Snapchat bannit définitivement Donald Trump pour incitation à la violence

 

Snapchat a à son tour pris des mesures à l'encontre de Donald Trump. Le président américain a été définitivement interdit d'accès à son compte ce mercredi. La décision fait suite aux réactions similaires d'autres réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter et YouTube.

Snapchat USA
Crédits : Solen Feyissa / Pexels

La série continue et ne semble pas vouloir s'arrêter. Après l’attaque du Capitole, Twitter, Facebook et YouTube avaient bloqué temporairement le compte de Donald Trump. Une à une, les différentes plateformes bannissent désormais définitivement le président américain. La dernière en date est donc Snapchat, qui a annoncé ce mercredi bloquer de manière permanente le compte du milliardaire “dans l'intérêt de la sécurité publique”.

“La semaine dernière, nous avons annoncé une suspension temporaire du compte Snapchat du président Trump, et avons depuis réfléchi sur une action à long terme qui serait dans le meilleur intérêt de notre communauté” a déclaré la firme dans un communiqué. “Sur la base de ses tentatives de diffuser de fausses informations, des discours de haine et d'incitation à la violence, qui sont des violations claires de nos conditions d'utilisation, nous avons pris la décision de bannir son compte de manière permanente”.

À lire également : Parler – le réseau social pro-Trump porte plainte contre Amazon qui ne veut plus l’héberger

Donald Trump perd l'accès à tous ses réseaux sociaux

Depuis le début de la semaine, les différents réseaux sociaux prennent un à un des mesures similaires. Facebook a été le premier à bannir indéfiniment le compte de Donald Trump, une décision qui a par ailleurs fait perdre au groupe 33,5 milliards en Bourse.  À son tour, et également pour des raisons de violation des conditions d'utilisation par incitation à la violence, Twitter a décidé de suspendre le compte du président américain.

Seul YouTube s'est montré plus frileux à l'idée de supprimer complètement la chaîne de celui-ci. L'hébergeur de vidéos a préféré opter pour un blocage de 7 jours minimum, en reprenant son système habituel de “strikes”. En juin dernier, Snapchat a arrêté la promotion du compte de Donald Trump sur sa page Discover, ne souhaitant pas “donner de l'ampleur aux voix incitant à la violence et à l'injustice raciale”, suite aux réactions du milliardaire lors de l'affaire du meurtre de George Floyd.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !