Test OnePlus Watch : un premier essai trop sage pour être convaincant

 
OnePlus Watch

La OnePlus Watch est la toute première montre connectée du constructeur éponyme qui nous a plutôt habitués aux smartphones. Ce produit a été pensé comme un complément aux terminaux de la marque, mais aussi en tant qu’appareil axé sur le fitness. Premier essai réussi ou gadget dispensable ? Réponse dans ce test.

OnePlus a récemment sorti ses nouveaux smartphones phares : le OnePlus 9 ainsi que le OnePlus 9 Pro, que nous avons testé tous les deux. En marge, il a également annoncé la OnePlus Watch. Il s’agit de la première sa montre connectée. OnePlus avait sorti ses Buds Z il y a quelques mois et l’arrivée de la Watch montre une certaine volonté de proposer un écosystème complet.

S’axant sur le fitness, ce nouveau produit veut aussi s’affirmer comme objet « lifestyle » que l’on peut porter dans la vie de tous les jours avec son design élégant. Nous allons maintenant disséquer ce nouveau terminal et voir s’il vaut son prix, fixé à 159 euros.

OnePlus Watch

Avant de commencer la lecture de ce test, il faut signaler une petite chose importante. OnePlus nous a envoyé un exemplaire de prêt bien en amont de la sortie. Par conséquent, l’application compagnon n’est pas encore disponible pour le grand public. Nous avons eu accès à une version pas encore terminée (et un peu buggée) qui devrait évoluer. De même, l’OS de la montre a montré quelques faiblesses que nous allons évoquer dans les paragraphes suivants, mais ces problèmes pourraient être réglés avant sa commercialisation. Toutefois, à part ces détails, l’expérience que nous allons décrire sera la même que la vôtre si vous craquez le jour de la sortie.

Prix et disponibilité

La OnePlus Watch sera disponible le 26 avril prochain sur le site de OnePlus. Elle sera vendue en deux couleurs : argent et noir, au prix de 159 euros. Un tarif relativement abordable pour une montre connectée. Les modèles haut de gamme comme la Galaxy Watch 3 de Samsung  dépassent aisément les 200 euros.

OnePlus Watch

À noter qu’une version Cobalt, avec un cadran doré, sera disponible sur le site de OnePlus le 17 mai.

Fiche technique

Sur le papier, la montre fait envie. Quand on regarde la fiche technique, on remarque tout de suite un écran AMOLED rond de 1,39 pouce qui promet beaucoup.

 OnePlus Watch
Dimensions46,4 x 46,4 x 10,9 mm
Poids76 grammes (avec bracelet)
Ecran1.39" OLED
454 x 454 pixels
326 pixels par pouce
Stockage internenon
ConnectivitéBluetooth 5.0
FonctionsGPS (Galiléo, Glonass)
accéléromètre, gyroscope, magnétomètre
cardiofréquencemètre, oxymètre
Résistance à l'eauIP 68
Batterie402 mAh
Autonomie annoncée : 14 jours
Port de chargePropriétaire
Recharge rapideoui
Recharge Qi sans filoui
ColorisNoir
Argent
Cobalt (édition limitée)

On y retrouve tout le classique des montes connectées : le Bluetooth, le GPS, le capteur cardiaque, d’oxygène ou encore l’accéléromètre. Nous sommes en terrain connu. Enfin, il faut signaler que OnePlus promet beaucoup au niveau de l’autonomie, puisque la montre peut théoriquement tenir 15 jours sans se recharger. Nous allons bien entendu vérifier ce point. Enfin, il faut signaler que OnePlus utilise ici un OS maison nommé Smart Wear plutôt que Wear OS.

Un design entre deux eaux

Le design est sans conteste la chose la plus importante en ce qui concerne une montre connectée. En effet, l’utilisateur sera amené à la porter tous les jours et pas seulement lors de ses activités sportives. Elle se doit donc d’être impeccable. Sur ce point, le constructeur a choisi le camp de la sobriété, à défaut de faire dans l’originalité.

OnePlus Watch

On remarque avant toute chose que la Watch se montre très imposante pour les petits poignets avec ses 46 mm de diamètre et ses 11 mm d’épaisseur. Nous restons toutefois dans le domaine de l’acceptable pour un objet de cette catégorie. Même chose pour le poids de 76 grammes. Tout dépendra du goût de l’utilisateur en la matière, certains (comme moi) se satisfaisant des cadrans massifs.

OnePlus Watch

En ce qui concerne le design en lui-même, OnePlus navigue entre deux eaux. D’un côté, nous avons un corps très soigné en aluminium (noir pour notre test, mais qui existe aussi en argent) du plus bel effet. Il est à la fois chic et très sobre. On remarquera une partie intérieure faite en plastique qui tranche avec le reste, mais qui a le mérite de ne pas se voir une fois la montre portée.

OnePlus Watch

Autour du cadran, nous trouvons deux boutons bien placés : l’un pour accéder aux menus, l’autre pour ouvrir directement une application choisie au préalable.

OnePlus Watch

De l’autre côté, nous avons la partie bracelet qui s’axe beaucoup plus vers le sport. En caoutchouc, elle tranche avec le cadran. Ce bracelet a aussi la fâcheuse tendance à attirer tout ce qui est poussières et autres saletés sur sa surface. Un peu pénible et pas très propre.

OnePlus Watch

Certains aspects font même cheap, c’est le cas de la boucle qui se déforme après quelques heures d’utilisation seulement. L’attache est une plaie à enfiler, mais a l’avantage de bien faire tenir l’objet au poignet.

OnePlus Watch

Notons que OnePlus ne propose pas (encore) de bracelets supplémentaires dans sa boutique. Toutefois, la taille est standard (22 mm) et il est possible d’en changer, d’autant plus qu’il y a un mécanisme pour le retirer facilement. À noter que la version Cobalt, qui sera limitée, disposera d’un bracelet en cuir.

OnePlus Watch

Dans l’ensemble, nous avons une montre qui ne semble pas trop savoir où se placer, hésitant entre un cadran chic et sobre et un bracelet très axé sport. C’est un peu dommage. On aurait aimé que OnePlus aille à fond dans un segment au lieu d'hésiter. Cela donne un design un peu bâtard, mais elle a le mérite de se montrer discrète et d’avoir de belles finitions. Malgré sa taille et son poids, elle s’oublie vite une fois que vous y êtes habitué.

Un écran AMOLED de qualité, mais sans Always-on-Display

Nous l’avons dit, OnePlus a choisi un écran AMOLED rond de 1,39 pouce d’une définition de 454 x 454 pixels avec un taux de rafraîchissement de 60 Hz. Ce n’est en réalité pas la première fois que nous avons affaire à cette dalle, puisque la Realme Watch S Pro disposait de la même.

OnePlus Watch

L’OS ne le permettant pas, nous n’avons pas pu effectuer nos mesures habituelles à l’aide d’une sonde. Cela ne nous a pas empêchés de remarquer des choses intéressantes. Le contraste, tout d’abord, est infini, AMOLED oblige. Les blancs sont éclatants et les noirs profonds. De même, la OnePlus Watch dispose d’une excellente luminosité. Si nous n’avons pas pu la quantifier exactement, nous pouvons dire qu’elle est très élevée. Même par jour de grand soleil, l’image reste lisible. De plus, la luminosité automatique fonctionne à la perfection. Rien à redire de ce côté. On pourrait faire la moue devant les couleurs, un peu trop « pétantes », mais ce n’est pas dérangeant pour un produit dont l’image doit de toute façon sauter aux yeux.

À lire aussi – Test OnePlus 9 Pro : un excellent smartphone plombé par un vilain défaut

Techniquement, c’est donc une réussite, mais on pointera du doigt un défaut qui est en réalité plus logiciel que relatif à la dalle : l’absence de mode alway-on-display, pourtant permis par l’écran AMOLED. OnePlus s’est justifié en affirmant que ce choix avait été fait pour gagner en autonomie, mais c’est tout de même dommage pour une montre. Rien que pour regarder l’heure, il faut alors bouger son poignet d’un coup sec. Peu discret, surtout si vous voulez juste jeter un œil alors que vous êtes en réunion. OnePlus a cependant signalé qu’il allait travailler sur un mode AoD qui sera déployé un peu plus tard. Une bonne chose. Ce sera ensuite à vous de voir si vous souhaitez miser sur l’autonomie ou le confort d’utilisation, mais on aurait aimé avoir le choix dès le début.

OnePlus Watch

Puisqu’on parle d’image, parlons du son. La Watch dispose d’un haut-parleur et d’un micro pour les conversations téléphoniques. Une réussite sur ce point, puisque le micro délivre une voix claire pour votre interlocuteur, même si votre bras est loin de votre bouche. Les haut-parleurs ne font pas de miracles compte tenu de leur taille très réduite. Les voix sont audibles et compréhensibles, malgré un effet « radio » qui déforme les timbres et un certain manque de puissance (cela rend l'utilisation à l'extérieur difficile). C’est loin d’être incroyable, mais c’est correct.

Un OS très classique

Pour sa toute première montre connectée, OnePlus a choisi de ne pas utiliser Wear OS de Google, mais son système maison Smart Wear. Ce dernier se montre très basique dans son utilisation et va à l’essentiel. Avec le bouton supérieur, on accède ainsi à une série d’applications rangées en ligne. Nous avons ici le grand classique des montres connectées : Analyse du sommeil, de l’oxygène dans le sang, du rythme cardiaque ou encore alarme et lecteur de musique. Elle apporte d’autres applications comme « Respiration » qui permet de se concentrer sur votre souffle pour faire baisser le stress, ou la lampe torche, idéal si vous vous levez la nuit. On notera aussi la présence d’une fonctionnalité bien pratique qui permet de trouver son portable en le faisant sonner.

OnePlus Watch

Smart Wear propose ses propres programmes d’entraînement en fonction de votre activité (course, vélo, nage, marche, etc.) et enregistre les performances pour un meilleur suivi. Il y en a quatorze au total, ce qui est un peu juste. Là encore, nous sommes dans du grand classique, mais nous apprécions tout de même. Vous l'aurez compris, la montre est résistante à l'eau, ce qui n'est pas inutile pour des activités aquatiques, avouons-le.

OnePlus Watch

La montre se connecte en Bluetooth à votre téléphone et est accompagnée d’une application nommée OnePlus Health. Cette dernière propose une extension de l’utilisation en résumant toutes les données enregistrées par la Watch. Elle permet aussi de personnaliser l’expérience, en changeant par exemple l’apparence du cadran. Sur ce point, OnePlus laisse l’embarras du choix et vous permet même de modifier jusqu’aux couleurs de certains affichages.

OnePlus Watch

Bref, la OnePlus Watch ne réinvente pas la roue et ne propose pas d’applications qui sortent vraiment de l’ordinaire. Mais dans l’ensemble, le « package » habituel est bien présent et se montre efficace, à défaut d’être original.

À lire aussi – Test Apple Watch SE : l’iPhone SE existe maintenant en montre connectée

Une utilisation sommaire avec quelques écueils

Dans la vie de tous les jours, la OnePlus Watch a autant de qualités que de faiblesses. Les qualités, nous les avons évoquées : nous avons tout ce que nous sommes en droit d’attendre dans une montre connectée et le tout fonctionne comme cela doit fonctionner. En ce qui concerne l’utilisation quotidienne, il y a encore des choses à améliorer. Par exemple, on peut évoquer un OS qui mouline parfois, accusant des ralentissements et des saccades bien pénibles. C’est relativement rare, mais nous l’avons constaté deux ou trois fois lors de notre semaine de test. De même, la navigation aurait mérité plus de soin, ne se montrant pas vraiment intuitive dans certains cas.

OnePlus Watch

Par exemple, accéder au menu principal se fait via le bouton supérieur. En appuyant dessus lorsque la montre est allumée, la liste des applications apparaît. Mais il arrive parfois que l’appui ne fonctionne pas instantanément et incite donc à appuyer une deuxième fois, ce qui reverrouille la montre, car le premier appui a finalement été pris en compte. Lorsqu'elle est éteinte, il faut bien appuyer deux fois. Bref, on s'emmêle rapidement les pinceaux. Frustrant.

Un autre exemple d’intuitivité mal conçue concerne les notifications. Vous recevez un message via SMS, WhatsApp, Messenger ou n’importe quel autre service, votre Watch vibre pour vous avertir, ce qui est normal. Ce qui l’est moins c’est que lesdits textes se montrent illisibles une fois qu’ils s’accumulent. Si un message isolé peut se lire d’un coup d’œil (sauf s’il est un peu long), cela devient impossible lorsque vous en avez plusieurs qui s’entassent. Il faut alors les sélectionner un par un pour les lire, ce qui n’est pas très pratique sur un si petit écran. On préférera donc sortir son smartphone dans ces cas-là. De même, la montre reçoit régulièrement deux fois les mêmes messages, ce qui n'aide pas. Dommage. Enfin, les applications sont classées en liste, et la navigation n’est pas vraiment idéale si vous avez des gros doigts.

OnePlus Watch

Mais nous l’avons déjà signalé, nous utilisons eu une version « pré-sortie » de la montre, il se peut donc que les soucis évoqués ci-dessus soient vite corrigés après la commercialisation via un patch.

OnePlus Watch

Pour le reste, nous avons une montre classique, mais efficace. Si elle se connecte bien en Bluetooth, il est possible de l’utiliser à part lorsque vous allez courir. Vous pouvez alors stocker 4 Go de musique pour votre sport, ce qui est appréciable. Un simple appui sur l’application Android permet de la reconnecter. On apprécie également le menu des raccourcis, d’une simplicité redoutable, qui nous permet d’interagir avec les fonctions les plus basiques (lampe torche, réveil) et de constater son niveau de batterie.

OnePlus Watch

Dans l’ensemble, le bilan est donc plutôt moyen en ce qui concerne l’utilisation. Il y a des errances, mais globalement, le contrat est respecté et le constructeur embarque dans sa montre tout ce que fait la concurrence. Pour le coup, nous ne voyons pas vraiment le gain de Smart Wear par rapport à Wear OS.

Une autonomie décevante

L’autonomie est la plus grande promesse de la OnePlus Watch. Le constructeur indique en effet jusqu’à 15 jours entre chaque recharge avec sa batterie de 402 mAh. Dans les faits, on constate que l’estimation est large. Très large. La Watch dispose tout de même d’une autonomie correcte. Lors de notre semaine de test, nous avons constaté que la montre avait perdu en moyenne 12 % de batterie à chaque journée. Cela nous fait donc 8 jours en moyenne pour une charge, ce qui est loin de la promesse, mais acceptable. Ce résultat a été obtenu avec une luminosité réglée sur automatique et une utilisation dite normale. Toutefois, elle pourrait se voir allongée par plusieurs facteurs, comme une luminosité manuelle réglée au minimum. Notons que cette durée est permise par le fait que l’écran de dispose pas de mode always-on-display. Avec un tel mode, s’il est intégré un jour, on peut tabler sur une autonomie divisée par deux.

OnePlus Watch

La boîte de la OnePlus Watch inclut un support de recharge sans fil pour réalimenter votre montre (elle ne dispose pas de port USB Type-C). Le constructeur promet une semaine de recharge en 20 minutes. En pratique la Watch est capable de se réalimenter de 1 à 60 % en ce laps de temps, soit cinq jours. C'est déjà bien. En autonomie, la promesse n'est donc pas tenue. Realme, propose beaucoup mieux sur le même segment de prix, à titre de comparaison.



Note finale du test : OnePlus Watch

Pour sa première montre connectée, OnePlus a joué la sécurité au maximum. Cet aspect s’en ressent aussi bien dans son design que dans son utilisation. Rien ne dépasse vraiment de ce produit, à part ses petits défauts. Au final, la OnePlus Watch n’est destinée qu’aux afficionados de la marque qui veulent un gadget compagnon pour leur smartphone. Pour les autres, il est difficile de trouver un atout à cette montre par rapport à d’autres. Elle n’est pourtant pas mauvaise, mais elle est trop classique pour attirer l’attention. Toutefois, le rapport qualité/prix est bien présent.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !