Réseau 5G : les États-Unis menacent l’Allemagne pour y faire interdire Huawei

Huawei participera-t-il à l’élaboration du réseau 5G en Allemagne ? Les États-Unis s’y refusent et ont menacé les Allemands d’arrêter de partager des informations secrètes et des renseignements à leurs services si le groupe chinois était accepté sur le marché 5G du pays.

angela merkel

L’Allemagne est mise en position de difficulté par les États-Unis. D’après un rapport du Wall Street Journal, le gouvernement américain aurait clairement signifié à son homologue allemand qu’il avait intérêt à interdire le marché de la 5G à Huawei, sous peine de représailles. La Maison Blanche aurait évoqué une coopération moins forte entre les deux pays en cas de refus, avec notamment la perte d’accès à des informations glanées par les services de renseignement US.

Huawei ou les États-Unis ? L’Allemagne doit choisir

On savait déjà depuis fin 2018 que les États-Unis demandent à leurs alliés de bannir Huawei. Ils ont pour l’instant été écoutés par les membres de Five Eyes, une alliance de services de renseignement anglophone composée également de l’Australie, du Canada, de la Nouvelle-Zélande et du Royaume-Uni. On apprend donc désormais que la demande des autorités américaines va plus loin que la suggestion ou le conseil et que les États-Unis se montrent agressifs à ce sujet. L’enquête apporte des éléments concernant l’Allemagne, il est probable que d’autres pays soient également concernés, comme la France par exemple.

Lire aussi : 5G : Huawei promet de ne pas laisser de backdoors pour les espions chinois

Le WSJ se serait notamment procuré une lettre envoyée par l’ambassadeur des États-Unis à l’Allemagne, dans laquelle il est expliqué que la sécurité du réseau ne peut pas être efficacement assurée par des audits d’équipements ou de logiciels. Et donc que laisser Huawei s’occuper de l’infrastructure 5G est un danger, entre autres pour ses liens supposés avec le gouvernement chinois. De son côté, Huawei a porté plainte contre les États-Unis, estimant que l’interdiction de ses produits est anticonstitutionnelle et que sa mise à l’écart des marchés 5G n’a jamais été justifiée par des arguments valables basés sur des éléments prouvés.

En France, Free, SFR et Bouygues auraient choisi de faire confiance à Huawei pour leur réseau 5G. De son côté, Orange a signifié qu’il ne comptait pas sur le groupe chinois. Mais des enquête sont en cours en France et à l’échelle européenne pour tenter de déterminer si la société est vraiment dangereuse ou pas. L’UE réfléchirait même à des solutions pour bannir Huawei des réseaux 5G sans entrer en conflit avec la Chine, très protectrice envers l’entreprise, attaquée sur tous les fronts.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Tesla risque la faillite dans moins d’un an, assure Elon Musk

Elon Musk estime que Tesla risque de faire faillite dans moins d’un an si des mesures extrêmes ne sont pas prises. Afin de sauver le constructeur automobile, le dirigeant a donc annoncé une importante réduction des dépenses du groupe. Il espère ainsi parvenir…

Microsoft Paint sur Windows 10 reçoit de nouvelles fonctionnalités

Microsoft Paint n’est pas mort. L’application de dessin bénéficie même d’une mise à jour qui lui ajoute de nouvelles fonctionnalités d’accessibilité. Elles seront disponibles dans la mise à jour Windows 10 de mai 2019. Avec ces nouvelles options, le clavier…