PS5 : ce spéculateur affirme revendre des consoles pour survivre

 

Un jeune spéculateur britannique, habitué à revendre des PS5 sur le marché de l'occasion, a accordé une interview à la BBC. Dans cet entretien, l'homme explique s'être tourné vers la spéculation pour pouvoir survivre pendant la pandémie de Covid-19.

PS5

Depuis son lancement fin 2020, la PS5 s'est imposée comme l'un des produit les plus recherchés du marché. Malgré les efforts de Sony pour accélérer la cadence, la firme nippone ne parvient pas à produire assez de PlayStation 5 pour combler la demande. Comme la plupart des entreprises, Sony est victime de la pénurie de puces informatiques.

Les spéculateurs (ou scalpers en anglais) contribuent à aggraver la situation. La spéculation consiste à acheter en masse des produits très recherchés pour les revendre à des prix plus élevés sur le marché de l'occasion. Certains spéculateurs utilisent même des algorithmes pour acheter automatiquement un restock de PS5 avant les consommateurs lambda.

Lire aussi : pas de casque de réalité virtuelle sur PS5 avant 2023

Un scalper explique pourquoi il revend des PS5 à des prix élevés

Dans ce contexte, les spéculateurs sont évidement très mal vus par les joueurs en quête d'une PS5. Dans le cadre d'une interview accordée à nos confrères de la BBC, un jeune scalper britannique qui se fait appeler par le pseudonyme de Sheraz a décidé de livrer sa version des faits et de sa source de revenus.

D'après lui, de nombreux spéculateurs ne cherchent pas à s'enrichir sur le dos des autres. Ils cherchent simplement à survivre alors que l'économie est toujours marquée par la crise du Covid-19. Le jeune homme explique s'être tourné vers la spéculation quand sa femme a perdu son emploi pendant la pandémie. Sheraz assure que l'aide financière du gouvernement britannique n'était pas disponible dans son cas.

Pour éponger une facture médicale de 50 000 livres sterling, et payer les frais de la vie quotidienne, il s'est mis à revendre des articles très recherchés, comme des PS5. “Les deux dernières années n'ont pas été faciles pour la plupart des gens. J'étais à peu près au fond du trou. Sans la revente, je n'aurais pas de toit au-dessus de ma tête”, témoigne Sheraz.

“J'ai de jeunes enfants. Et quand tu dois mettre de la nourriture sur la table, tu dois faire ce que tu as à faire. Tant que ce n'est pas criminel, ce qui n'est pas le cas ici”, justifie Sheraz. D'autres scalpers, interrogés par la BBC, affirment s'être tournés vers la spéculation pour régler une dette de jeu de 30 000 livres sterling.

Vers une interdiction de la spéculation ?

Comme le note la BBC, tous les spéculateurs ne se tournent pas vers le scalping pour survivre. Le média britannique a également interrogé un jeune homme appelé Jack Bayliss. Ancien banquier d'investissement, il s'est lancé dans la spéculation pour augmenter ses revenus.

Après avoir réalisé d'importants bénéfices en plusieurs années, Bayliss a même ouvert Aftermarket Arbitrage, une académie dédiée à l'apprentissage de la spéculation. L'abonnement, vendu 30 dollars par mois, comprend aussi l'accès à un robot capable de détecter quand un produit recherché est en stock chez un revendeur. Le bot prévient alors les abonnés sur Discord. Grâce à cette école en ligne, l'homme de 24 ans a gagné 456 000 de livres sterling en 18 mois.

Alors que la spéculation continue d'aggraver la carence de PS5, certains législateurs souhaitent interdire l'utilisation de robots destinés à rafler les stocks. Douglas Chapman, député britannique, va présenter une loi qui interdit les bots de scalping dans le courant de l'année, relate la BBC. L'homme politique avait déjà tenté de faire passer la loi l'année dernière mais le Parlement du Royaume-Uni s'y était opposé.

Même son de cloche aux Etats-Unis, où plusieurs sénateurs démocrates ont rédigé un texte de loi à l'encontre des bots dédiés à la spéculation. Cette législation veut appliquer un arsenal législatif promulgué en 2016 contre la spéculation sur les sites de billetterie en ligne à l'ensemble des produits du marché, y compris les consoles de jeux vidéo.

Source : BBC



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !