Les ventes de smartphones toujours en chute libre au 2ème trimestre 2019

 

Les ventes de smartphones ont baissé de 2.3% au cours du second trimestre de 2019, rapporte le cabinet d'analyse IDC. Au cours de la période, les constructeurs n'ont écoulé que 333,2 millions de téléphones dans le monde. Néanmoins, le marché affiche une légère progression par rapport au premier trimestre de l'année. Sur ce marché morose, Samsung et Apple ont perdu des parts de marché au profit de la concurrence chinoise : Huawei, Xiaomi et Oppo. 

ventes smartphones baisse 2019

Les ventes de smartphones ont diminué de 2,3% par rapport au second trimestre 2018, assure le dernier rapport trimestriel d'IDC. L'analyse a cependant remarqué une progression de 6,5% par rapport au premier trimestre 2019, où les chiffres de vente étaient en chute libre avec seulement 310,8 millions d’unités écoulées. Il s'agit du 7ème trimestre consécutif où les ventes baissent.

Les ventes de smartphones sont toujours en baisse dans le monde

IDC attribue la dégringolade du marché au recul des ventes en Chine et aux Etats-Unis. La situation tend néanmoins à se stabiliser sur le marché chinois, l'un des plus importants du monde. Le rapport pointe aussi du doigt la progression de 3% enregistrée en Asie / Pacifique, qui comprend le marché indien.

Lire également : Sony, LG – les ventes de smartphones sont en chute libre au second trimestre 2019

“Bien que le marché reste globalement en déclin, les performances du deuxième trimestre indiquent que la demande commence à se redresser” rassure Anthony Scarsella, responsable de la recherche chez IDC. L'expert attribue cette progression au succès des smartphones milieu de gamme. “Le milieu de gamme s'est considérablement amélioré en offrant un design et des fonctionnalités haut de gamme” précise l'analyste. De nos jours, de nombreux appareils milieu de gamme à prix cassé sont équipés d'un lecteur d'empreintes digitales sous l'écran, d'un triple capteur photo voire d'un SoC de haut vol.

Samsung et Apple perdent du terrain face à Oppo et Xiaomi

Au cours du second trimestre, Samsung s'est sans surprise imposé comme le numéro 1 mondial avec 22.7% des parts de marché. La firme a vendu 75,5 millions de smartphones, en hausse de 5,5% par rapport à l'année dernière. Samsung a pu compter sur le succès de la gamme des Galaxy A, dont les Galaxy A50 et les Galaxy A70. Avec une foule de nouveaux modèles innovants, dont le Galaxy A80 avec caméra rotative, le constructeur a efficacement dynamité son offre de milieu de gamme.

En dépit des sanctions du gouvernement Trump, Huawei a conservé la place de numéro 2 mondial avec 58,7 millions d'unités vendues (contre 59,1 au premier trimestre) et 17,6% des parts de marché, en hausse de 8,3% par rapport à 2018. Le groupe chinois doit ces excellents chiffres au succès de ses appareils en Chine. Le marché chinois représente en effet 62% des ventes de Huawei. En troisième position, on trouve Apple avec 33,8 millions d'iPhone vendus (contre 41,3 l'an dernier) et 10,1% des parts de marché, en baisse de 18.2%. Si Apple vend de moins en moins d'iPhone, mais à des prix plus élevés, la base d'utilisateurs d'iOS ne cesse de croître grâce aux programmes de reprise et au marché de l'occasion, souligne IDC.

“Chaque constructeur situé dans le top 3 du marché -Samsung, Huawei et Apple- a perdu une partie de ses parts de marché au cours du trimestre écoulé. En parallèle, Xiaomi, Oppo et Vivo ont tous gagné des parts de marché” note Ryan Reith, vice-président d'IDC. “C'est en partie lié au calendrier de lancement des produits, mais il est difficile de ne pas penser que cette tendance pourrait se poursuivre à l'avenir” explique l'analyste.

Pendant le second trimestre, Xiaomi a vendu 32,3 millions de smartphones dans le monde et détient maintenant 9.7% des parts de marché. Le constructeur chinois talonne de peu Apple. Selon IDC, Xiaomi rencontre notamment un franc succès sur le marché indien. De son côté, Oppo a vendu 29.5 millions de mobiles, un peu plus qu'en 2018, et s'impose comme le numéro 5 dans le monde avec 8.9% des parts du marché. Le triumvirat constitué de Samsung, Huawei et d'Apple sera-t-il bientôt remis en cause par la concurrence  ?

Source : IDC



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
bruno lemaire accuse cryptomonnaies terrorisme
Bitcoin : Bruno Le Maire accuse les cryptomonnaies de financer le terrorisme

Bruno Le Maire, l’actuel Ministre de l’économie, accuse le Bitcoin et les cryptomonnaies de participer au financement du terrorisme islamiste. En réaction à l’assassinat de Samuel Paty, professeur d’Histoire décapité par un terroriste, le dirigeant s’est engagé à prendre des…

amazon one paiement paume main
Amazon lance des tests pour payer avec la paume de la main

Amazon teste actuellement aux États-Unis un moyen de paiement inédit dans ses magasins Amazon Go. Après le paiement sans contact et mobile, les utilisateurs pourraient bientôt avoir la possibilité de régler leurs achats grâce à la paume de leur main….

amazon label produits écologiques durables
Amazon : un label permet désormais d’identifier les produits écologiques et durables

Amazon vient de lancer le label “Climate Pledge Friendly”. Déjà apposé sur 25 000 produits disponibles sur le site, ce label permet aux acheteurs d’identifier les articles durables, écologiques et respectueux de l’environnement.  Á la traîne sur les questions de l’écologie et l’environnement, Amazon vient d’annoncer…

elon musk troisième homme plus riche monde
Elon Musk devient le 3ème homme le plus riche du monde devant Mark Zuckerberg

Elon Musk est désormais plus riche que Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook. Grâce au succès fulgurant de Tesla en bourse, l’excentrique milliardaire est brièvement devenu le troisième homme le plus riche du monde, juste derrière Bill Gates et Jeff Bezos. Il distance ainsi Bernard…

huawei reduction achat composants
Huawei réduit encore sa production de smartphones, la série noire continue

Huawei réduit actuellement ses commandes de composants destinés à la fabrication de ses smartphones. C’est en tout cas ce qu’affirment plusieurs sources internes aux usines d’assemblages de l’entreprise. La situation n’a jamais été aussi catastrophique pour la firme de Shenzhen….