Tesla : un nouvel accident entraîne la mort d’un motard, l’Autopilot était activé

 

Tesla et son Autopilot sont de nouveau impliqués dans un accident mortel. Le crash a lieu dimanche dernier sur une route près de Draper, Utah aux États-Unis. Le conducteur a percuté un motard durant la nuit, le tuant sur le coup. C’est le 48e accident dans lequel la conduite automatique du constructeur était activée.

tesla fsd mise à jour
Crédits : Tesla

Ce dimanche 24 juillet, un motard a trouvé la mort après s’être fait percuter par une voiture Tesla. Alors qu’il roulait sur une route aux alentours de la ville de Draper, Utah, aux États-Unis, le véhicule est venu percuter l’arrière de sa moto, l’éjectant alors sur le sol. Le motard a été tué sur le coup. Le conducteur de Tesla, lui, s’en est sorti indemne et a informé la police ne pas avoir aperçu la victime avant l’accident, qui s’est déroulé à environ 1 h du matin.

L’Autopilot était activé au moment de l’accident. Selon les chiffres de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), l’équivalent américain de la Sécurité routière, il s’agit du 48e accident dans lequel l’Autopilot est impliqué depuis le lancement de la liste des « Special Crash Investigations » (SCI), une cellule qui enquête sur les accidents où, entre autres, la conduite automatique est activée.

Sur le même sujet — Tesla Autopilot : il s’endort au volant et se retrouve devant les tribunaux pour conduite dangereuse

L’Autopilot de Tesla de nouveau impliqué dans un accident mortel

Sur ces 48 accidents de la liste, 39 ont été causés par des voitures Tesla. 19 se sont avérés mortels pour les victimes, un chiffre qui comprend des conducteurs, passagers ou encore piétons. Nous avons couvert à plusieurs reprises ces accidents qui vont parfois jusqu’à causer la mort de plusieurs personnes. Les États-Unis ne sont d’ailleurs pas les seuls concernés. En France aussi, les voitures Tesla ont été impliquées dans des accidents mortels.

En plus du programme SCI, les autorités américaines enquêtent également sur 16 autres accidents impliquant l’Autopilot, dont un mortel. Notons que la majorité d’entre eux ont eu lieu la nuit, alors que l’Autopilot a ignoré les multiples signaux de sécurité comme les feux de détresse et autres signalisations sur la route. Par ailleurs, ce n’est pas la première fois que les États-Unis ouvrent une enquête spéciale contre Tesla suite à un accident. Le constructeur se trouve en tête de la liste des accidents mortels impliquant un logiciel de conduite automatique.

Source : The Verge



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !