Une Tesla roulant en pilote automatique heurte une voiture de police

 

L'Autopilot d'une Tesla Model Y est impliqué dans un crash contre une voiture de police dans le Michigan. Le NHTSA, l'autorité américaine de la sécurité routière, ouvre sa seconde enquête contre Tesla ce mois-ci – puisqu'il s'intéresse également à une douzaine d'autres crashes en lien avec la technologie de conduite autonome du constructeur. 

Accident Tesla Police
Crédits : Police du Michigan (Etats-Unis) via Twitter

Le NHTSA l'autorité américaine de sécurité routière vient d'ouvrir sa deuxième enquête en un mois sur l'Autopilot des Tesla à cause d'un violent crash contre une voiture de police. “En accord avec la mission de surveillance et de son autorité ferme sur la sécurité de tous les véhicules motorisés et équipements, y compris les technologies automatisées, nous avons lancé équipe d'enquêteurs spéciaux enquêter sur le crash”, explique le NHTSA dans un communiqué.

Selon la police du Michigan, où s'est déroulé l'accident mercredi matin, une Tesla Model Y s'est écrasée contre une voiture de police garée sur la bande d'arrêt d'urgence d'une autoroute alors que ses occupants enquêtaient sur un accident impliquant un animal divaguant et un autre véhicule. Le conducteur de la Model Y affirme que son véhicule était sur Autopilot. Son permis était déjà suspendu au moment de l'accident pour des raisons qui n'ont pas été communiquées.

Heureusement l'accident n'a fait aucun blessé. Le conducteur est néanmoins visé par deux chefs d'inculpation pour ne pas avoir repris le contrôle du véhicule à temps (lorsque le mode Autopilot est actif il est nécessaire de réagir immédiatement au moindre problème) ainsi que pour conduite sans permis. Quelques jours plus tôt, le NHTSA avait déjà ouvert une enquête sur une douzaine d'accidents impliquant l'Autopilot des Tesla.

Lire également : Les voitures Tesla font partie des moins fiables du marché, selon cette étude

L'un des accidents les plus récents implique une Tesla et une remorque. Néanmoins l'implication de l'Autopilot n'est pas totalement confirmée en raison de preuves de manoeuvres d'évitement juste avant l'accident. Comme pour distraire ses fans des affaires qui visent le constructeur automobile Elon Musk a encore fait un coup d'éclat sur Twitter lundi en feignant de vendre l'un de ses tweets en tant que NFT avant de se rétracter après la proposition d'un internaute de lui acheter ce NFT plus d'un million de dollars.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !