5G Huawei : Free, SFR et Bouygues auraient choisi leur camp

 

Huawei pourrait finalement déployer ses équipements 5G en France. Un article de l'Humanité reprend les déclarations d'un responsable syndical Alcatel selon lequel SFR, Free et Bouygues seraient tous en train de remplacer leurs équipements Alcatel par des équipements Huawei. Et le journal de raconter comment une antenne 5G déployée devant le ministère de La Défense a conduit le gouvernement à faire passer un amendement interdisant les équipements Huawei en région parisienne et dans les cœurs de réseaux. 

Huawei réseaux 5G

Alors que Huawei fait aux Etats-Unis l'objet de soupçons d'espionnage, les rapports entre le géant chinois et les pays du vieux continent semblent plus pragmatiques. Un article paru dans l'Humanité, repéré par nos confrères d'Univers Freebox, reprend les propos du délégué syndical DSC CGT Claude Josserand chez Alcatel-Lucent International selon qui presque tous les opérateurs Français sont en train de remplacer leurs équipements par des équipements Huawei. Un phénomène qui selon le journal “participe à marginaliser la France des grands enjeux comme la 5G”. Le délégué syndical explique : “ Free, SFR et Bouygues remplacent les équipements Alcatel par ceux du chinois Huawei, et le gouvernement français, qui ne s’est donné aucun moyen de s’y opposer – bien au contraire puisqu’il a favorisé l’émergence de concurrents privés –, en paye aujourd’hui le prix”.

Free, SFR et Bouygues feraient le choix de Huawei pour leurs équipements 5G ?

L'Humanité raconte comment la pose par SFR d'une antenne 5G Huawei juste en face du ministère des armées a provoqué l'ajout d'urgence “à la loi Pacte [d'un] amendement pour empêcher, in extremis, les équipements du constructeur chinois en région parisienne et dans les cœurs de réseaux”. La France affiche une posture de méfiance face à Huawei, mais il n'est à aucun moment question d'interdire ses équipements dans le pays pour le moment. Orange, de son côté, préfère éviter d'avoir recours à Huawei pour déployer la 5G en France, en particulier pour les équipements de coeur de réseau. Néanmoins, se passer totalement de Huawei est complexe. Surtout dans un contexte où les enchères des fréquences 5G pourraient flamber, et où les opérateurs sont déjà sollicités pour investir dans le réseau fibre.

Lire également : 5G – tout ce qu’il faut savoir sur le réseau du futur

Car actuellement, rappelle Thierry Franchi, secrétaire du CCE Orange, lui aussi cité par l'Humanité, “Huawei est bon techniquement, et en plus, il est peu cher”. Surtout par rapport à la concurrence dans ce type d'équipements réseau, principalement Ericsson, Nokia et Samsung. Aux Etats-Unis, et dans les pays dans lesquels les équipements Huawei seront interdits pour déployer le réseau 5G, les opérateurs n'auront néanmoins pas d'autres choix que de payer le prix fort. Ce qui pourrait, in fine, retarder la démocratisation de la technologie avec une couverture moins rapide et sans doute aussi avec des forfaits plus chers.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !