Test Apple Watch Series 7 : un écran plus grand qui fait vraiment la différence

 
test apple watch series 7
  • 331.35€
    Voir l'offre
  • 349€
    Voir l'offre
  • 349€
    Voir l'offre
  • 359.99€
    Voir l'offre
  • 364€
    Voir l'offre
  • 379.99€
    Voir l'offre
  • 424€
    Voir l'offre
  • 459€
    Voir l'offre
  • 459€
    Voir l'offre
  • 469€
    Voir l'offre
  • 645€
    Voir l'offre
  • 645€
    Voir l'offre

Présentée en même temps que les iPhone 13, l’Apple Watch Series 7 remplace la Series 6. Dotée d’un écran plus grand et d’un nouveau SoC, elle profite aussi d’une batterie plus généreuse. Mais est-elle suffisante pour offrir une autonomie correcte ? L’absence de nouveau capteur biométrique pour parfaire l’expérience pénalise-t-elle l’intérêt de cette montre ? Réponse dans ce test complet.

test apple watch series 7

En septembre dernier, durant la keynote dédiée aux iPhone 13, 13 Mini, 13 Pro et 13 Pro Max, la nouvelle Apple Watch Series 7 a été présentée. Une montre qui s’appuie sur les acquis de toutes les Apple Watch précédentes, tout apportant son lot de nouveautés. La plus importante de ces nouveautés est évidemment matérielle : un nouveau design et un nouvel écran. C’est la première fois depuis la Watch Series 6 qu’Apple modifie le design de sa montre connectée.

Lire aussi – Test Xiaomi Mi Smart Band 6 : toujours un excellent rapport qualité-prix, sans la magie des débuts

Ce n’est évidemment pas tout. La plate-forme a changé. La batterie a été améliorée. L’indice de protection a été renforcé. watchOS a été mis à jour avec de nouveaux services liés à la santé. Bref, la Watch s’améliore. Mais un élément a été totalement occulté par Apple : les capteurs biométriques. Ils ne changent pas. Face à une concurrence, notamment coréenne, qui innove dans le domaine, ça n’est évidemment pas une bonne nouvelle.

D’où plusieurs questions. La Watch Series 7 est-elle meilleure que la Watch Series 6 ? Les changements apportés à l’écran changent-ils l’usage ? La nouvelle batterie peut-elle offrir la même autonomie malgré l’intégration de cette nouvelle dalle OLED ? L’absence de nouveaux capteurs biométriques est-elle un vrai problème ? Voilà des interrogations auxquelles nous allons répondre tout au long de ce test.

Pour information, la version de l’Apple Watch que nous avons reçue est la Series 7 Aluminium. La taille du boitier est 45 mm. Et la connectivité est GPS + Cellular. Nous avons activé l’option Multi-SIM associée au forfait mobile installé sur l’iPhone 13 Pro Max que nous utilisons à la rédaction. Il s’agit d’une option qui coûte 5 euros par mois et permet d’accéder à tous les services de la montre de façon autonome. Rendez-vous dans la partie connectivité du test pour en savoir plus.

Notre test complet en vidéo de l'Apple Watch Series 7

Fiche technique de l'Apple Watch Series 7

 Apple Watch Series 7
DimensionsModèle 41 mm : 41 x 35 x 10.7 mm
Modèle 45 mm : 45 x 38 x 10,7 mm
PoidsModèle 41 mm : 32 grammes
Modèle 45 mm : 38,8 grammes
EcranModèle 41 mm : 1,69 pouce
Modèle 45 mm : 1,9 pouce

Always-On Display
DéfinitionModèle 41 mm : 430 x 352 pixels
Modèle 45 mm : 484 x 396 pixels
Résolution : 326 pixels par pouce pour les deux modèles
ConnectivitéBluetooth 5.0, NFC, WiFi n dual band, 4G (en option)
FonctionsGPS, accéléromètre, gyroscope, magnétomètre, altimètre, cardiofréquencemètre, ECG et oxymètre
SoCApple S7 (dual-core)
Apple W3 (connexion sans fil)
Apple U1 Ultrawide Band
RAM1 Go
Stockage32 Go
Résistance eau et poussièreétanche 5 ATM, IP68
AudioMicrophone et haut-parleur
BatterieAutonomie annoncée : 18 heures
Recharge sans filOui
MatériauxBoitier : aluminium, acier inoxydable ou titane
Ecran : verre ionisé ou saphir synthétique
Dos : saphir et céramique

Date et disponibilité

Le prix de l’Apple Watch n’a pas évolué avec la version 7. Cette dernière reprend donc les tarifs et les options de la précédente. Notez qu’il n’existe pas de version GPS seul avec les versions acier et titane de la Watch Series 7.

test apple watch series 7

  • Watch Series 7 Aluminium GPS : à partir de 429 euros en version 41 mm et 459 euros en version 45 mm
  • Watch Series 7 Aluminium GPS + Cellulaire : à partir de 529 euros en version 41 mm et 559 euros en version 45 mm
  • Watch Series 7 Acier inoxydable GPS + Cellulaire : à partir de 729 euros en version 41 mm et 779 euros en version 45 mm
  • Watch Series 7 Edition Titane GPS + Cellulaire : à partir de 829 euros en version 41 mm et 879 euros en version 45 mm

L’Apple Watch est théoriquement disponible depuis le 15 octobre 2021, après une semaine de précommande. Cependant, en pratique, la montre connait quelques problèmes de livraison, comme de nombreux produits électroniques. À l’heure où nous écrivons ces lignes, il y a deux à trois semaines de délais pour recevoir n’importe quel modèle.

Dans l’emballage principal, vous retrouvez deux boîtes : celle du boitier et celle du bracelet. Dans la première se trouve aussi le câble de chargement, tandis que la seconde abrite, une, deux ou trois parties de bracelet, en fonction de votre choix initial. Notre bracelet « sport » en compte trois. Il y en a souvent deux pour les bracelets « boucle ».

Vous remarquerez que la partie magnétique de l’accessoire de recharge est visuellement légèrement différente. Notamment la partie qui connecte le câble USB et le support circulaire. Elle n’est plus protégée par un renfort, ce qui veut dire que le câble est certainement plus fragile que celui de la Watch SE ou de la Watch Series 6.

Design

L’Apple Watch est avant tout un boitier. Contrairement à d’autres montres, vendues systématiquement avec un bracelet standard (à vous ensuite d’en acheter d’autres), vous avez le choix du bracelet que vous allez porter dès la commande. Pour le design, nous nous concentrerons donc, comme la Watch Series 6 et la Watch SE l’année dernière, sur le boitier.

test apple watch series 7
Watch Series 6 (haut) et Watch Series 7 (bas)

La Series 7 reprend de nombreux éléments des autres Apple Watch. Vous retrouvez un boitier rectangulaire, dont les coins sont arrondis et les faces et les tranches se joignent harmonieusement. Vous retrouvez aussi le même système d’attache pour les bracelets (avec détrompeurs pour ne pas se tromper de sens), les mêmes matériaux (aluminium brossé pour le châssis, verre ionisé sur l’écran et céramique à l’arrière pour notre version de test) et les deux mêmes touches pour naviguer dans le système : la couronne digitale et le bouton matériel. Ils flanquent, comme toujours le microphone.

test apple watch series 7
Watch Series 6 (haut) et Watch Series 7 (bas)

Il y a bien sûr quelques changements avec la Series 6. Le premier étant le léger agrandissement du boitier : un petit millimètre de plus en hauteur et trois dixièmes de millimètre en épaisseur (pour la même taille de boitier). Le Series 7 41 mm est également 1 mm plus large. Conséquence : la taille des boitiers (mesure en hauteur) n’est plus de 40 et 44 mm, mais 41 et 45 mm. Très léger embonpoint aussi sur la balance : 2,3 grammes de plus, dus à l’élargissement du boitier.

test apple watch series 7
Watch Series 6 (bas) et Watch Series 7 (haut)

Autre différence entre la Series 7 et la Series 6 : le haut-parleur, toujours présent sur la tranche opposée à la couronne digitale. Son design a très légèrement évolué. Nous passons d’une double ouverture à une seule ouverture, pour un son qui ne nous parait pas être plus puissant qu’auparavant. Peut-être cela change-t-il les propriétés du boitier ?

test apple watch series 7

Ce ne serait d’ailleurs pas étonnant, puisque la Series 7 est la première Apple Watch à bénéficier d’un indice de protection contre la poussière : IP6X. C’est l’indice le plus élevé pour la poussière. Pour l’eau, la montre reste officiellement étanche jusqu’à 50 mètres de profondeur. Soit l’équivalent d’un indice IPX8 ou d’un indice 5ATM.

Écran

Pourquoi l’Apple Watch Series 7 est-elle plus grande que la Series 6 ? Parce qu’Apple a intégré un nouvel écran. Tout simplement. La diagonale est 7 % plus grande en moyenne, passant de 1,57 et 1,78 pouce à 1,69 et 1,9 pouce, respectivement. Ce chiffre parait anecdotique, et pourtant, cela change beaucoup de choses. Que ce soit au niveau de la visibilité des informations, ou au niveau de la prise en main du système d’exploitation et des applications.

test apple watch series 7

La nature de l’écran est toujours le même. Il s’agit d’un écran OLED LTPO, très économe en énergie. Il offre une luminosité maximale de 1000 nits localement et selon certaines conditions. Bien évidemment, c’est très rare que la montre ait besoin de monter aussi haut. En effet, la réflectance (capacité de la montre à refléter la lumière ambiante) du verre ionisé est assez faible. Si bien que la visibilité reste bonne, même en extérieur sous le soleil.

La résolution de l’écran de la Series 7 est identique à celle de la Series 6 : 326 pixels par pouce (la fameuse résolution Retina). Puisque l’écran est plus grand, cela sous-entend que la définition a été renforcée. Et c’est le cas. 430 x 352 pixels pour la version 41 mm. 484 x 396 pixels pour la version 45 mm. Ainsi, vous bénéficiez de la même qualité d’affichage. C’est une très bonne nouvelle… sauf pour les développeurs qui devront, évidemment, adapter leurs applications à ces nouvelles définitions sous peine d’un affichage légèrement plus pixélisé.

test apple watch series 7

L’écran de notre version de l’Apple Watch est protégé par du verre ionisé, comme nous l’avons signalé précédemment. Les versions acier et titane sont habillées avec du saphir synthétique, un matériau bien plus résistant… mais aussi beaucoup plus cher. Durant nos tests, nous avons été plutôt satisfaits du toucher offert par le verre ionisé.

Capteurs biométriques et environnementaux

L’année dernière, Apple avait apporté à la Watch Series 6 de nouveaux capteurs environnementaux et biométriques. L’altimètre par exemple, extrêmement pratique pour les sports en extérieur, comme le vélo, la randonnée ou les sports de glisse. Et l’oxymètre pour le calcul du taux d’oxygène dans le sang (Sp02 et VO2max). Ils viennent en complément de l'ECG, du cardiofréquencemètre, l’accéléromètre, du baromètre, du GPS intégré (même dans la version sans LTE), du microphone (pour parler à Siri ou passer un appel) et du capteur de lumière ambiante (qui permet de réduire ou augmenter la luminosité ambiante).

test apple watch series 7

Cette année, il n’y a rien de nouveau. Vous retrouvez ici tout le package offert par la Series 6. Ni plus ni moins. C’est l’une de nos déceptions cette année. Apple s’est concentré sur le nouvel écran de la Watch Series 7 (et c’est un très bel écran), mais a volontairement décidé de n’apporter aucun autre capteur biométrique. Si nouveauté il y aura, il faudra attendre 2022 pour les découvrir. Et c’est dommage.

Pourquoi ? D’abord, parce que cela rend la Watch Series 7 moins intéressante pour tous ceux qui ont une Watch Series 5 ou 6. Ensuite parce que la concurrence n’est pas restée inactive pendant ce temps. Notamment Samsung avec la Galaxy Watch 4, qui profite d’un tout nouvel OS ET de nouveaux capteurs, rattrapant son retard avec Apple.

Bien sûr, l’éventail de capteurs déjà présent est déjà très large. Certains pourraient poser la question suivante : que pourrions-nous demander de plus ? Les rumeurs évoquaient deux sujets très intéressants. D’abord, un capteur de taux de glucose non intrusif (sans utiliser une aiguille). Le capteur serait capable de mesurer le sucre, mais aussi l'alcoolémie, ainsi que la température corporelle.

test apple watch series 7

Ensuite un capteur de pression sanguine. Plusieurs solutions. Soit utiliser le bracelet pour exercer une pression sur le poignet et réaliser un relevé. Soit intégrer un sismocardiogramme qui analyse les microvibrations produites par les battements du cœur. Ce capteur viendrait en complément du cardiofréquencemètre et de l’ECG.

Au-delà de l’aspect santé, nous aurions bien aimé voir apparaitre le lecteur d’empreinte digitale attendu depuis plusieurs années. Placé sous l'écran, il permettrait de débloquer la montre quand elle est enlevée du poignet (ou quand elle vient d’être remise). Aujourd’hui, un code numérique permet de débloquer la montre. Et ce n’est pas très pratique.

test apple watch series 7

test apple watch series 7

Temporisons ici ce discours négatif par un rappel : l’Apple Watch Series 7 embarque, comme la Series 6, l’éventail de capteurs biométriques et environnementaux le plus large du marché. Elle est donc ultra complète. Certains concurrents offrent des capteurs spécifiques différents. Mais aucun n’offre une telle exhaustivité. Un constat qui concerne aussi la connectivité.

Connectivité

En effet, l’Apple Watch est, depuis toujours, l’une des montres les mieux connectées. Elle est compatible Bluetooth, WiFi et, en option, LTE. La série 7 ne fait évidemment pas exception. Pour gérer ces connexions et optimiser l’usage de l’énergie, elle intègre le SoC Apple S7 (qui remplace le S6 de la Watch Series 6) et le coprocesseur W3, déjà présent dans les Watch Series 5, Series 6 et SE. Naturellement, ce dernier est plus efficace s’il est associé à des appareils disposant aussi d’un coprocesseur Apple Wx, qu’il s’agisse d’un iPhone ou d’une paire d’écouteurs AirPods.

test apple watch series 7

La connexion entre la Watch et l’iPhone passe dans les deux sens. L’iPhone peut contrôler la montre (activer et désactiver des options, installer des applications et des cadrans, etc.). Mais la montre peut aussi contrôler l’iPhone. Pour prendre une photo par exemple : poser votre iPhone, ouvrez-y l’application Appareil photo, ouvrez également cette application sur la Watch et vous aurez une visualisation temps réel de ce que voit l’iPhone. Vous pouvez prendre la photo et même changer d’objectif. C’est extrêmement pratique.

La connexion Bluetooth sert aussi à connecter la montre à d’autres appareils audio. Vous pouvez notamment écouter de la musique avec la montre en l’associant à des écouteurs sans fil (et pas uniquement des AirPods ou des Beats) ou à une enceinte sans fil. En outre, quand vous êtes à votre domicile, la connexion de la Watch avec l’iPhone ou les services en ligne ne passe plus par le Bluetooth, mais le WiFi, ce qui réduit la consommation d’énergie pour le smartphone.

test apple watch series 7

La version LTE que nous avons en test est quasiment autonome. Elle accède seule à vos iMessage (réception et émission), à vos services connectés à iCloud (Photos, Calendrier, Agenda) et même à l’AppStore pour ajouter de nouvelles applications. Elle peut lire de la musique sur Apple Music en toute autonomie. Elle peut même passer des appels et ouvrir Apple Plans pour vous aider à vous diriger. Outre la phase de démarrage, l’iPhone aura cependant trois fonctions importantes : l’activation, la gestion des mises à jour et le traitement des informations biométriques.

Bien sûr, l'usage de la connexion LTE sous-entend que vous devez souscrire à une option spécifique auprès de votre opérateur. Chez Orange, l’option Multi-SIM + Appel (version eSIM) coûte 5 euros par mois (sans oublier les 10 euros de frais d’activation). Pouvoir utiliser la montre seule est un vrai plaisir de geek. Mais le surcout (100 euros à l’achat de la montre, plus l’abonnement) n’en vaut pas la peine.

La Watch Series 7 reprend également la connexion UWB (Ultra Wide Band) qu’Apple a introduite avec la Watch Series 6. Cette connexion permettra d’ouvrir votre voiture ou la porte de votre maison avec votre montre… quand ces dernières seront compatibles. Espérons que l’usage arrivera vite… sinon à quoi bon ?

Interface

L’Apple Watch Series 7 fonctionne sur watchOS 8, la dernière version du système d’application d’Apple dédiée à ses montres connectées. Dans ce test, nous nous concentrerons sur les nouveautés apportées par cette version. Pourquoi ? Parce que la navigation dans l’OS n’a pas vraiment évolué. Nous retrouvons les cadrans personnalisables avec les complications de WatchOS 7. Nous retrouvons le menu de paramétrage rapide et le menu principal en nid d’abeille pour les applications. Nous retrouvons aussi le menu de gestion des applications similaires à celui d’iOS, ainsi que l’afflux permanent de notifications.

test apple watch series 7

test apple watch series 7

WatchOS 8 apporte plusieurs nouveautés. Et la première est liée à la nouvelle taille d’écran : la nouvelle application iMessage. Elle intègre un clavier virtuel complet, ainsi qu’un espace pour tracer des lettres pour écrire depuis la montre sans passer par le téléphone. Emoji, GIF et dictée vocale sont également de la partie. Écran plus grand implique aussi cadrans plus grands. WatchOS 8 intègre de nouveaux cadrans avec des informations beaucoup plus complètes.

test apple watch series 7

Autre application nouvelle : Pleine conscience. Il s’agit d’une application de relaxation qui « permet de se recentrer ». En gros, c’est 50 % méditation et 50 % respiration avec des exercices plus ou moins courts en fonction de vos besoins. Cela manque aujourd’hui de consistance. Et les sujets de réflexion ressemblent beaucoup aux messages dans les « fortune cookies ». Parallèlement, watchOS 8 intègre aussi Concentration, le mode sans notification qui remplace « Ne pas déranger ». En outre, l’application Sommeil s’enrichit d’un suivi de la respiration.

test apple watch series 7

Côté sport et santé, l’application Entrainement accueille de nouvelles disciplines. Tai Chi, Hiit (entrainement fractionné) et Pilates viennent s’ajouter à une très longue liste de sports que vous pouvez pratiquer avec la montre. Le mode vélo a été amélioré afin de mieux calculer les calories brulées. Et si vous chutez à vélo, la montre le perçoit et peut appeler les secours. La montre détecte également si vous roulez à vélo et vous propose spontanément si vous voulez démarrer une séance d’entrainement.

test apple watch series 7

Dernière nouveauté importante : la nouvelle version de l’application Maison. Elle permet de retrouver rapidement quels sont les équipements domotiques connectés et compatibles HomeKit, notamment les enceintes HomePod et les décodeurs Apple TV. Les caméras de surveillances et les thermostats le sont aussi. Ce n’est évidemment pas compatible Google Home. Et les Mac et les iPad ne sont pas pris en charge.

test apple watch series 7

Application iPhone

Passons du côté téléphone. Avec une première remarque : l’Apple Watch ne fonctionne qu’avec un iPhone. Comme toutes les générations précédentes, Apple estime que la Watch ne peut être associée qu’à un smartphone qu'elle a développé. Si vous n’en avez pas, vous pouvez donc passer votre chemin. Sur ce point, la firme de Cupertino n’a pas changé d’avis. La raison officielle est multiple : meilleure maitrise de l’énergie (grâce aux puces W3 intégrées à la montre et au smartphone), meilleure compatibilité, meilleure protection des données, etc.

test apple watch series 7
Watch

L’activation de la montre passe donc par iOS. Quand vous allumez la montre pour la première fois et que vous approchez le smartphone, ce dernier vous propose spontanément de l’associer (comme avec des AirPods, un iPhone ou un iPad). Vous suivez les instructions à l’écran et c’est fait. Cette étape sert notamment à associer la montre à votre compte et à vos services. Vient ensuite la phase de réglage de la montre selon vos habitudes : Always-On, volume sonore, temps de repos, suivi permanent de la fréquence cardiaque, suivi du sommeil, etc. Le nombre de réglages possibles est extrêmement important. Et cela s’enrichit d’année en année.

test apple watch series 7
Forme

Trois applications pour iPhone sont utilisées par la montre connectée. Watch, Forme et Santé. Le trio n’a pas changé en un an. La première permet de paramétrer la montre, la mettre à jour, changer les cadrans et installer des applications. La deuxième est liée à votre activité physique. Elle offre un résumé de vos efforts quotidiens, d’afficher et partager vos trophées et d’accéder à Fitness+, le service sportif sur abonnement d’Apple.

test apple watch series 7
Santé

Le troisième est Santé. Il regroupe toutes vos données biométriques relevées par l’Apple Watch. Elles combinent aussi les données issues de l’application Forme et d’autres applications tierces compatibles Healthkit. Vous retrouvez dedans les calories brulées en marchant ou en faisant du sport, le résumé de vos cycles de sommeil, les séances avec « Pleine conscience », les données cardiovasculaires, etc. Ces trois applications sont un ensemble hyper complet. Le plus complet du marché, sans équivalent.

Batterie

Avec son boitier légèrement plus grand, Apple parvient à apporter à la Series 7 des batteries très légèrement plus volumineuses. La capacité de la version 41 mm passe de 266 mAh à 284 mAh. Et la batterie de la version 45 mm passe de 304 mAh à 309 mAh, une augmentation bien plus modeste. Il est d’ailleurs assez étonnant que l’augmentation, sans être égale, soit au moins proportionnelle d’une taille à l’autre. Comment cela se traduit-il sur l’autonomie et la recharge ? Regardons cela de plus près.

test apple watch series 7

Autonomie

Comme les précédentes montres d’Apple, la Watch Series 7 offre un nombre incalculable d’usages. Et sa connectivité avancée, notamment la connexion LTE qui la rend quasiment indépendante d’un iPhone, complète admirablement cet éventail fonctionnel. Mais il y a un revers à la médaille. Comme toutes les montres avec un système d’exploitation ouvert (Galaxy Watch 4, OnePlus Watch, Oppo Watch), l’Apple Watch pâtit d’une autonomie bien en dessous de certains concurrents (Realme, Honor, Huawei, Xiaomi, etc.).

Et, avec l’arrivée d’un nouveau SoC plus puissant et d’un écran plus grand, nous avions peur au démarrage du test que cette autonomie soit moins bonne qu’avec la Watch Series 6. Officiellement, Apple annonce 18 heures d’autonomie pour la Watch Series 7 (41 ou 45 mm), comme pour les Watch SE et Series 6. Donc, officiellement, il n’y a pas d’amélioration ni de détérioration. Mais ça, c’est évidemment le discours marketing. Qu’en est-il en vrai ?

test apple watch series 7

L’autonomie réelle de l’Apple Watch Series 7 est légèrement inférieure à deux jours. Bien sûr, cette autonomie dépend de nombreux paramètres. WiFi activé ou non. Connexion LTE active ou non. Suivi en permanence du rythme cardiaque. GPS activé ou non. Écran Always-On activé ou non. Et bien évidemment temps moyen de sollicitation dans la journée avec les applications type Plans, Musique ou Entrainement.

Avec un usage classique (suivi cardiaque en permanence, notifications par défaut, WiFi, Bluetooth et GPS activé, LTE désactivé, écran Always-On activé et réduction de la luminosité à 15 secondes, un peu de sport, de la marche, etc.), nous avons consommé 55 % de batterie en 24 heures. Et nous avons perdu 10 % en une nuit, avec le suivi du sommeil activé. La connexion LTE est sans surprise très gourmande. Si vous prenez l’habitude d’utiliser l’Apple Watch en déplacement sans l’iPhone, la batterie se vide entièrement en 24 heures d’utilisation.

Recharge

Une fois la montre totalement déchargée, il faut lui redonner de l’énergie. Pour se faire, vous devez utiliser l’accessoire fourni avec le produit. Il s’agit d’un support rond magnétique branché à un câble USB type-C. C’est la première fois qu’Apple livre un accessoire de charge USB type-C avec une Apple Watch. Nous espérons pour vous que vous avez un adaptateur secteur compatible avec cette norme. C’est normalement de plus en plus le cas.

test apple watch series 7

Nous avons pour notre part utilisé deux méthodes de charge. Tout d’abord un MacBook Pro. Il dispose de quatre ports USB type-C. Ensuite le chargeur de ce même MacBook Pro. Sa puissance est de 61 watts. Ce qui est largement suffisant pour une montre connectée. Sur la fiche produit de la Watch Series 7, Apple affirme que la montre supporte la « charge rapide magnétique ».

Et nous constatons une nette amélioration de la durée de recharge de la montre. Elle est désormais de 68 minutes pour la Watch Series 7 45 mm, contre 90 minutes environ pour la Watch Series 6 44 mm. La charge devrait être légèrement plus courte pour la Watch Series 7 41 mm, comme c’était le cas avec la Watch Series 6 40 mm. Cette amélioration de la charge est une bonne nouvelle, car la montre a malheureusement souvent besoin d’être attachée à son chargeur.

Conclusion

L’Apple Watch Series 7 reprend à son compte toutes les idées des précédentes générations. La connectivité. L’interactivité. L’exhaustivité. La personnalisation. Tout ce qui faisait la force de l’Apple Watch jusqu’à présent est à nouveau là. Et c’est une excellente nouvelle.

test apple watch series 7

L’atout majeur de cette version est évidemment ce nouvel écran plus grand. Si le boitier ne grossit que très légèrement, l’écran fait un pas de géant, offrant une excellente lisibilité des informations, mais également une prise en main plus facile de l’interface. Cet écran renforce également l’usage autonome de la montre : avec son nouveau clavier intégré, il est plus facile de saisir du texte quand la reconnaissance vocale n’est pas suffisante.

En revanche, les défauts et les reproches que nous avons émis l’année dernière avec la Watch Series 6 sont toujours d’actualité. Nous parlons de la connectivité avec Android, absente, et surtout de l’autonomie. Celle-ci n'a pas empiré : elle est toujours coincée sous la barre des 2 jours. Mais cela aurait pu être pire, avec l’intégration d’un nouveau SoC plus puissant et d’un écran plus grand.

Mais nous sommes encore loin d’arriver à la même autonomie que celles proposées par les montres avec système d’exploitation fermé, comme la Watch GS Pro de Honor, la Watch S Pro de Realme ou la Watch 3 de Huawei. Toutefois, nous comprenons aussi que c’est le lot de toutes les montres à l’interactivité plus poussée. C’est le cas de l’Oppo Watch, de la OnePlus Watch ou encore de la Samsung Galaxy Watch 4. Mais nous avons hâte qu'Apple trouve enfin une solution pour marier interactivité et autonomie.


Note finale du test : Apple Watch Series 7

L’Apple Watch Series 7 est le digne successeur de la Series 6. Elle en reprend une grande partie de la fiche technique et profite de quelques améliorations, comme un nouveau chipset, une batterie très légèrement plus généreuse et, surtout, un écran beaucoup plus grand. Sa brochette de capteurs biométriques et environnementaux est l’une des meilleures du marché, même si nous notons une stagnation chez Apple qui profite à la concurrence. Le problème de l’autonomie n’est évidemment pas résolu. Et la compatibilité avec Android est toujours strictement refusée. Mais cette Watch Series 7 est la meilleure montre connectée pour un propriétaire d’iPhone.


Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !