM dévoilés

Les premiers PC Windows 10 ARM sous Snapdragon 835 ont été dévoilés. Asus avec son NovaGo et HP avec l’Envy X2 ouvrent la voie avec Lenovo qui a annoncé son Miix 630 lors du CES 2018 de janvier. Pas de prix annoncés pour le moment. On peut s’attendre à des tarifs situés entre 700 et 1000 euros.

Asus NovaGo

Asus NovaGo

Le Asus NovaGo est un PC convertible qui promet une autonomie de 22 heures en lecture vidéo ! Il supporte la fonction Windows Hello, mais seulement par scanner d’empreinte digitale.

  • SoC Qualcomm Snapdragon 835
  • Modem Qualcomm Snapdragon X16 (Gigabit LTE) + eSIM + nanoSIM
  • 8 Go de mémoire vive
  • 256 Go de stockage
  • Écran tactile IPS Full HD de 13,3 pouces
  • 2 ports USB 3.1 Type-A
  • 1 port microSD
  • 1 port HDMI
  • 1 prise jack 3,5 mm

HP Envy x2

HP Envy x2

Terry Myerson décrit son ordinateur comme un PC ARM connecté en permanence au cloud via une connexion 4G. Le HP Envy x2 est un hybride à l’écran détachable, à la façon des Surface de Microsoft, qui promet une autonomie de 20 h en lecture de vidéo. Il est doté de Windows 10 S la version allégée (et limitée) du système d’exploitation. Il supporte Windows Hello par scanner d’empreinte mais aussi en reconnaissance faciale. Tout comme Windows Ink avec un stylet (non fourni) à 1024 niveaux de pression.

  • SoC Qualcomm Snapdragon 835
  • Modem Qualcomm Snapdragon X16 (Gigabit LTE) + nanoSIM
  • 8 Go de mémoire vive
  • 256 Go de stockage
  • Écran tactile IPS WUXGA+ de 12,3 pouces
  • 2 ports USB 3.1 Type-A
  • 1 port microSD
  • 1 port HDMI
  • 1 prise jack 3,5 mm

Lenovo Miix 630

Lenovo Miix 630

Très proche du HP Envy x2, le Lenovo Miix 630 se présente comme un hybride à l’écran détachable, à la façon des Surface de Microsoft. Il promet lui aussi une autonomie de 20h en lecture de vidéo. Contrairement au PC « Alwayx Connected » de son concurrent HP, Lenovo va fournir un stylet Windows Ink à 1024 niveaux de pression. Il supporte Windows Hello en reconnaissance faciale uniquement.

  • SoC Qualcomm Snapdragon 835
  • Modem Qualcomm Snapdragon X16 (Gigabit LTE) + eSIM + nanoSIM
  • 8 Go de mémoire vive
  • 256 Go de stockage
  • Écran tactile IPS WUXGA+ de 12,3 pouces

Qualcomm a annoncé un partenariat avec Fnac et Boulanger pour commercialiser ces PC portables sous Snapdragon 835 en boutique. Mais ils seront également disponibles via des boutiques en lignes. Ces ordinateurs sont surtout intéressants pour leur dimension de mobilité. Si vous devez vous déplacer fréquemment ou travailler dans un parc toute la journée sans vous soucier de la connexion ou de la batterie, ces PC peuvent vous convenir. Mais dans le cas contraire, mieux vaut passer votre chemin pour l’instant.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Windows 10 : un bug chez Microsoft désactive des licences

Windows 10 a causé de nombreux soucis d’activation à certains utilisateurs du système d’exploitation. En effet, les serveurs de Microsoft ont été touchés par un bug invitant les utilisateurs de l’édition professionnelle à installer la version familiale. L’incident est en…

Windows 10 : Amazon Alexa peut désormais remplacer Cortana sur PC

Le Microsoft Store de Windows 10 propose désormais l’application Amazon Alexa. Un nouveau concurrent vient marcher sur les plates-bandes de Cortana. Pour le moment, la langue française n’est pas encore prise en charge en revanche, alors que l’assistant vocal du géant parle…