Parler : le réseau social pro-Trump porte plainte contre Amazon qui ne veut plus l’héberger

 

L'application Parler a porté plainte contre Amazon après que cette dernière a résilié son hébergement. L'histoire remonte à l'attaque du Capitole, organisée en grande partie sur le réseau social par les conservateurs américains. En réponse, le Play Store et l'App ont banni celui-ci, avant qu'Amazon décide à son tour de prendre des mesures punitives.

Parler app
Crédits : Parler

Depuis ce matin, Parler n'est plus accessible. Amazon Web Services, qui héberge le réseau social, a décidé de mettre hors-ligne le site qui a permis à de nombreux partisans de Donald Trump d'échanger des messages en amont de l'attaque contre le Capitole. Cette décision fait suite à celle de Google et Apple de bannir l'application de leur store respectif.

John Matze, PDG de Parler, a bien tenté de se défendre en précisant que le réseau social “interdit explicitement tout message incitant à la violence ou menaçant de violence, ou toute autre activité enfreignant la loi”. En vain. Dans sa plainte, John Matze écrit que la décision d'Amazon “revient à débrancher un patient sous assistance respiratoire. Cela va tuer l'entreprise, au moment même où elle montait en flèche“.

À lire également : Twitter, Facebook et YouTube bloquent le compte de Donald Trump après l’attaque du Capitole

Amazon signe la fin de Parler

Le patron estime qu'il s'agit là d'une décision politique, visant entre autres à réduire la concurrence vis-à-vis de Twitter. Il demande ainsi à la justice une ordonnance temporaire contre Amazon dans le but de rouvrir ses serveurs. Le géant du web n'a cependant pas supprimé les données du réseau social. Ces dernières sont donc toujours accessibles et peuvent en théorie être déplacées chez un autre hébergeur. Mais, à ce stade, personne ne veut héberger Parler.

L'application a connu un succès grandissant depuis le bannissement de Donald Trump des principaux réseaux sociaux. L'histoire entre ces derniers et le président a toujours été pour le moins houleuse. Twitter avait notamment signalé un tweet qui menaçait de tirer sur les émeutiers lors des manifestations faisant suite à la mort de George Floyd. Samedi, Parler a été l'application la plus téléchargée sur l'Apple Store, aux États-Unis. Il semblerait que cette ascension touche à sa fin.

Source : UPI



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !