PS5 et Xbox Series : pourquoi les stocks resteront insuffisants en 2021

 

Les stocks de PlayStation 5 et de Xbox Series X/S sont au plus bas. Et quand les deux consoles sont de nouveau disponibles, cela ne dure que très peu de temps. Une situation qui ne s’améliorera pas en 2021. Pire, une augmentation des prix est à craindre. La raison ? Une pénurie de matériaux et de composants. Explications.

xbox ps5
Crédits : Sony & Microsoft

Nous voici donc en 2021. Et force est de constater qu’il est toujours pratiquement impossible d’acheter une console next-gen. Comme en 2020. Qu’il s’agisse de la PlayStation 5, de la Xbox Series X ou de leurs versions digitales, ces consoles arrivent au compte-goutte sur les étals des enseignes. Et les rares unités disponibles sont rapidement écoulées, grâce à l’armée de bots qui les achètent pour le compte de revendeurs peu scrupuleux. Ceux-ci les proposent ensuite sur eBay, Leboncoin et autres places de marché à des prix indécents. Nous en avons régulièrement fait écho.

Lire aussi – PS5 : Cdiscount annonce de nouveaux stocks pour le 2 février

De nombreux éléments nous laissent croire que la situation ne s’arrangera pas en 2021. En effet, si les consoles n’arrivent pas dans les magasins, ce n’est pas parce que Sony et Microsoft les retiennent dans un hangar secret, mais bien parce que la production ne suit pas. Et pourquoi ne suit-elle pas ? Principalement parce que les matériaux et les composants manquent. CPU. RAM. GPU. Condensateurs. Petits contrôleurs divers. Une pénurie qui touche les consoles, mais aussi l’informatique et l’électronique.

Les consoles de jeux ne sont pas prioritaires pour AMD

Nous avons publié en début de mois un article à propos des relations tendues entre Microsoft et AMD. La firme de Redmond souhaite que le fondeur augmente la production de CPU destinés aux Xbox Series X et Series S, afin d’améliorer la disponibilité des Xbox. Mais AMD n’a pas que Microsoft à servir. La firme de Lisa Su doit également fournir Sony, pour la PS5, ainsi que ses clients fabricants de carte graphique et de PC. Et elle gagne plus d’argent avec ces derniers qu’avec les consoles.

Or, la pénurie gagne également le segment des cartes graphiques. Nous avons publié plusieurs articles en fin d’année dernière qui confirme qu’il est difficile d’acheter une carte Radeon, comme la 6800 XT, ou une carte GeForce, RTX 3080 principalement. Alors que Nvidia et AMD promettaient alors que les cartes graphiques seraient de nouveau disponibles quelques semaines plus tard, il est toujours compliqué d’en trouver. D’autant plus que les mineurs de cryptomonnaie s’arrachent tous les stocks disponibles pour assouvir leurs besoins en ressource, face à la flambée des prix.

Substrat ABF, disques de silicium… Les matières premières manquent

L’origine de la pénurie multiple en informatique et en électronique est multiple. L’une d’elles est le manque de substrat ABF. Qu’est-ce que c’est ? ABF veut dire « Ajinomoto Build-up Film ». Il est fabriqué par une filiale de la firme japonaise Ajinomoto. Ce film sert d’isolant pour les processeurs (CPU ou GPU) que vous retrouvez dans les PC, les serveurs, les cartes graphiques, les systèmes dédiés au minage de cryptomonnaie… et les consoles. Avec autant d’applications possibles, la demande est évidemment très forte. Et quand l’offre est plus faible que la demande, les prix augmentent, évidemment.

Une pénurie de substrat est attendue jusqu’à fin 2021. Et les commandes passées en début d’année ne seront honorées qu’en fin d’année, selon certains analystes. Et ce n’est pas tout. Il y aurait également une pénurie des disques de silicium de 8 pouces sur lesquels sont gravés de nombreux composants, comme des contrôleurs et des SoC. Là encore, la matière première manque. Et les délais d’approvisionnement s’allongent. Ce qui a bien évidemment une incidence sur la production des consoles. Et leur disponibilité.

Le prix du transport multiplié par 5 en quelques mois

Outre ces problèmes de pénurie, d’autres viennent s’ajouter, comme si cela ne suffisait pas. Le prix du transport est en hausse. Dans un contexte sanitaire mondial grave, le nombre de containers maritimes capables de transiter recule. Le prix d’un container a été multiplié par 5 en quelques mois seulement. Et bien évidemment, le coût que cela représente pour une console de jeu est plus important que pour une carte graphique : il est proportionnel au volume de l’emballage et non du poids. Cela entrainera logiquement une hausse des prix en informatique. Voire même dans toute l’électronique.

Sony et Microsoft doivent donc se battre sur plusieurs fronts pour amener les consoles entre les mains des joueurs. S’approvisionner en composants. Fabriquer les consoles. Les acheminer jusque dans les entrepôts des grossistes et des distributeurs. Le tout en respectant les coûts et les marges qui sont très faibles. Voilà une mission presque impossible. Compte tenu de toutes ces difficultés et afin de compenser la hausse des coûts de fabrication et de transports, certains affirment même que le prix des consoles pourrait grimper. Est-ce possible ? Cela nous semble peu probable. En revanche, il est évident que les consoles resteront difficiles à trouver. Au moins jusqu’en 2022.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !