Tesla : l’Autopilot est de nouveau accusé d’avoir causé la mort de 3 personnes dans le crash d’une Model S

 

L’Autopilot de Tesla est de nouveau impliqué dans un accident mortel. En début de mois, trois passagers ont trouvé la mort au volant d’une Model S après que celle-ci a violemment percuté un trottoir. Le crash a potentiellement été causé par un bug du pilote automatique qui actionne les freins sans raison.

model S
Crédits : Tesla Model S

Les chiffres grimpent et commencent à sérieusement embarrasser Tesla. Voilà plusieurs mois qu’un bug de l’Autopilot sévit sur les routes et met en danger la vie des conducteurs : sans raison apparente, les freins du véhicule peuvent s’actionner brusquement au beau milieu de la route. Malgré les efforts du constructeur pour étouffer l’affaire, les accidents se multiplient et s’avèrent parfois mortels. Le mois dernier, un conducteur a été tué dans un accident de la route à cause d’un freinage fantôme.

Le bilan s’est de nouveau alourdi il y a quelques semaines. Début mai, une Model S est victime d’un crash qui a coûté la vie à ses trois passagers. La voiture a percuté le trottoir avant de s’enfoncer dans un équipement de chantier, tuant les trois personnes sur le coup. LA NHTSA, la Sécurité routière américaine, a annoncé ouvrir une enquête pour déterminer la cause de l’accident. Selon de premières hypothèses, il est possible que l’Autopilot ait été activé au moment des faits, et qu’un problème de frein soit à l’origine du crash.

Sur le même sujet — Tesla Model S : Elon Musk assure que l’Autopilot était désactivé lors de l’accident mortel

Trois passagers meurent au volant d’une Model S, l’Autopilot pointé du doigt

Rien n’est encore confirmé pour le moment et l’enquête de la NHTSA aura pour but de mettre au clair cette affaire. Néanmoins, l’organisme note qu’il s’agit du 42e accident impliquant un système de pilotage automatique depuis le lancement de son programme de surveillance dédié, en 2016. Sur ces 42 crashs, seulement 7 ne sont pas l’œuvre d’un véhicule Tesla.

Difficile à l’heure actuelle de prédire les retombées de cette enquête. Force est de constater en revanche que la NHTSA prend désormais la chose très au sérieux. En effet, bien que dangereux pour le conducteur, l’Autopilot l’est également tout autant pour les autres usagers de la route, comme l’a montré l’accident d’une Model qui a tué deux personnes.

Source : Bloomberg



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !