Test Apple Watch SE : l’iPhone SE existe maintenant en montre connectée

 
apple watch se test cover 1

En 2020, Apple a adapté la stratégie de ses smartphones à ses smartwatches. En présentant la Watch SE, équivalent de l’iPhone SE sur le segment des montres connectée, la firme de Cupertino espère convaincre tous ceux qui souhaitent adopter une Apple Watch mais qui n’en ont pas le budget. Est-ce le calcul gagnant ? Réponse dans ce test complet.

apple watch se test cover 1

L’iPhone SE est plutôt intéressant. Pour 500 euros, vous avez le droit à un smartphone très puissant et complet. Mais à ce prix, vous devez aussi faire quelques concessions. Sur la photo. Sur l’écran. Sur la quantité de stockage. Sur l’autonomie. Cependant, pour tous ceux qui cherchent un smartphone polyvalent, de petite taille (parce que 6 pouces, c’est peut-être trop grand pour certains), sous iOS et pas très cher, c’est une alternative intéressante.

À 500 euros donc, l’iPhone SE a trouvé son public, selon certains chiffres présentés par les instituts d’étude. Et c’est assez naturellement qu’Apple a décidé d’adapter cette stratégie sur le segment des montres connectées où la firme est leader incontesté. Seulement, cette place de leader, elle doit la défendre. Il y a bien évidemment l’Apple Watch Series 6 pour porter ses couleurs sur le haut de gamme (400 euros et plus). Autour des 200 euros où la concurrence est plus âpre, la firme maintient l’Apple Watch Series 3 (un drôle de choix). Et entre les deux, vous avez l’Apple Watch SE, l’iPhone SE version montre.

Notre unboxing vidéo

Prix et disponibilité

L’Apple Watch SE est d’ores et déjà disponible (mais quelques modèles sont en rupture temporaire), que ce soit directement dans les Apple Store ou chez les revendeurs. Le prix de l’Apple Watch SE est situé entre celui de l’Apple Watch Series 3, le modèle le plus économique aujourd’hui, et l’Apple Watch Series 6, la montre flagship de la marque pour cette fin d’année.

Le prix de la montre est de 299 euros en version WiFi seul et boitier 40 mm. Comptez 30 euros pour passer du modèle 40 mm au modèle 44 mm. Et comptez 50 euros pour ajouter une connexion LTE grâce à l’eSIM. Soit un montant maximum de 379 euros avec un bracelet Boucle Unique ou un Bracelet Sport. Il n’y a pas de différence de prix entre les coloris : gris sidéral, argent et or.

test apple watch se
Watch SE à gauche et Watch Series 6 à droite

Comme toujours avec les Apple Watch, un large éventail de bracelets est proposé. En pack, l’Apple Watch SE n’est associé qu’à des bracelets abordables : Bracelet Sport, Boucle Sport, Boucle Unique et Boucle Unique tressés. En option, tous les autres bracelets en cuir ou en acier (boucle cuir, milanais, maillon, Hermès simple et double tour) sont compatibles.

Contrairement à l’Apple Watch Series 6, l’Apple Watch SE ne se décline qu’en une seule finition : aluminium. Si vous souhaitez profiter du titane ou de l’acier inoxydable, vous devrez monter en gamme.

Fiche technique

 Apple Watch SE
Dimensions44 x 38 x 10,4 mm (44 mm)
40 x 34 x 10.4 mm (40 mm)
Poids36,4 grammes (44 mm)
30,7 grammes (40 mm)
Ecran1,78 pouce (44 mm)
1,57 pouce (40 mm)
Always-On Display
Définition448 x 386 pixels (44 mm)
394 x 324 pixels (40 mm)
ConnectivitéBluetooth 5.0, NFC, WiFi n dual band, 4G (en option
FonctionsGPS, accéléromètre, gyroscope, magnétomètre, altimètre et cardiofréquencemètre
SoCApple S5 (dual-core)
Apple W3 (connexion sans fil)
RAM1 Go
Stockage32 Go
Résistance à l'eauétanche 5 ATM, IP68
AudioMicrophone et haut-parleur
Batterien.c.
Autonomie annoncée : 18 heures
Recharge sans filOui
MatériauxBoitier : aluminium
Ecran : verre ionisé
Dos : saphir et céramique

Design

Côté design, l’Apple Watch SE est strictement identique à l’Apple Watch Series 5 et, en définitive, à toutes les smartwaches d’Apple depuis la Series 4. Écran et boitiers rectangulaires. Verre minéral incurvé au dos et à l’arrière. Châssis métallique (ici en aluminium, donc) étanche (jusqu’à 50 mètres). Couronne digitale, bouton latéral et microphone sur la tranche de droite. Haut-parleur sur la tranche de gauche.

test apple watch se

Nous retrouvons également les emplacements habituels pour connecter l’écosystème de bracelets. À l’arrière, les capteurs biométriques sont présents derrière une dalle de saphir synthétique. Nous reviendrons sur les capteurs présents dans cette Watch SE dans la partie qui lui est consacrée. En haut et en bas de l’emplacement pour les capteurs, vous retrouvez les boutons pour débloquer les attaches des bracelets (et changer de style à votre convenance…).

test apple watch se

L’Apple Watch présentée ici est un modèle 40 mm. Cela veut dire que le boitier mesure 40 mm de hauteur. Elle mesure également 34 mm de largeur et 10,4 mm d’épaisseur. C’est un modèle assez petit, plutôt discret. C’est d’autant plus vrai avec le coloris gris sidéral. La version grise (visuellement similaire à notre exemplaire de test de l’Apple Watch Series 6) se voit davantage. Et la version dorée est plus… bling-bling.

test apple watch se

Nous aurions pensé qu’Apple choisirait, comme pour l’iPhone 11 (6 coloris), l’iPhone XR (6 coloris) et l’iPhone 5C (5 coloris), d’offrir davantage d’options de couleur à la Watch SE, présenté davantage comme un accessoire de mode, et moins à la Watch Series 6. Finalement c’est le contraire. La Watch Series 6 Aluminium se décline en 6 couleurs, contre 3 pour la Watch SE. Mais il n’est pas impossible, en fonction des ventes, que d’autres couleurs sortent début 2021.

test apple watch se

Écran

L’Apple Watch SE reprend l’écran de l’Apple Watch Series 5. À l’identique. Nous retrouvons donc une dalle AMOLED carrée de 1,57 pouce (ici en version 40 mm) ou 1,78 pouce (pour la version 44 mm). La résolution de cet écran est de 324 pixels par pouce dans les deux cas (mais la définition est évidemment différente d’un modèle à l’autre).

test apple watch se

Comme pour l’Apple Watch Series 5, l’Apple Watch SE offre une bonne lisibilité en pleine lumière, avec des angles bien ouverts (même si, à l’usage, vous n’avez pas vraiment à vous soucier de l’ouverture des angles de vision). Le verre minéral reflète assez peu le soleil. Le contraste reste bon, notamment si votre écran est majoritairement noir (c’est souvent le cas avec les cadrans disponibles).

L’écran de l’Apple Watch SE n’est pas compatible Always-On. L’écran s’allume donc quand vous tournez votre poignet et s’éteint après quelques secondes d’inactivité. Vous pouvez évidemment régler le délai entre l’allumage et l’extinction. Par défaut, il est de 15 secondes. Si vous l’augmentez, vous baissez aussi l’autonomie de la montre, évidemment.

test apple watch se

Contrairement à la Watch Series 6, la Watch SE est compatible 3D Touch. Mais cela n’apporte rien à la montre, puisque cette interaction, pourtant présente dans les Apple Watch depuis cinq ans, n’est plus prise en charge par watchOS 7. Les Watch rejoignent donc les iPhone qui ont perdu 3D Touch l’année dernière.

Capteurs biométriques et environnementaux

Côté capteur, l’Apple Watch SE est vraiment une Apple Watch Series 6 « lite ». Cela veut dire qu’elle est moins bien équipée. Au niveau des composants, la Watch SE hérite de la plate-forme de la Watch Series 5 (Apple S5), ainsi que de son cardiofréquencemètre. Elle ne dispose pas de l’électrocardiogramme ni de l’oxymètre. Ce sont là deux des principales concessions que vous devez faire si vous optez pour cette montre.

test apple watch se

Le cardiofréquencemètre vous aide bien sûr à mesurer votre rythme cardiaque, aussi bien lors d’un effort qu’au repos. Si votre rythme n’est pas régulier, la montre peut vous en informer. Ce capteur peut aussi vous aider à mesurer les calories consommées lors d’une séance sportive. Bien sûr, cela n’est pas aussi fin qu’avec la Watch Series 6.

Côté capteurs environnementaux, vous retrouvez bien sûr l’accéléromètre et le gyroscope, pour mesurer les pas et les mouvements, le baromètre et le magnétomètre (compas). Vous retrouvez aussi le GPS pour vos balades (puisqu’Apple Plans est préinstallé sur la montre). Petite nouveauté commune avec l’Apple Watch Series 6 (et que vous ne retrouvez pas dans la Series 5), la Watch SE est équipée d’un altimètre qui sera utile aux randonneurs et aux skieurs. Peut-être un peu moins aux autres… Notez l’absence du coprocesseur U1 (présent dans la Series 6 et l’iPhone 11). Encore un sacrifice au nom de l’économie.

Système d'exploitation et interface

Comme toutes les autres montres d’Apple, la Watch SE fonctionne avec watchOS. Il s’agit d’un système d’exploitation complet que vous pouvez agrémenter d’applications, comme un smartphone. Les applications sont présentées, par défaut, dans une grille composée de bulles qui représentent les icônes des applications. Graphiquement, ces icônes sont identiques à ce que vous retrouvez sur iOS. D’ailleurs, watchOS devient, avec le temps, une vraie déclinaison d’iOS.

test apple watch se
Quelques cadrans et leurs réglages, dont les complications

Les applications directement installées dans l’OS couvrent quasiment tous vos besoins avec la montre : horloge (heure, réveil, chronomètre, minuteur), gestion de calendrier, entrainement sportif, suivi biométrique (selon les capacités de chaque montre), géolocalisation, communication, prise de note, divertissement (livre audio, podcast, musique, streaming audio ET vidéo), paiement (avec le NFC), etc.

Si vous avez installé sur votre iPhone des applications incluant une version Apple Watch, celle-ci s’installera automatiquement sur votre montre. C’est par exemple le cas ici de Viewranger (voir ci-dessous), une application de randonnée. Certaines applications tierces vous demanderont d’accéder à vos données biométriques (via Santé) afin d’étoffer les informations à votre disposition. Enfin, vous avez accès à un App Store directement sur la montre, agrémenté d’un moteur de recherche (qui se pilote soit à la voix, soit avec la reconnaissance de caractère au doigt).

test apple watch se
Quelques écrans de watchOS, dont l'App Store, Apple Music, les notifications et le calendrier

La version de watchOS proposée ici est numérotée 7.0. Elle offre de nombreuses nouveautés, notamment en termes de customisation. La plus importante est la personnalisation des cadrans. Elle permet de choisir les informations qu’un cadran affiche. Ces informations sont appelées des « Complications ». Chaque cadran compatible peut en afficher de 1 à 4 (mais certains sont incompatibles). Outre les Complications, certains écrans proposent d’autres options de personnalisation.

test apple watch se
watchOS compte de nombreuses applications natives, mais accepte aussi des applications tierces, comme ViewRanger ici

Parmi les autres nouveautés, vous retrouvez l’application native de suivi du sommeil et du cycle menstruel, de nouvelles activités dans l’application de suivi sportif, ainsi qu’une application pour se laver les mains et une autre pour vérifier que le volume sonore ambiant n’est pas trop élevé. WatchOS 7 dispose également d’un traducteur en temps réel depuis Siri et adapte les fameux Raccourcis intégrés aux iPhone avec iOS 10.

Autonomie

L’Apple Watch SE s’appuie sur la même plate-forme que l’Apple Watch Series 5. Vous retrouvez donc le SoC Apple S5 avec son processeur dual-core, le coprocesseur W3 pour la gestion des connexions réseau (notamment le Bluetooth amélioré), 1 Go de mémoire vive et 32 Go de stockage interne pour les applications, le système d’exploitation et vos fichiers (notamment la musique pour l’écoute hors-ligne).

Même si elle est moins à l’épreuve du temps que celle de l’Apple Watch Series 6, la plate-forme de la Watch SE est largement suffisante pour faire tourner watchOS 7. Le système est donc fluide en toute situation. Comme pour toutes ses smartwatch, la firme de Cupertino n’officialise pas la capacité réelle de sa batterie, mais affirme que l’autonomie de ses montres, quel que soit le modèle, est de 18 heures en usage mixte.

test apple watch se
Câble de chargement de l'Apple Watch

En réalité, l’Apple Watch SE offre, comme toutes les autres montres, une autonomie très variable en fonction de vos sollicitations et des capteurs (biométriques et/ou environnementaux) actifs. Nous avons constaté que l’Apple Watch SE offre une capacité similaire à celle de l’Apple Watch Series 6 : jusqu’à deux jours avec le suivi du cardiofréquencemètre et avec l’accéléromètre, mais sans l’altimètre ni le GPS.

Le jour de sa mise en marche, avec les paramétrages à réaliser et de nombreuses sollicitations, nous avons presque épuisé la batterie en une journée. À l’inverse, nous avons retiré la montre et nous l'avons laissé seule avec 100 % de la batterie : elle est restée quasiment 5 jours en veille complète (sans notification, sans sollicitation) avant de déclarer forfait et de s’éteindre. Selon votre usage, vous serez donc entre ces deux extrêmes.

Ce sont évidemment des chiffres très en retrait par rapport à la concurrence. Mais, une fois encore, aucune autre montre ne propose un système d’exploitation aussi complet. La capacité de la batterie de l’Apple Watch Series 5 est de 245 mAh pour la version 40 mm et 296 mAh pour la version 44 mm. Nous pensons qu’Apple a réutilisé ces deux batteries dans l’Apple Watch SE. Cette batterie se recharge en une heure et demie environ.

Connexion à un smartphone

Passage obligé pour un accessoire connecté, la première mise en marche. Comme toujours, une Apple Watch ne peut être activée (même pour les modèles eSIM) qu’avec un iPhone équipé de l’application Watch. Et l’iPhone doit être équipé de la dernière version d’iOS. Cette limitation vis-à-vis d’Android fait que l’Apple Watch est totalement inutile si vous n’avez pas d’iPhone (elle ne donnera même pas l’heure).

test apple watch se

Plus encore, l’Apple Watch ne peut être utilisé qu’en corrélation avec un iPhone : les notifications s’afficheront sur votre Apple Watch que si les applications associées sont installées sur un iPhone. Les données biométriques ne peuvent être collectées que sur l’application Santé compatible iOS. Et ce ne sont là que quelques exemples.

L’Apple Watch fonctionne en corrélation avec trois applications pour iPhone : Watch, Santé et Forme. Pour ce test, nous avons décidé de privilégier les captures d’écran de watchOS. Retrouvez donc dans notre test de l’Apple Watch Series 6 toutes les informations pratiques sur ces trois applications, ainsi que des captures d’écran.

test apple watch se

La première des trois applications sert à activer et paramétrer l’Apple Watch. La deuxième regroupe toutes les données liées à la santé : les relevés du cardiofréquencemètre et de l’oxymètre, les tableaux de bord sur l’activité physique, l’outil de suivi du sommeil, etc. La troisième sert à gérer les cercles d’activité (« Bouger », « M’entrainer » et « Me lever ») et à les partager avec vos amis.

Conclusion

Proposée à 299 euros, soit 130 euros de moins que la Series 6, l’Apple Watch SE est une montre offrant une expérience relativement qualitative face à une concurrence menée par différentes marques chinoises comme Huawei, Honor ou Oppo. Ce n’est pas la montre la moins chère chez Apple, puisque l’honorable Apple Watch Series 3 est proposée à 219 euros (en 38 mm). Mais entre cette dernière, très limitée, et l’Apple Watch Series 6, très complète, l’Apple Watch SE peut se positionner comme une offre intermédiaire moderne, sans être décevante ou (trop) limitée.

test apple watch se

Parmi les bons points de la Watch SE, outre son prix, vous retrouvez bien évidemment watchOS 7, véritable système d’exploitation embarqué dans une montre dont les nouveautés sont nombreuses et astucieuses, la qualité de la construction, l’écosystème de bracelets et l’ergonomie typique des montres connectées de la firme américaine.

Parmi les mauvais côtés de cette Watch SE par rapport à la Watch Series 6, nous regrettons notamment l’avarice sur les capteurs biométriques (l’oxymètre aurait mérité d’être présent en lieu et place de l’altimètre largement moins utile), l’absence du coprocesseur U1 et l’intégration de l’ancienne plate-forme Apple S5. Le prix contrebalance-t-il ces choix ? Nous n’en sommes pas entièrement convaincus.

Et, en comparant aux montres des autres marques, comme Honor, nous regrettons clairement cette autonomie toujours très faible (c’est le prix à payer pour avoir un vrai OS autour du poignet) et l’impossibilité d’utiliser une Apple Watch avec un smartphone Android (et nous ne parlons même pas de son activation initiale qui aurait dû pouvoir être effectuée sur un iPad).



Notre verdict

La Watch SE est davantage un accessoire mode qu'un compagnon santé et sportif comme l'est la Watch Series 6. Beaucoup moins chère, certes, elle fait l'impasse sur plusieurs nouveautés importantes de la Series 6 et se voit même privée de certains atouts de la Series 5. Heureusement, elle conserve watchOS, véritable système d'exploitation porté par un écosystème d'applications toujours plus riche. C'est ça, sa véritable force face à une concurrence compatible Android.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !
Pixel 4a 5G
Test Pixel 4a 5G : le meilleur de Google à prix abordable

Avec le Pixel 4a 5G, Google propose un smartphone milieu de gamme qui reprend une bonne partie des atouts du nouveau flagship de la gamme, le Pixel 5, pour un prix moins élevé. Pas de coup de baguette magique, pour…

Google Pixel 5
Test Pixel 5 : l’autonomie en plus, la puissance en moins

Nous avons testé le Pixel 5, le nouveau fer-de-lance de Google qu’il convient désormais de placer dans la catégorie des appareils de milieu de gamme, aussi étrange que cela puisse paraître. Que vaut cette nouvelle version face au Pixel 4…

test vivo x51 cover 3
Test Vivo X51 : le gimbal ne remporte pas entièrement la timbale

Premier porte-étendard de la marque Vivo pour le marché français, le X51 est un smartphone avec une fiche technique équilibrée et quelques atours supplémentaires qui lui permettent de se démarquer d’une concurrence assez proche. Notamment le gimbal. une nouvelle génération…

20201009_141831
Test OnePlus 8T : si proche de la perfection

OnePlus revient avec un nouveau terminal haut de gamme : le OnePlus 8T. Pensé comme le produit ultime de la gamme 8, il cherche à combiner toute l’expertise de la marque dans un seul téléphone. Il s’agit là du meilleur…

Test Xiaomi Mi 10T Pro
Test Mi 10T Pro 5G : ni bon ni mauvais, bien au contraire

Le Xiaomi Mi 10T Pro est sans conteste l’un des smartphones que nous attendions le plus à la rédaction. Peu de temps après l’avoir découvert lors d’un prébrief organisé par la marque, nous avons pu le tester sous toutes les…