Windows 10 ARM : Microsoft révèle tout ce qu’il sera impossible de faire, et la liste est longue !

Maj. le 5 avril 2018 à 19 h 45 min

Windows 10 ARM, l’OS de Microsoft conçu avec Qualcomm, sera particulièrement limité. La firme de Redmond a publié puis rapidement retiré un document à l’attention des développeurs d’applications et de pilotes de périphériques. Une liste de tout ce qu’il sera impossible de faire avec Windows 10 ARM, car cela risque de « ne pas fonctionner correctement ». Et la liste est plutôt longue.

Windows 10 ARM

Windows 10 ARM reste assez mystérieux. L’OS de Microsoft, en partenariat avec Qualcomm, se dévoile peu à peu grâce aux annonces des premiers ordinateurs portables Windows 10 équipés de Snapdragon 835. Les géants promettent des PC plus légers qui disposent d’une meilleure autonomie malgré une connexion permanente, et moins chers ! Mais, la liste publiée par Microsoft à l’attention des développeurs qui voudront être compatibles avec l’OS donne des limitations très strictes.

Windows 10 ARM : Microsoft révèle la liste de ce qu’il sera impossible de faire

Microsoft indique que le système Windows 10 ARM accepte uniquement les pilotes ARM64. Cela signifie que les pilotes standard de Windows 10 ne fonctionneront pas. Mais surtout, que les développeurs vont devoir réécrire leurs pilotes de périphériques, pour les imprimantes par exemple ! De plus, les applications 64 bits ne sont pas prises en charge par le système, qui peut néanmoins émuler les applications en 32 bits.

Certains jeux ne fonctionneront pas s’ils utilisent une version d’OpenGL supérieur à la 1.1 ou s’ils nécessitent une accélération matérielle dans la bibliothèque graphique OpenGL. De plus, les jeux vidéo qui reposent sur des pilotes « anti-triche » ne seront pas pris en charge. Quant aux applications qui personnalisent l’expérience Windows et modifie son interface, elles risquent de ne pas fonctionner correctement. Notamment les applications de stockage Cloud qui intègrent des options dans l’explorateur de fichiers.

Les applications qui détectent l’OS Windows Mobile pourraient mal s’afficher et mal fonctionner également. En effet, elles pourraient s’afficher dans le mauvais sens et présenter une disposition et un rendu inattendu de l’interface utilisateur. Pire, elles pourraient même ne pas démarrer du tout. Enfin, Windows 10 ARM ne pourra pas utiliser de machines virtuelles Hyper-V, ni la plateforme Windows Hypervisor, qui n’est tout simplement pas supportée par le système.

Bien que cette liste soit impressionnante, l’OS de Microsoft en partenariat avec Qualcomm devrait permettre de faire tourner la majorité des applications 32 bits. Mais elle laisse entrevoir de futurs problèmes de compatibilités récurrents, notamment pour les mises à jour manuelles des pilotes d’un ordinateur sous Windows 10 ARM.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !