Samsung reste numéro un du marché des smartphones, Huawei creuse l’écart avec Apple

 

Samsung demeure le numéro un du marché des smartphones grâce à un bon deuxième trimestre 2019 en croissance. Malgré la tempête, Huawei progresse aussi et conserve sa deuxième place. Apple dégringole et pourrait voir Xiaomi et Oppo lui passer devant dans les prochaines années s'il ne se réveille pas.

galaxy s10 plus

Samsung demeure solide leader du marché des smartphones. Les cabinets d'analyse Counterpoint et Strategy Analytics ont tous deux publié leurs données de ventes pour le deuxième trimestre 2019. Les nombres divergent légèrement entre les deux rapports, mais la tendance est la même : le constructeur est en forme en ce moment. Il a écoulé entre 76,3 et 76,6 millions de smartphones le trimestre dernier, contre 71,5 millions à la même période en 2018. Samsung peut désormais se targuer d'avoir conquis entre 21,3% et 22,3% de part de marché, contre 19,6% à 20,4% l'année dernière.

Samsung numéro un, Huawei limite la casse, Apple et LG grands perdants

Un bon trimestre pour Samsung à cet égard alors que la tendance était plutôt négative lors des derniers trimestres, notamment en termes de parts de marché, grignotées par les marques chinoises comme Huawei, Xiaomi ou Oppo. C'est la gamme Galaxy A qui a particulièrement cartonné alors que comme Apple, le fabricant sud-coréen commence à avoir du mal sur le premium. De quoi tout de même se consoler alors que dans le même temps, Samsung a annoncé une baisse de 53% de ses bénéfices au deuxième trimestre 2019 à cause notamment la baisse du prix des puces mémoire

Huawei, qui vient d'annoncer un chiffre d’affaires en hausse de 23% malgré le décret Trump et tous les soucis rencontrés depuis le mois de mai, confirme sa bonne santé. Il conserve sa deuxième place en ayant vendu entre 56,7 et 58,7 millions de smartphones dans le monde, contre 54,2 millions au deuxième trimestre 2018. Et fait le trou avec Apple qui a connu un bien mauvais trimestre : entre 36,4 et 38 millions d'iPhone vendus (41,3 millions au Q2 2018). Conséquence, la firme de Cupertino laisse Xiaomi et Oppo la rattraper et se rapprocher dangereusement du podium, et ce même si les deux groupes n'ont pas réalisé un trimestre exceptionnel.

Lire aussi : Huawei : les ventes de smartphones repartent à la hausse en Europe

Autrement, on peut aussi retenir des ces données que LG continue de plonger, que HMD (Nokia) se reprend avec une belle croissance, et que Realme devient un challenger sérieux. HTC et Sony ont quant à eux disparu de la circulation, alors que les Google Pixel restent niche.

Crédit : Counterpoint

samsung huawei apple
Crédit : Strategy Analytics



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
mastercard carte bleue biometrique
Samsung et Mastercard travaillent sur une carte bleue avec capteur d’empreintes

Samsung et Mastercard travaillent actuellement sur une carte bleue équipée d’un lecteur d’empreintes digitales. Avec ce système, les deux entreprises veulent ajouter une couche de sécurité supplémentaire et limiter davantage les contacts physiques avec les terminaux de paiement.  Durant cette…

apple pay
Apple Pay, Google Pay : le paiement sans contact a explosé en 2020

Les paiements sans contact via un smartphone ont explosé en 2020, dépassant même les paiements en espèce. C’est en tout cas ce qu’avance la dernière du cabinet FIS. La pandémie a évidemment favorisé la démocratisation de ce moyen de paiement…

apple silicon m1
Les Macs M1 sont capables de miner de l’Ethereum

Il est possible de miner de l’Ethereum avec un processeur Apple M1. L’ingénieur Yifan Gu est en effet parvenu à utiliser Ethminer, un programme normalement destiné aux PC Windows et Linux, sur la puce de la firme de Cupertino. Toutefois, avec…

bitcoin penurie cartes nvidia
Le Bitcoin provoque une pénurie de cartes graphiques Nvidia et AMD

La pénurie des dernières GeForce RTX 3000 n’est pas prête de s’arrêter. En plus des difficultés pour s’approvisionner en composants, Nvidia doit en plus composer avec les cryptomineurs, qui achètent des stocks entiers de cartes graphiques pour miner le Bitcoin…